DONNONS AUX CONSERVATEURS L’ACCUEIL QU’ILS MÉRITENT !

Par Mis en ligne le 09 juin 2011

à 16h., ven­dredi le 10 juin Congrès natio­nal du Parti conser­va­teur du Canada Ottawa Convention Center Ottawa, Ontario

Si vous êtes de Montréal écri­vez à : pre­nons­la­ca­pi­tale riseup​.net, pour plus d’information ou pour réser­ver une place dans l’autobus !


Le Comité orga­ni­sa­teur Harper Dégage invite les per­sonnes de Montréal à se joindre à nous pour bâtir un mou­ve­ment anti­ca­pi­ta­liste et anti-colo­nial, dans la rue, pour mettre fin au régime de Harper et ses poli­tiques. Nous invi­tons les MontréalaisEs à se joindre à nous, le 10 juin, pour répondre à l’appel des mili­tantEs de Ottawa, en venant en auto­bus avec nous ou en vous ren­dant par vous-même.

Le 10 juin 2011, le pre­mier ministre Stephen Harper va pro­non­cer un dis­cours lors du Congrès natio­nal du Parti Conservateur du Canada (PCC) au centre-ville de Ottawa. Le Congrès natio­nal du PCC va durer trois jours et le dis­cours de Harper aux membres du parti sera son pre­mier dis­cours impor­tant depuis la der­nière élec­tion qui a fait du parti un gou­ver­ne­ment majo­ri­taire.

Nous invi­tons toutEs celles et ceux qui s’opposent à l’agenda de droite de Harper à se ras­sem­bler, ven­dredi, le 10 juin, pour dire clai­re­ment au Parti Conservateur qu’on ne res­tera pas les bras croi­sés pen­dant qu’il s’attaque à nos com­mu­nau­tés. Le Parti Conservateur est au pou­voir depuis 2006 au Canada et pen­dant ces cinq longues années nous avons vu d’innombrables orga­ni­sa­tions pro­gres­sistes être déman­te­lées et perdre leur finan­ce­ment. Nous avons vu la guerre en Afghanistan et l’occupation de Haïti conti­nuer, ainsi qu’une hausse des dépenses mili­taires. Nous avons vues des attaques conti­nuelles contre les com­mu­nau­tés des Premières Nations, alors que des cen­taines de femmes autoch­tones sont dis­pa­rues ou pré­su­mées mortes. La catas­trophe envi­ron­ne­men­tale des sables bitu­mi­neux tourne à plein régime et de véri­tables normes envi­ron­ne­men­tales ne sont qu’un rêve. Nous avons aussi vu l’augmentation de la mili­ta­ri­sa­tion, dan­ge­reuse et raciste, de nos fron­tières et une hausse alar­mante du nombre de dépor­ta­tions. Aussi, l’appui indé­fec­tible du Canada à l’apartheid israé­lien s’est pour­suivi, même après l’Opération Plomb Durci, les meurtres de la flo­tille et la crise huma­ni­taire de Gaza, et cela malgré les appels inter­na­tio­naux de soli­da­rité avec le peuple pales­ti­nien.

La situa­tion à laquelle font face plu­sieurs com­mu­nau­tés a déjà été dif­fi­cile et, mes amiEs, ça va s’empirer ! Le PCC a eu ce qu’il vou­lait depuis long­temps, la majo­rité, et il est main­te­nant libre d’aller de l’avant avec son pro­gramme de droite. Soyons clairEs : cela signi­fie une aug­men­ta­tion des attaques contre les sites d’injections super­vi­sés, sur les orga­ni­sa­tions de femmes, sur les tra­vailleurs et tra­vailleuses du sexe, les Premières Nations, les immi­grantEs, les per­sonnes de cou­leurs, les queers et les trans. La majo­rité du PCC signi­fie des mesures d’austérités plus sévères et une nou­velle vague d’attaques contre les pauvres et contre les tra­vailleuses et les tra­vailleurs. Même si plu­sieurs per­sonnes se sont réjouies du sup­port sans pré­cé­dent envers le NPD durant les élec­tions, ne lais­sons pas la résis­tance entre les mains des poli­ti­cienNEs. Notre pou­voir est, et sera tou­jours, dans la rue. En juin, don­nons aux conser­va­teurs l’accueil qu’ils méritent. Annonçons leur clai­re­ment que pen­dant les quatre pro­chaines années nous résis­te­rons rageu­se­ment à leur agenda de droite. Nous appe­lons les syn­di­cats, les groupes étu­diants, les anar­chistes, les peuples des Premières Nations, les groupes fémi­nistes, les réseaux anti­ca­pi­ta­listes, les groupes d’appui aux immi­grantEs, les groupes anti-pau­vreté, les mou­ve­ments pour les droits des han­di­ca­péEs, les mili­tantEs en soli­da­rité avec la Palestine, les com­bat­tants autoch­tones et les mili­tantEs contre la guerre à se ras­sem­bler pour faire tomber le gou­ver­ne­ment. Ce que nous vou­lons c’est que la résis­tance soit menée par celles et ceux qui sont direc­te­ment affec­téEs par les poli­tiques des gou­ver­ne­ments de droite de par­tout dans le monde.

Le 10 juin sera la pre­mière jour­née d’action de quatre ans à résis­ter dans la rue. TouTEs nos alliées sont invi­téEs à orga­ni­ser leurs propres contin­gents ou à se joindre aux autres indi­vi­dus qui veulent mon­trer leur oppo­si­tion.

Joignez-vous à nous, le 10 juin 2011, à Ottawa, pour donner à Harper et au Parti Conservateur l’accueil qu’ils méritent vrai­ment ! Occupation n’importe où, résis­tance par­tout ! Pour plus d’informations, ou pour endos­ser l’appel : pre­nons­la­ca­pi­tale riseup​.net

Les commentaires sont fermés.