DEUX ANS APRÈS LA PUBLICATION DE NOIR CANADA L’épée de Damoclès pèse toujours sur la tête des Éditions Écosociété…

Mis en ligne le 07 juin 2010

Montréal, 7 juin 2010

Voilà deux ans que les Éditions Écosociété et les auteur(e)s de Noir Canada font face à l’une des plus incroyables ten­ta­tives de cen­sure ayant jamais pesé sur un livre au Québec : deux pour­suites-bâillon de 11 mil­lions $, inten­tées par deux géantes mon­diales de l’or, Barrick Gold et Banro. Il appert aujourd’hui que de puis­santes mul­ti­na­tio­nales sont légi­ti­mées d’entreprendre une action en jus­tice pour « réta­blir leur répu­ta­tion », sans égard au coût que cela sup­pose pour le débat public et la démo­cra­tie.

Plus que jamais, nous savons que la liberté dans son essence n’est pas une absence de contrainte, mais un devoir exi­geant. Et aussi qu’elle n’est jamais acquise, radi­ca­le­ment fra­gile et tou­jours à défendre contre toute forme de pensée unique.

Ces deux années éprou­vantes ont éga­le­ment été ponc­tuées de moult gestes soli­daires, de bou­le­ver­sants témoi­gnages de sou­tien et d’amitié et de ren­contres on ne peut plus déter­mi­nantes. À tous ceux-là, à toutes celles-là, qui ont contri­bué de quelque façon que ce soit à nous sou­te­nir dans cette lutte, merci.

Les commentaires sont fermés.