Déportation de Mme Ortiz : le mouvement de solidarité s’élargit

Par Mis en ligne le 23 septembre 2011

Montréal, le 22 sep­tembre 2011 – Le Regroupement des mai­sons pour femmes vic­times de vio­lence conju­gale et la Fédération des femmes du Québec (FFQ), appuyés par plus de 20 groupes, ajoutent leur voix au mou­ve­ment récla­mant une inter­ven­tion immé­diate du Ministre de la Sécurité publique, qui a le pou­voir de sus­pendre la déci­sion d’expulser Madame Paola Ortiz. « M. Vic Toews a encore le temps de faire la démons­tra­tion que son gou­ver­ne­ment ne bana­lise pas la vio­lence conju­gale et qu’il a à cœur le bien-être de deux enfants nés sur son ter­ri­toire. La déci­sion rendue par Immigration Canada d’expulser Mme Paola Ortiz est tota­le­ment incom­pré­hen­sible et inhu­maine » sou­ligne Jenny Godmer du Regroupement des mai­sons pour femmes vic­times de vio­lence conju­gale.

« Il est tota­le­ment illu­soire de penser que Mme Ortiz, qui s’est réfu­giée au Canada pour échap­per à la vio­lence conju­gale, pourra béné­fi­cier de la pro­tec­tion des auto­ri­tés poli­cières une fois de retour au Mexique. » s’insurge Mme Conradi, pré­si­dente de la Fédération des Femmes du Québec. La situa­tion dans ce pays est bien connue. L’absence de mesures de pro­tec­tion pour les femmes a été maintes fois démon­trée et dénon­cée, entre autres par Amnistie inter­na­tio­nale qui sou­ligne régu­liè­re­ment la dif­fi­culté de l’État mexi­cain à pro­té­ger les femmes.

Ce texte a été appuyé pas les groupes sui­vants :

  • Alliance du per­son­nel pro­fes­sion­nel et tech­nique de la santé et des ser­vices sociaux (APTS)
  • Association des reli­gieuses pour les droits des femmes
  • Centre Entre-Femmes de Rouyn-Noranda
  • Centre de femmes l’Essentielle
  • Coalition des familles homo­pa­ren­tales
  • Centre d’organisation mau­ri­cien de ser­vices et d’éducation popu­laire de Trois-Rivières
  • Centrale des syn­di­cats démo­cra­tiques (CSD)
  • Centrale des syn­di­cats du Québec (CSQ)
  • Fédération des asso­cia­tions de familles mono­pa­ren­tales et recom­po­sées du Québec
  • Fédération inter­pro­fes­sion­nelle de la santé du Québec (FIQ)
  • Fédération du Québec pour le plan­ning des nais­sances
  • Intersyndicale des femmes
  • Relais-femmes
  • Regroupement qué­bé­cois des CALACS
  • Réseau d’action des femmes han­di­ca­pées du Canada (DAWN RAFH Canada)
  • Réseau qué­bé­cois d’action pour la santé des femmes
  • L’R des centres de femmes
  • Les Éditions Remue-ménage
  • Syndicat de la fonc­tion publique du Québec (SFPQ)
  • Syndicat de pro­fes­sion­nelles et pro­fes­sion­nels du gou­ver­ne­ment du Québec (SPGQ)
  • Table de concer­ta­tion du mou­ve­ment des femmes de la Mauricie
  • Tables des groupes de femmes de Montréal

Pour infor­ma­tion : Fédération des femmes du Québec : 514-562-8085 ou 514-876-0166 poste 1503 (bureau) ou 514-717-4847 (cel­lu­laire).

Les commentaires sont fermés.