Thème

Conjonctures et actualités

« Travailler à disséminer des instruments de défense contre les mécanismes du pouvoir et de la domination »
lundi 19 janvier 2015
Conjonctures et actualités

Les domi­nants qui ne trouvent rien à redire au monde tel qu’il est, ont partie liée avec « le bon sens » qui dit que ce qui est doit être et ne sau­rait être autre­ment. Le bon sens des domi­nants accré­dite, par exemple, la confu­sion banale entre nature et culture, entre ordre social et ordre natu­rel. Ainsi l’idéologie du don pré­tend-elle rendre compte des inéga­li­tés sco­laires par des inéga­li­tés « natu­relles » (de « talent » ou de patri­moine géné­tique). C’est le même genre de croyance qui sou­tient les mobi­li­sa­tions à la faveur de la famille tra­di­tion­nelle sup­po­sée, elle aussi, « natu­relle ». Et c’est encore le même bon sens qui s’efforce de faire passer les axiomes du capi­ta­lisme néo­li­bé­ral – la recherche du profit maxi­mum, les bien­faits de la concur­rence libre et non faus­sée, l’incapacité éco­no­mique de l’État, etc. – pour un hori­zon « ration­nel » indé­pas­sable. Exercer le pou­voir sym­bo­lique, c’est amener les domi­nés à croire que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes pos­sibles et convaincre ceux qui en dou­te­raient qu’il n’y a pas d’alternative. Déclinée sous diverses formes, la doxa néo­li­bé­rale est aujourd’hui hégé­mo­nique dans l’arène poli­tique et dans l’univers média­tique. Dans le champ intel­lec­tuel, comme dans les pro­grammes sco­laires, elle gagne du ter­rain et c’est une des rai­sons pour les­quelles l’ordre règne…

Lire la suite...
Syriza et Podemos : l’espoir se construit en marchant
vendredi 16 janvier 2015
Conjonctures et actualités

Le 29 décembre der­nier, le chef du gou­ver­ne­ment conser­va­teur grec de la Nouvelle démo­cra­tie, Antonis Samaras, échouait à réunir les 180 dépu­tés néces­saires pour faire élire son can­di­dat à la pré­si­dence de la répu­blique, l’ancien com­mis­saire euro­péen à l’Emploi, Stavros Dimas, pro­vo­quant des élec­tions légis­la­tives anti­ci­pées, le 25 jan­vier pro­chain. Aujourd’hui, les son­dages cré­ditent SYRIZA et son pro­gramme anti-aus­té­rité, décliné par Alexis Tsipras à Thessalonique, le 13 sep­tembre, de 27 à 28 % des inten­tions de vote.

Lire la suite...
Terrorisme, l’arme des puissants, par Noam Chomsky [2001]

Reprise d’un billet de 2001 de Noam Chomsky…

Pourquoi, s’interrogeait le pré­sident Bush, des gens « peuvent nous détes­ter », alors que « nous sommes si bons » ? Les diri­geants amé­ri­cains n’ont pas tou­jours conscience des effets à moyen et à long terme de leur déter­mi­na­tion à tou­jours l’emporter contre n’importe quel adver­saire. Et leurs exploits d’hier peuvent se payer demain d’un prix très lourd. M. Ben Laden fut le pro­duit de la vic­toire des États-Unis contre les Soviétiques en Afghanistan ; quel sera le coût de leur nou­veau triomphe dans ce pays ?

Lire la suite...