Conflit étudiant – Résultats d’un sondage auprès des membres du CPQ

Par Mis en ligne le 02 juin 2012
[Pour ceux qui auraient encore quelques doutes quant aux réels inté­rêts que servent les poli­tiques et les lois du gou­ver­ne­ment libé­ral dans ce conflit social, voici le texte inté­gral d’un com­mu­ni­qué du CPQ — NDLR]

Montréal, le ven­dredi 1er juin 2012 – Le Conseil du patro­nat du Québec déplore l’impasse dans laquelle se trouvent encore les pour­par­lers entre le gou­ver­ne­ment et les fédé­ra­tions étu­diantes à propos de la hausse des droits de sco­la­rité. Malgré cette nou­velle inter­rup­tion des négo­cia­tions, le Conseil garde espoir qu’une trêve ou qu’une sortie de crise puisse être trou­vée à très court terme.

Le Conseil du patro­nat dévoile par ailleurs les résul­tats d’un son­dage maison, mené entre le 24 mai et le 29 mai, auprès de ses membres qui regroupent l’ensemble des employeurs du Québec. Ce son­dage a donc été réa­lisé avant le début des négo­cia­tions entre le gou­ver­ne­ment du Québec et les repré­sen­tants étu­diants. Nous croyons qu’il est impor­tant de connaître l’opinion des employeurs du Québec, dans le contexte actuel, parce que ce sont eux qui four­ni­ront des emplois aux cégé­piens et aux uni­ver­si­taires formés dans nos ins­ti­tu­tions.

Résultats finaux – Sondage-éclair auprès des membres du Conseil du patro­nat du Québec sur le conflit étu­diant 

1. Êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à la hausse des droits de sco­la­rité uni­ver­si­taires de 1 778 $ sur sept ans, assor­tie de mesures d’aide finan­cière, telle que contenu dans la der­nière déci­sion boni­fiée du gou­ver­ne­ment ?

Favorable : 95 %
Défavorable : 4 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 1 %
NSP/​Refus : 0 %

2. Êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable aux mesures conte­nues dans la sec­tion de loi spé­ciale adop­tée par l’Assemblée natio­nale per­met­tant aux étu­diants qui le dési­rent de ter­mi­ner leur ses­sion d’hiver et ainsi com­plé­ter leur par­cours aca­dé­mique avec le moins d’inconvénients pos­sibles ?

Favorable : 92 %
Défavorable : 3 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 5 %
NSP/​Refus : 0 %

3. Êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à l’ampleur des mesures dis­sua­sives conte­nues dans l’autre sec­tion de la loi spé­ciale limi­tant les mani­fes­ta­tions publiques ?

Favorable : 68 %
Défavorable : 22 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 9 %
NSP/​Refus : 0 %

4. Êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à ce que le gou­ver­ne­ment reprenne les négo­cia­tions avec les étu­diants menant à une sortie de crise ?

Favorable : 79 %
Défavorable : 11 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 10 %
NSP/​Refus : 0 %

5. Le cas échéant, êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à ce que le gou­ver­ne­ment réduise l’ampleur de la hausse des droits de sco­la­rité annon­cée, en cas de nou­velle impasse dans les négo­cia­tions avec les étu­diants ?

Favorable : 30 %
Défavorable : 62 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 8 %
NSP/​Refus : 1 %

6. Nonobstant la ques­tion pré­cé­dente, seriez-vous favo­rable ou défa­vo­rable à ce que le gou­ver­ne­ment annonce la sus­pen­sion de la hausse des droits de sco­la­rité jusqu’à la tenue d’élection au cours des 12 pro­chains mois ?

Favorable : 27 %
Défavorable : 61 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 10 %
NSP/​Refus : 1 %

7. Nonobstant les deux ques­tions pré­cé­dentes, est-ce que vous croyez que le gou­ver­ne­ment devrait déclen­cher des élec­tions dès le mois d’août ?

Oui : 36 %
Non : 48 %
NSP/​Refus : 16 %

8. En situa­tion de négo­cia­tion avec les étu­diants, êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à ce que le gou­ver­ne­ment pro­pose de nou­velles dis­po­si­tions quant à un comité d’évaluation des dépenses des uni­ver­si­tés ?

Favorable : 64 %
Défavorable : 23 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 13 %
NSP/​Refus : 0 %

9. Advenant la reprise des négo­cia­tions entre le gou­ver­ne­ment et les étu­diants, êtes-vous favo­rable ou défa­vo­rable à la mise en place d’une média­tion indé­pen­dante ?

Favorable : 51 %
Défavorable : 34 %
Ni favo­rable ni défa­vo­rable : 13 %
NSP/​Refus : 1 %

* * *

Regroupant plu­sieurs des plus grandes entre­prises du Québec, le Conseil du patro­nat du Québec réunit éga­le­ment la vaste majo­rité des asso­cia­tions patro­nales sec­to­rielles, en fai­sant ainsi la seule confé­dé­ra­tion patro­nale du Québec. 

-30-

Renseignements et entre­vues :
Patrick Lemieux
Conseiller – Communications
Cell. : 438 886 9804

Une réponse à “Conflit étudiant – Résultats d’un sondage auprès des membres du CPQ”

  1. Claude Cournoyer dit :

    Nonobstant l’argument : « parce que ce sont eux qui four­ni­ront des em­plois aux cé­gé­piens et aux uni­ver­si­taires formés dans nos ins­ti­tu­tions. » Seriez-vous prêt à faire votre juste part et inves­tir dans les lieux et les per­sonnes qui vont les former, au lieu d’attendre à la porte de l’université pour les sipho­ner et sous-payer les emplyé-es ?