Thème

Socialisme / Anticapitalisme

 
La théorie dans le processus de la connaissance, de Marx à Mao

« La connaissance sensible est celle qu’acquièrent les hommes empiriquement dans leurs activités pratiques de la vie quotidienne. Elle n’est pas le fait d’une personne isolée, mais le produit de toutes les activités humaines à travers lesquelles les hommes acquièrent une certaine connaissance de la réalité, collectivement puisqu’ils la façonnent collectivement. »

Lire la suite...
Renouveler le mouvement altermondialiste

« Nous observons actuellement une triple crise emboîtée : une crise du néolibéralisme en tant que phase de la mondialisation capitaliste ; une crise du système capitaliste lui-même qui combine la contradiction spécifique du mode de production, celle entre capital et travail, et celle entre les modes productiviste et les contraintes de l’écosystème planétaire ; une crise de civilisation, celle de la civilisation occidentale, qui nécessite de revenir sur les rapports entre l’espèce humaine et la nature qui ont défini la modernité occidentale et qui ont marqué certains des fondements de la science contemporaine. »

Lire la suite...
Relire la révolution russe

On ne peut triompher d’un adversaire plus puissant qu’au prix d’une extrême tension des forces et à la condition expresse d’utiliser de la façon la plus minutieuse, la plus attentive, la plus circonspecte, la plus intelligente, la moindre « fissure » entre les ennemis, les moindres oppositions d’intérêts entre tes bourgeoisies des différents pays, entre les différents groupes ou catégories de la bourgeoisie à l’intérieur de chaque pays, aussi bien que la moindre possibilité de s’assurer un allié numériquement fort, fut-il un allié temporaire, chancelant, conditionnel, peu solide et peu sûr. Qui n’a pas compris cette vérité n’a compris goutte au marxisme, ni en général au socialisme scientifique contemporain.

Lire la suite...
Puissances du communisme

« De l’expérience fondatrice de 1848 à celle de la Commune, le « mouvement réel » tendant à abolir l’ordre établi prit forme et force (…) Autrement dit, le communisme, qui fut d’abord un état d’esprit ou « un communisme philosophique », trouvait sa forme politique. En un quart de siècle, il accomplit sa mue : de ses modes d’apparition philosophiques et utopiques, à la forme politique enfin trouvée de l’émancipation. »

Lire la suite...
Retour sur les Carrés rouges

« Ces nouveaux et jeunes intellectuels sont prêts à sortir des sentiers battus, à aller « dans le champ », si on peut dire, sur la base de travaux rigoureux (tant sur le plan méthodologique qu’épistémologique) et à poursuivre la quête incessante et épuisante de lier la théorie et la pratique. »

Lire la suite...
La gauche et l’État : explorations, bifurcations, dépassements

« (…)l’ambigüité de la gauche sur l’État, loin d’être une « défaillance » ou une « tare », a été et reste un reflet des luttes de classes et du mouvement social « réellement existant », face à l’amplitude et aux contradictions de ces luttes justement. Sur la durée, dans le « temps long », les socialistes doivent faire deux choses en même temps, lutter contre l’État et lutter dans l’État. »

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Mille marxismes en France
Axe: La pensée critique aujourd'hui

En France, un chan­ge­ment de conjonc­ture s’esquisse. La pers­pec­tive du com­mu­nisme sem­blant avoir dis­paru avec la fin ce l’URSS et de son bloc, la réfé­rence à Marx cesse d’être cri­mi­na­li­sée. Marx et les mar­xis­mes demeu­rent mar­gi­naux, sans recon­nais­sance aca­dé­mi­que, mais il est pos­si­ble de les étu­dier comme des clas­si­ques de la pensée. Des revues, déjà ancien­nes comme Actuel Marx fondée par Jacques Bidet et Jacques Texier, et diri­gée actuel­le­ment par Emmanuel Renault, ou plus récen­tes comme Contretemps diri­gée par Daniel Bensaïd, ou Multitudes, proche de Negri, et héri­tière de Futur Antérieur (diri­gée long­temps par Jean-Marie Vincent et aujourd’hui par Yann Moulier-Boutang), conti­nuent une acti­vité cri­ti­que, se confron­tent aux thé­ma­ti­ques signifi­ca­ti­ves, et orga­ni­sent même comme Actuel Marx d’importants col­lo­ques. D’autres plus ancien­nes, comme La Pensée (direc­tion : Antoine Casanova) ou L’homme et la Société (direc­tion : Pierre Lantz) occu­pent leur place. On en trou­vera la pré­sen­ta­tion dans le Dictionnaire Marx contem­po­rain de J. Bidet et d’E. Kouvélakis.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Construire une boussole de l’émancipation
Axe: La pensée critique aujourd'hui

Durant l’essentiel du 20e siècle, le socia­lisme a consti­tué la matrice idéo­lo­gi­que prin­ci­pale pour éla­bo­rer des alter­na­ti­ves au capi­ta­lisme et impri­mer une direc­tion aux luttes anti­ca­pi­ta­lis­tes, y com­pris quand l’émergence d’un ordre socia­liste n’était pas un objec­tif poli­ti­que immé­diat. Si les dis­po­si­tifs ins­ti­tu­tion­nels spé­ci­fi­ques his­to­ri­que­ment asso­ciés au socia­lisme sont désor­mais consi­dé­rés comme inca­pa­bles d’accomplir leurs objec­tifs, bien des cri­ti­ques tra­di­tion­nel­le­ment adres­sées par les socia­lis­tes au capi­ta­lisme sem­blent plus per­ti­nen­tes que jamais : les inéga­li­tés, la pola­ri­sa­tion éco­no­mi­que et l’insécurité de l’emploi s’accroissent ; de gigan­tes­ques entre­pri­ses domi­nent les médias et la pro­duc­tion cultu­relle ; la poli­ti­que est de plus en plus conta­mi­née par l’argent et insen­si­ble à ceux et celles qui en sont privés. Le besoin d’une alter­na­tive claire au capi­ta­lisme s’affirme plus que jamais.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Avec Marx, contre le travail
Axe: La pensée critique aujourd'hui

En pre­nant pour mot d’ordre l’affranchissement du tra­vail, la sortie de l’exploitation, les mar­xis­tes tra­di­tion­nels ont négligé le fait que Marx mène une cri­ti­que non seule­ment de l’exploitation capi­ta­liste, mais du tra­vail lui-même, tel qu’il existe dans la société capi­ta­liste. Dès lors, il s’agit non pas de remet­tre au centre le tra­vail, mais au contraire de cri­ti­quer la place cen­trale prise par le tra­vail dans ce sys­tème, où il régit tous les rap­ports sociaux. C’est là l’objet de la relec­ture de Marx opérée dans Temps, tra­vail et domi­na­tion sociale par Moïshe Postone (publié en fran­çais en 2009 par la col­lec­tion Mille et une nuits des édi­tions Fayard).

Lire la suite...
Les Nouveaux cahiers du socialisme au Forum Social Mondial de Tunis 2013
Pourquoi le Forum social mondial de Tunis a été un succès
Bilan

Il est encore tôt pour dres­ser un bilan exhaus­tif du FSF qui s’est déroulé à Tunis du 26 au 29 mars, mais il res­sort déjà que cela a été un grand succès. La par­ti­ci­pa­tion popu­laire de Tunisie, des pays de la région et du reste du monde, l’atmosphère à la fois stu­dieuse et fes­tive, la qua­lité des inter­ac­tions et des débats, tout (ou pres­que) était au rendez-vous. Cela regarde bien en tout cas pour l’avenir du FSM pour les pro­chai­nes années. Qu’est-ce qui expli­que ce succès ? Quelles sont les « leçons » que l’on peut tirer en regar­dant vers l’avant ?

Lire la suite...