Thème

Internationale / Mondialisation / Rapports Nord-Sud

Libre-échange canado-européen :
Le gouvernement Marois laissera t-il les fromages québécois sacrifiés au profit du bœuf de l’Ouest ?

C’est suite à un com­pro­mis sur les impor­ta­tions de fro­mage euro­péens et les expor­ta­tions de bœuf cana­dien qu’une entente de prin­cipe vient de sur­ve­nir dans les négo­cia­tions de libre-échange entre le Canada et l’Union euro­péenne, annonce t‘on. Le contenu de cette entente, qui n ‘a pas été dévoilé jusqu’ici, est pré­sen­te­ment entre les mains des pro­vin­ces pour appro­ba­tion. L’alarme est lancée. Le gou­ver­ne­ment Marois lais­sera-t-il le gou­ver­ne­ment Harper sacri­fier les fro­ma­ges qué­bé­cois, un fleu­ron de notre éco­no­mie, au profit du bœuf de l’Ouest ?

Lire la suite...
Désordres planétaires

« Ce que chacun de nous fait à chaque instant sur chaque question concrète a son importance. Certains parlent d’« effet papillon » : le battement d’aile d’un papillon peut provoquer une tornade à l’autre bout de la planète. En ce sens, aujourd’hui, nous sommes tous de petits papillons. »

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Syrie : Le monde occidental n’en sort pas gagnant
Grand débat: Repenser l'émancipation

Rien n’illustre mieux les limites de la puissance du monde occidental que les débats, étalés sur la place publique, qui agitent actuellement ses élites – étatsuniennes notamment, mais aussi ouest-européennes – sur le rôle que leurs pays devraient jouer dans la guerre civile en Syrie.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Avec Marx, contre le travail
Axe: La pensée critique aujourd'hui

En pre­nant pour mot d’ordre l’affranchissement du tra­vail, la sortie de l’exploitation, les mar­xis­tes tra­di­tion­nels ont négligé le fait que Marx mène une cri­ti­que non seule­ment de l’exploitation capi­ta­liste, mais du tra­vail lui-même, tel qu’il existe dans la société capi­ta­liste. Dès lors, il s’agit non pas de remet­tre au centre le tra­vail, mais au contraire de cri­ti­quer la place cen­trale prise par le tra­vail dans ce sys­tème, où il régit tous les rap­ports sociaux. C’est là l’objet de la relec­ture de Marx opérée dans Temps, tra­vail et domi­na­tion sociale par Moïshe Postone (publié en fran­çais en 2009 par la col­lec­tion Mille et une nuits des édi­tions Fayard).

Lire la suite...
Les Nouveaux cahiers du socialisme au Forum Social Mondial de Tunis 2013
Pourquoi le Forum social mondial de Tunis a été un succès
Bilan

Il est encore tôt pour dres­ser un bilan exhaus­tif du FSF qui s’est déroulé à Tunis du 26 au 29 mars, mais il res­sort déjà que cela a été un grand succès. La par­ti­ci­pa­tion popu­laire de Tunisie, des pays de la région et du reste du monde, l’atmosphère à la fois stu­dieuse et fes­tive, la qua­lité des inter­ac­tions et des débats, tout (ou pres­que) était au rendez-vous. Cela regarde bien en tout cas pour l’avenir du FSM pour les pro­chai­nes années. Qu’est-ce qui expli­que ce succès ? Quelles sont les « leçons » que l’on peut tirer en regar­dant vers l’avant ?

Lire la suite...
Vénézuela
Dernière marée rouge pour Chávez
Faut-il craindre le ressac ?

mort-chavezLe 5 mars vers 18h00, aux abords du capi­tole, siège de l’assemblée natio­nale, des ouvriers ter­mi­nent de lisser le ciment des dalles qu’ils vien­nent de couler au centre de la rue en répa­ra­tion depuis quel­ques semai­nes. Le ciment ne peut atten­dre, tout comme les gens qui s’assemblent déjà sur la place Bolívar pour expri­mer leur peine. La mort de Hugo Chávez à 16h25 vient de leur être annoncé à la télé­vi­sion par le vice pré­si­dent, Nicolas Maduro. Ils ne sont alors que deux ou trois cen­tai­nes, mais leur nombre ira crois­sant au cours des pro­chai­nes heures, jusqu’à dépas­ser le mil­lier. Ils arri­vent en petits grou­pes, d’un peu par­tout dans la ville, arbo­rant dra­peaux et photos de leur leader. A 19h30, un groupe de moto­cy­clis­tes arrive, moteurs péta­ra­dant, par l’Avenida sur. Le bruit inter­rompt le dis­cours qu’un poli­ti­cien du régime pro­nonce depuis le pié­des­tal de la statut de Bolívar, qui est habi­tuel­le­ment gardé libre par deux gardes qui empê­chent les gens de s’y asseoir. Mais ce soir, le climat est spé­cial. Des gens de tous âges, hommes et femmes confon­dues, pleu­rent et s’embrassent. Ils expri­ment leur pro­fonde tris­tesse face à la perte du Comandante, du Libertador. Ce der­nier titre, le libé­ra­teur, autre­fois réservé à Bolívar, est uti­lisé aujourd’hui pour Chávez.

Lire la suite...
Vénézuela
Pourquoi Chavez ?
Version intégrale de la tribune sur Chavez publiée par Le Monde

Hugo Chavez est sans doute le chef d’Etat le plus dif­famé du monde. À l’approche de l’élection pré­si­den­tielle au Venezuela, le 7 octo­bre, ces dif­fa­ma­tions redou­blent d’ignominie. Tant à Caracas qu’en France. Elles témoi­gnent du déses­poir des adver­sai­res de la révo­lu­tion boli­va­rienne devant la pers­pec­tive (que les son­da­ges sem­blent confir­mer) d’une nou­velle vic­toire élec­to­rale de Chavez. Un diri­geant poli­ti­que doit être jugé sur ses actes, et non sur les rumeurs col­por­tées contre lui. Les can­di­dats font des pro­mes­ses pour se faire élire ; rares sont ceux qui, une fois élus, les tien­nent. Dès le début, la pro­messe élec­to­rale de Chavez a été claire : tra­vailler au profit de ceux, majo­ri­tai­res dans son pays, qui vivaient dans la pau­vreté. Et il a tenu parole.

Lire la suite...
Tintin au Mali

tintin-en-afriqueL’armée fran­çaise appuyée par diver­ses puis­san­ces impé­ria­lis­tes se déploie au Mali en uti­li­sant des sup­plé­tifs afri­cains et ce qui reste de l’armée malienne. Cette pro­gres­sion reste cepen­dant ambigüe et lente étant donné le fait que la France ne veut pas expo­ser ses trou­pes. Dans le cadre actuel, les armées impé­ria­lis­tes cher­chent à mini­mi­ser leurs pertes et à uti­li­ser leur supé­rio­rité tech­no­lo­gi­que au lieu de s’avancer dans des com­bats face-à-face. Inévitablement, ces guer­res high tech sont très coû­teu­ses en pertes civi­les que les impé­ria­lis­tes appel­lent les « dom­ma­ges col­la­té­raux ».

Par
Lire la suite...
Le Canada en Haïti : qui aide qui ?

Les décla­ra­tions condes­cen­dan­tes du minis­tre cana­dien de la Coopération inter­na­tio­nale, Julian Fantino, annon­çant le gèle de l’aide cana­dienne à Haïti, ont consterné plu­sieurs orga­nis­mes et per­son­na­li­tés. Les dénon­cia­tions fusè­rent de par­tout. Toutefois, comme le montre le texte qui suit, ces décla­ra­tions ne font qu’exprimer de manière plutôt mal­adroite la poli­ti­que inter­na­tio­nale cana­dienne mise en œuvre offi­ciel­le­ment depuis 2005, poli­ti­que dont la prio­rité est de pro­mou­voir les inté­rêts cana­diens dans le monde.

Lire la suite...
Est-ce que l’impérialisme a une date de péremption, dites-moi ?

La gou­ver­nance sou­ve­rai­niste du PQ pour­rait annon­cer ses cou­leurs et éviter les gas­pilla­ges de ces guer­res en deman­dant le trans­fert d’Ottawa des fonds qui y sont consa­crés à des objec­tifs plus pro­gres­sis­tes et mieux adap­tés aux valeurs par­ta­gées au Québec.

Sous le pré­texte de luttes anti­fas­cis­tes, l’Occident mobi­lise son bras armé, l’OTAN, pour impo­ser au monde une guerre de race contre le Tiers-Monde (… à défaut d’un meilleur mot pour décrire cette misère mon­diale pro­vo­quée par une hié­rar­chie injuste des nations et dont les déci­sions des diri­geants des pays domi­nants sont les res­pon­sa­bles). La supré­ma­tie blan­che est encore la plus favo­ri­sée de la pla­nète.

Par
Lire la suite...