Thème

Histoire (et Page d’)

 
La Bataille du voile
La charte des valeurs "québécoises"

Frantz Fanon a abordé sous le titre de la bataille du voile, l’enjeu cen­tral consti­tué par le thème du dévoi­le­ment des femmes algé­riennes durant la domi­na­tion colo­niale fran­çaise. Le voile des femmes était consi­déré comme le sym­bole par excel­lence de la nature rétro­grade de la société algé­rienne et la colo­ni­sa­tion pré­sen­tée comme une mis­sion de civi­li­sa­tion qui se don­nait pour objec­tif pre­mier de libé­rer les algé­riennes du patriar­cat arabo-musul­man dont elles étaient vic­times en les dévoi­lant.

Lire la suite...
Deuxième partie
Islamophobies
La charte des valeurs "québécoises"

Après le 11 septembre 2001

Au tournant des années 1990, les États-Unis se lancent dans une nouvelle tentative pour « dompter » les arabo-musulmans au Moyen-Orient.

Lire la suite...
(Première partie)
Islamophobie
La charte des valeurs "québécoises"

Un peu partout en Europe et en Amérique du Nord, les manifestations d’hostilité contre les Musulmans et contre l’islam se sont multipliées ces dernières années.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Repenser l’émancipation

Ceux qui prédisaient la « fin de l’histoire » et le « triomphe définitif » du capitalisme lorsque le mur de Berlin est tombé ont aujourd’hui perdu leur arrogance.

Lire la suite...
Tunisie : la part de l’ombre.
Scénarios pour une jeune démocratie

Le 17 décembre 2010, dans un petit vil­lage du centre de la Tunisie, un chô­meur de 26 ans, acculé au déses­poir, à la fois humi­lié et per­sé­cuté par la police, s’immole devant une foule incré­dule. Martyr malgré lui, Mohammed Bouazizi de Sidi-Bouzid allait deve­nir ainsi le sym­bole de la « révo­lu­tion du jasmin » puis du prin­temps arabe. Quelques jours plus tard, armés de leur seul cou­rage des mil­liers de jeunes pre­naient la rue d’assaut à Tunis et ailleurs dési­reux de rompre un silence de plus de 50 ans.

Lire la suite...
Le jour du souvenir où il faut tout oublier

Si vous étiez soldat ou père d’un soldat, cela vous ferait mal au cœur de voir les hypo­crites pleur­ni­cher sur votre sort en ce jour dit du « sou­ve­nir ». L’État cana­dien tout au long de son his­toire a envoyé des mil­liers de jeunes à la mort dans diverses aven­tures mili­ta­ristes et impé­ria­listes qui n’avaient rien à voir avec la défense de la « nation » comme ose l’affirmer le Ministre Steven Blaney.

Par
Lire la suite...
George Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984 (de Louis Gill)


Louis Gill, Georges Orwell. De la guerre civile espa­gnole à 1984, Montréal, LUX édi­teur, 2011.

Parler de George Orwell, de son œuvre, et rap­pe­ler qu’il fut éga­le­ment partie pre­nante de la guerre d’Espagne en s’engageant dans les milices du POUM (Parti Ouvrier d’Unification Marxiste) n’est pas chose nou­velle. Mais la force du livre de Louis Gill, c’est la clarté avec laquelle il expose sa thèse cen­trale : Georges Orwell s’est ins­piré direc­te­ment de son expé­rience pen­dant la guerre d’Espagne pour écrire La Ferme des Animaux et 1984. Le voca­bu­laire même de ses livres, les concepts qu’ils déve­loppent et leurs intrigues repro­dui­sant l’opposition entre Trotsky et Staline, doivent tout à l’expérience d’Orwell en Espagne.

Lire la suite...
Pierre Bélanger, le défricheur méconnu

Le 22 sep­tembre der­nier nous a quitté Pierre Bélanger. Professeur d’histoire au secon­daire, Pierre Bélanger a marqué des géné­ra­tions de mili­tants et mili­tantes du milieu étu­diant en raison de l’importante syn­thèse his­to­rique du mou­ve­ment étu­diant qu’il a publiée en 1984 : « Le mou­ve­ment étu­diant qué­bé­cois, son passé ses reven­di­ca­tions et ses luttes : 1960-1983 ». Ce livre a long­temps été la « bible » qui fai­sait auto­rité en la matière. Son livre fait partie des bou­quins qui ne cessent jamais d’être lus. On n’a qu’à consul­ter les copies usées de la biblio­thèque de l’UQAM pour s’en convaincre.

Lire la suite...
Freedom Summer. Luttes pour les droits civiques, Mississipi 1964 (de Doug McAdam)

Doug McAdam, Freedom Summer, Luttes pour les droits civiques, Mississippi 1964, tra­duit de l’anglais par Célia Izoard, col­lec­tion « L’ordre des choses », Marseille, Agone, sep­tembre 2012.

Lire la suite...
Eric Hobsbawm, l’historien passe-frontières

La mort. le 1er octobre 2012, de l’historien bri­tan­nique Eric Hobsbawm nous oblige à rendre hom­mage à un grand intel­lec­tuel, ayant brassé des champs très divers et une large vision du passé d’un point de vue global. Ses maîtres-livres sur l’histoire contem­po­raine (L’ère des révo­lu­tions : 1789-1848, Fayard, 1970, L’ère du capital, Fayard, 1978, L’ère des empires : 1875-1914, Fayard, 1989, L’âge des extrêmes. Le court XXe siècle 1914-1991, Complexe, 1999) s’assimilent à de vastes syn­thèses typiques d’une vision de l’histoire outre-Manche embras­sant des thèmes à la fois poli­tiques, éco­no­miques, sociaux et cultu­rels. Diplômé de Cambridge, il ensei­gna à partir de 1947 au Birkbeck College de Londres et fut pro­fes­seur invité dans de nom­breuses uni­ver­si­tés, dont Stanford et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux Etats-Unis, ainsi qu’en France et en Amérique latine.

Lire la suite...