Capitalisme : vers une régulation chaotique

Par Mis en ligne le 12 septembre 2009

« La pros­pé­rité est au coin de la rue ». Cette fière devise attri­buée, au plus fort de la crise des années 30, à Herbert Hoover, alors pré­sident des Etats-Unis, est à nou­veau d’actualité. Il fal­lait évi­dem­ment s’y attendre : le moindre fré­mis­se­ment de la conjonc­ture allait être inter­prété comme le signal du début de la fin de la crise. Un tri­mestre de crois­sance non néga­tive a suffi pour que les tra­ders et leurs bonus redémarrent.

En France, l’institut patro­nal Rexecode sou­ligne que « l’ajustement à la baisse des effec­tifs dans la phase réces­sive actuelle a été plus faible que celui qui avait été observé dans des pré­cé­dentes phases réces­sives ». Cet opti­misme de façade était lui aussi pré­vi­sible. Il y a six mois, nous écri­vions ceci : « on peut parier à l’avance que le pre­mier tri­mestre à crois­sance zéro sera célé­bré comme le signe d’un retour à la nor­male ». Mais nous ajou­tions immé­dia­te­ment que « cet espoir sera de courte durée et, une fois dis­si­pés les effets des plans de relance, on s’apercevra que l’on n’est pas vrai­ment sorti de la crise ». Nous en sommes là, à la fin de la réces­sion tech­nique et au début de la phase inter­mé­diaire de la « mini-reprise » (gra­phique 1). En réa­lité, la crise ne fait que commencer.

Lire la suite : Capitalisme : vers une régu­la­tion chao­tique (PDF – 13 pages – 192k)

Les commentaires sont fermés.