Black and Red. Les mouvements noirs et la gauche américaine (1850-2010)

Par Mis en ligne le 13 octobre 2012

Ahmed Shawki, Black and Red. Les mou­ve­ments noirs et la gauche amé­ri­caine (1850-2010), col­lec­tion « Radical America », Paris, Syllepse, sep­tembre 2012.

Présentation par les édi­tions Syllepse

L’histoire des luttes de libé­ra­tion ­afro-amé­ri­caine est bien sou­vent réduite, en France, à quelques per­son­nages trans­for­més en icônes. Quant à l’histoire de la gauche radi­cale de ce pays, elle est tout sim­ple­ment igno­rée. C’est à ce double défi­cit que s’efforce de répondre cet ouvrage, en évo­quant les rela­tions, sou­vent conflic­tuelles, entre les mou­ve­ments noirs et la gauche ­révo­lu­tion­naire aux États-Unis.

De l’esclavage à la Guerre civile de 1861-1865 et du mou­ve­ment pour les droits civiques des années 1960 à la contre-révo­lu­tion sociale et raciale des années 1980 et 1990, Black and Red dresse un pano­rama des luttes noires et révo­lu­tion­naires qui n’ont cessé, depuis plus d’un siècle, de secouer la ­super­puis­sance.

Malcolm X, Martin Luther King, Marcus Garvey, Stokely Carmichael, W. E. B. Du Bois y côtoient John Brown, les mineurs de l’Alabama, les tra­vailleurs noirs de Detroit mais aussi le FBI, le Ku Klux Klan, les milices patro­nales et toutes les forces qui n’ont eu de cesse d’écraser les mou­ve­ments ­sociaux.

L’auteur

Ahmed Shawki vit à New-York, il est rédac­teur en chef de la International Socialist Review. Il a notam­ment col­la­boré à l’ouvrage col­lec­tif Russia From Workers’ State to State Capitalism (Haymarket Books, 2006).

Les commentaires sont fermés.