Yvan-perrier

La lutte des étudiants est juste, dit Guy Rocher
L'un des penseurs du système d'éducation québécois prône l'abolition des droits de scolarité

Le socio­lo­gue Guy Rocher a choisi son camp : c’est dans la rue avec les étu­diants qu’il trouve sa place depuis le début du mou­ve­ment de grève. Et au-delà du gel des droits de sco­la­rité, c’est pour le prin­cipe de la gra­tuité sco­laire qu’il milite, une lutte qu’il qua­li­fie de « juste», a-t-il confié en entre­vue au Devoir. « La gra­tuité est sou­hai­ta­ble, a rap­pelé M. Rocher. En adop­tant ce prin­cipe de départ, ça nous impose de repen­ser les poli­ti­ques tout autre­ment. Tant qu’on est dans le débat du gel et du dégel, on reste sur une dis­cus­sion de chif­fres qui tour­nent en rond. »

Lire la suite...