Xavier-lafrance

Grève étudiante – Dépasser le faux dilemme de la violence

En 2004, le gou­ver­ne­ment annon­çait une réforme de l’Aide finan­cière aux études qui com­por­tait une com­pres­sion de 103 mil­lions en bourses et relé­guait une bonne partie de la ges­tion du sys­tème aux banques. La grève étu­diante de 2005 a forcé le gou­ver­ne­ment à recu­ler par­tiel­le­ment en res­ti­tuant des sommes en bourses, mais en gar­dant intacts les autres aspects de sa réforme. Si l’ASSÉ a alors parlé de vic­toire, c’est parce que des mil­liers d’étudiants ont évité de voir leur endet­te­ment explo­ser en prou­vant, une fois de plus, que la défense de nos droits sociaux passe par la mobi­li­sa­tion col­lec­tive.

Lire la suite...
Au delà de l’orthodoxie

L’auteur de « Des mou­tons dans la tanière » semble très mal connaître les forces et les fai­blesses de Québec soli­daire. Avant toute chose, nous aime­rions savoir en quoi QS fait preuve de démo­cra­tie de sur­face, est social-démo­crate et est élec­to­ra­liste ? Aucune démons­tra­tion n’est faite dans les textes pro­po­sés à moins de vou­loir faire preuve d’orthodoxie révo­lu­tion­naire et polé­mi­quer dans le vent !

Lire la suite...