Thomas-collombat

Résumé d'une présentation dans le cadre de l’Université populaire d’été des NCS
Le mouvement populaire contre l’État

L’histoire du syn­di­ca­lisme, dans presque tous les pays, est jalon­née de luttes pour son auto­no­mie ou son indé­pen­dance : vis-à-vis des partis poli­tiques (France), des Églises (CSN/CSQ) ou même de syn­di­cats inter­na­tio­naux (FTQ/CTC). Toutefois, aucune lutte ne fut plus longue et com­plexe que celle de l’autonomie du syn­di­ca­lisme vis-à-vis de l’État. La com­plexité du rap­port du syn­di­ca­lisme à l’État s’explique par les mul­tiples dimen­sions qui carac­té­risent cet acteur et par les confu­sions qu’elles entre­tiennent à son égard. L’objectif de cette courte pré­sen­ta­tion sera de pro­po­ser un début de pro­blé­ma­ti­sa­tion du rap­port syn­di­ca­lisme-État au Québec et de l’utiliser pour iden­ti­fier quelques défis posés à l’autonomie du mou­ve­ment ouvrier.

Lire la suite...