Sebastien-rivard

Résumé d'une présentation dans le cadre de l’Université populaire d’été des NCS
Le mouvement populaire contre l’État

La réponse des mou­ve­ments popu­laires et com­mu­nau­taires aux injus­tices est for­te­ment condi­tion­née par le sens que chacun des groupes ou indi­vi­dus leur donne. Dans nos rangs, on consi­dère, de façon majo­ri­taire, que les injus­tices sont attri­buables aux causes struc­tu­relles ; les solu­tions sont donc prin­ci­pa­le­ment poli­tiques. C’est une vision du monde for­te­ment conno­tée des Lumières et Rousseau, selon la thèse d’Alain Noël et Jean-Philippe Thérien, dans leur der­nier essai, La gauche et la droite. Un débat sans fron­tières. Les pro­blèmes indi­vi­duels et fami­liaux sont géné­ra­le­ment perçus comme une consé­quence des inéga­li­tés sociales, parce que la nature humaine est « fon­da­men­ta­le­ment bonne et géné­reuse ».

Lire la suite...