Roger-rashi

La gauche radicale après Syriza:
Une rébellion démocratique en Europe ?
lundi 4 avril 2016
Conjonctures et actualités

« Pour une rébel­lion démo­cra­tique en Europe » : tel est le titre de la décla­ra­tion adop­tée par la confé­rence « Plan B pour l’Europe » tenue à Madrid du 19 au 21 février der­nier. Réunis pour tirer des leçons de l’échec de Syriza à l’été 2015, des cen­taines de par­ti­ci­pants issus de mou­ve­ments sociaux et des partis de gauche anti-aus­té­rité euro­péens ont conclu à l’importance de lancer un mou­ve­ment de déso­béis­sance civile contre les ins­ti­tu­tions euro­péennes et leurs dik­tats auto­ri­taires, pour que ne se répète plus le « coup d’état » éco­no­mique per­pé­tré l’été der­nier contre le peuple grec. (1)

Lire la suite...
Quelques constats sur la crise en Grèce
Démocratie et rupture dans la lutte contre l’austérité

Comme beau­coup de mili­tants et mili­tantes de la gauche anti-aus­té­rité par­tout dans le monde, nous avons suivi, d’heure en heure, la crise grecque depuis quelques semaines. Comme tout le monde, nous ne sommes pas heu­reux du dénoue­ment. Qu’une telle mise en tutelle sur le peuple grec soit mise en place par la com­mis­sion euro­péenne est une nou­velle triste. Cependant, nous voyons bien que la situa­tion n’est pas figée et que la lutte va se pour­suivre sur le plan idéo­lo­gique, éco­no­mique et poli­tique. L’histoire ne se ter­mine jamais, encore moins celle de la lutte des classes.

Lire la suite...
Référendum en Grèce le 5 juillet
Non à l’austérité, la parole au peuple !
mercredi 1 juillet 2015
Conjonctures et actualités

Dans la nuit du ven­dredi 26 juin le Premier ministre grec Alexis Tsipras refuse les der­nières pro­po­si­tions faites à la Grèce par les « ins­ti­tu­tions » (la BCE, la Commission euro­péenne et le FMI) et annonce un réfé­ren­dum. Moins de 24h plus tard, les « ins­ti­tu­tions » ripostent en asphyxiant l’économie de la Grèce. Elles refusent d’augmenter les liqui­di­tés accor­dées au pays et forcent le gou­ver­ne­ment à fermer tem­po­rai­re­ment les banques et ins­tau­rer un contrôle sur les capi­taux.

Lire la suite...
Le gouvernement du Québec et le pipeline d’Enbridge
La consultation bidon n’arrêtera pas la mobilisation citoyenne
mardi 2 septembre 2014
Gauche / Mouvements sociaux

Au fur et à mesure que se pré­cisent les détails de la com­mis­sion par­le­men­taire annon­cée par le gou­ver­ne­ment péquiste sur l’oléoduc d’Enbridge, la décep­tion se fait pal­pable parmi les groupes citoyens mobi­li­sés contre les pro­jets de pipe­lines visant à trans­por­ter le pétrole des sables bitu­mi­neux.

Lire la suite...
Bloquons les Libéraux !
Face à la loi d’exception visant à étouffer la grève étudiante

Le gou­ver­ne­ment Charest pro­pose une loi d’exception dra­co­nienne visant à étouf­fer la grève étu­diante et le mou­ve­ment de contes­ta­tion sociale qui per­siste depuis plus de 14 semaines. Ce projet de loi à pro­vo­qué une levée de bou­cliers, non seule­ment de la part des asso­cia­tions étu­diantes qui la qua­li­fient d’une “dérive auto­ri­taire qui remet en ques­tion les liber­tés fon­da­men­tales” (1), mais de tout ce que le Québec compte d’organisations sociales syn­di­cales et démo­cra­tiques.

Lire la suite...
“Mobilisons pour le Sommet des peuples à Rio et au delà”
Un appel du mouvement pour la justice climatique

Loin de se lais­ser abattre par l’échec des négo­cia­tions inter­na­tio­nales sur le climat à Durban, le mou­ve­ment pour la jus­tice cli­ma­tique lance un appel à la mobi­li­sa­tion popu­laire pour la confé­rence des Nations Unies sur le déve­lop­pe­ment durable devant avoir lieu à Rio en juin 2012.

Lire la suite...
DURBAN : forte mobilisation du mouvement pour la justice climatique

Du 28 novembre au 9 décembre 2011 se tien­dra à Durban la 17è confé­rence inter­na­tio­nale des Nations Unies sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques (COP 17). Déjà les mou­ve­ments sociaux et envi­ron­ne­men­taux de l’Afrique du Sud, ont annon­cés qu’ils en pro­fi­te­ront pour orga­ni­ser de larges mobi­li­sa­tions afin de dénon­cer cette « confé­rence de pol­lueurs » et mettre de l’avant l’absolue néces­sité d’arriver à un accord réel­le­ment contrai­gnant sur l’émission de gaz à effet de serre (GES). Ils invitent les mou­ve­ments sociaux de l’Afrique et du monde entier à ce joindre à eux dans ce qui pour­rait s’avérer « un moment cru­cial dans l’histoire socio-envi­ron­ne­men­tale ».

Lire la suite...
Pour un renouveau de la pensée critique
Le socialisme écologique

Depuis l’apparition du pre­mier mani­feste éco­so­cia­liste rédigé par Michael Löwy et Joel Kovel en 2001, un nou­veau cou­rant de pensée prend de l’ampleur au sein de la cri­tique du capi­ta­lisme contem­po­rain. Cherchant à lier théo­ri­que­ment la cri­tique sociale et la cri­tique éco­lo­gique du sys­tème actuel, l’approche éco­so­cia­liste a sus­cité plu­sieurs contri­bu­tions notables parmi les­quelles l’on peut citer, entre autres, celles de Michael Löwy, Daniel Tanuro, Jean-Marc Harribey, Michel Husson, Elmar Altvater et Joan Martinez-Allier.

Mais un autre cou­rant, moins bien connu du lec­to­rat fran­co­phone, par­ti­cipe éga­le­ment à ce renou­veau théo­rique de la pensée socia­liste. Il s’agit du cou­rant nord-amé­ri­cain, plus spé­ci­fi­que­ment états-unien, qui se pré­sente sous le vocable d’“eco­lo­gi­cal socia­lism”, ou si l’on pré­fère, de socia­lisme éco­lo­gique. Le plus fécond des pen­seurs asso­ciés à ce cou­rant est, sans aucun doute, John Bellamy Foster, rédac­teur en chef de la revue newyor­kaise, Monthly Review(1), la plus ancienne et res­pec­tée des revues mar­xistes amé­ri­caines.

Lire la suite...
Bouchard nommé président du lobby de l’industrie gazière
Le chef des lucides à la rescousse des gaz de schiste

Coup de théâtre dans la saga des gaz de schiste : Lucien Bouchard, ancien pre­mier ministre péquiste, est nommé pré­sident du lobby de l’industrie et se char­gera de « vendre » cette très impo­pu­laire exploi­ta­tion gazière à un public qué­bé­cois scep­tique, pour ne pas dire hos­tile. Cette nomi­na­tion est accueillie à bras ouvert par un gou­ver­ne­ment libé­ral tota­le­ment dis­cré­dité par ces accoin­tances sus­pectes avec cette indus­trie, et qui voit là un moyen de s’en sortir en sur­fant sur la sup­po­sée « cré­di­bi­lité » de Bouchard.

Lire la suite...