Richard-fidler

Programme
Québec solidaire clarifie son soutien à l’indépendance
dimanche 4 février 2018
Conjonctures et actualités

Deux tâches principales étaient à l’ordre du jour du congrès du parti de gauche Québec solidaire (QS), réuni à Longueuil du 1er au 3 décembre 2017. L’un était l’adoption de la plate-forme du parti pour les prochaines élections générales du Québec, qui se tiendront en octobre 2018. L’autre était la ratification d’une fusion proposée avec Option nationale (ON), un petit parti issu d’une scission du Parti québécois en 2011 après que le PQ ait mis de côté son objectif d’indépendance du Québec dans un avenir prévisible. La fusion pourrait ajouter plusieurs centaines de militants de l’ON à l’effectif de 18 000 membres de QS.

Lire la suite...
Le NPD et le Québec
L’université populaire des NCS (20-23 août 2015) abordera la question des alternatives politiques au Canada.
lundi 1 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Dans cha­cune des grandes confron­ta­tions avec le Québec autour de la réforme consti­tu­tion­nelle, le NPD s’est retrouvé dans le camp du gou­ver­ne­ment fédé­ral. Ainsi sous la direc­tion d’Ed Broadbent, le NPD a appuyé le rapa­trie­ment uni­la­té­ral de la Constitution par le gou­ver­ne­ment Trudeau et l’adoption d’une nou­velle Constitution qui prive le Québec de son droit de veto sur les modi­fi­ca­tions consti­tu­tion­nelles tout en impo­sant une Charte des Droits pou­vant inva­li­der des par­ties impor­tantes de la Charte de la langue fran­çaise. Au moment du réfé­ren­dum de 1995, le NPD s’est coa­lisé avec les autres partis fédé­ra­listes contre la sou­ve­rai­neté, fina­le­ment en 2000 lors d’une ini­tia­tive pour blo­quer la sou­ve­rai­neté (la loi dite sur la « Clarté »), les dépu­tés du NPD (sauf deux) ont appuyé le gou­ver­ne­ment fédé­ral libé­ral.

Lire la suite...
Quelle stratégie socialiste? Quel État canadien?
Quel rôle pour le peuple québécois ?
mardi 28 octobre 2014
Gauche / Mouvements sociaux

Un État cen­tra­lisé et impé­ria­liste

L’Acte de l’Amérique du Nord Britannique (AANB), une loi adop­tée par le par­le­ment bri­tan­nique, a donné au par­le­ment fédé­ral cana­dien le pou­voir de « faire des lois pour la paix, l’ordre et le bon gou­ver­ne­ment du Canada, rela­ti­ve­ment à toutes les matières ne tom­bant pas dans les caté­go­ries de sujets par la pré­sente loi exclu­si­ve­ment assi­gnés aux légis­la­tures des pro­vinces ». En réa­lité, les com­pé­tences poli­tiques les plus impor­tantes sont toutes dans les mains de l’État cen­tral : affaires étran­gères, défense, banques et caisses d’épargne, trafic et com­merce, assu­rance-chô­mage, navi­ga­tion, pêche­ries, émis­sion de papier-mon­naie, ban­que­route et faillite, trans­port et com­merce inter­pro­vin­cial, affaires « indiennes », mariage et divorce, loi cri­mi­nelle, péni­ten­ciers, nomi­na­tion des juges des cours supé­rieurs, etc., et last but not least, le pou­voir rési­duel, etc. Les pou­voirs du gou­ver­ne­ment fédé­ral incluent éga­le­ment la nomi­na­tion des juges à la Cour suprême (cour consti­tu­tion­nelle), de même que celle des juges des cours supé­rieurs des pro­vinces, ainsi que ceux des tri­bu­naux admi­nis­tra­tifs affé­rents aux com­pé­tences fédé­rales et fina­le­ment, la légis­la­tion du tra­vail appli­cable à toutes les ins­ti­tu­tions et entre­prises de juri­dic­tion fédé­rale.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Le NPD est-il une alternative ?
jeudi 16 mai 2013
Université populaire 2013

La ques­tion qui nous inter­pelle aujourd’hui est la sui­vante : le NPD est-il réel­le­ment une alter­na­tive au gou­ver­ne­ment Harper ? À un pre­mier niveau, élec­to­ral et par­le­men­taire, la réponse est oui : le NPD, en tant que parti à la gauche du PC et du PLC, est bel et bien l’alternative gou­ver­ne­men­tale pour les pro­gres­sistes au Canada en 2015.

Lire la suite...