Richard-fidler

Le NPD et le Québec
L’université populaire des NCS (20-23 août 2015) abordera la question des alternatives politiques au Canada.
lundi 1 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Dans cha­cune des grandes confron­ta­tions avec le Québec autour de la réforme consti­tu­tion­nelle, le NPD s’est retrouvé dans le camp du gou­ver­ne­ment fédé­ral. Ainsi sous la direc­tion d’Ed Broadbent, le NPD a appuyé le rapa­trie­ment uni­la­té­ral de la Constitution par le gou­ver­ne­ment Trudeau et l’adoption d’une nou­velle Constitution qui prive le Québec de son droit de veto sur les modi­fi­ca­tions consti­tu­tion­nelles tout en impo­sant une Charte des Droits pou­vant inva­li­der des par­ties impor­tantes de la Charte de la langue fran­çaise. Au moment du réfé­ren­dum de 1995, le NPD s’est coa­lisé avec les autres partis fédé­ra­listes contre la sou­ve­rai­neté, fina­le­ment en 2000 lors d’une ini­tia­tive pour blo­quer la sou­ve­rai­neté (la loi dite sur la « Clarté »), les dépu­tés du NPD (sauf deux) ont appuyé le gou­ver­ne­ment fédé­ral libé­ral.

Lire la suite...
Quelle stratégie socialiste? Quel État canadien?
Quel rôle pour le peuple québécois ?
mardi 28 octobre 2014
Gauche / Mouvements sociaux

Un État cen­tra­lisé et impé­ria­liste

L’Acte de l’Amérique du Nord Britannique (AANB), une loi adop­tée par le par­le­ment bri­tan­nique, a donné au par­le­ment fédé­ral cana­dien le pou­voir de « faire des lois pour la paix, l’ordre et le bon gou­ver­ne­ment du Canada, rela­ti­ve­ment à toutes les matières ne tom­bant pas dans les caté­go­ries de sujets par la pré­sente loi exclu­si­ve­ment assi­gnés aux légis­la­tures des pro­vinces ». En réa­lité, les com­pé­tences poli­tiques les plus impor­tantes sont toutes dans les mains de l’État cen­tral : affaires étran­gères, défense, banques et caisses d’épargne, trafic et com­merce, assu­rance-chô­mage, navi­ga­tion, pêche­ries, émis­sion de papier-mon­naie, ban­que­route et faillite, trans­port et com­merce inter­pro­vin­cial, affaires « indiennes », mariage et divorce, loi cri­mi­nelle, péni­ten­ciers, nomi­na­tion des juges des cours supé­rieurs, etc., et last but not least, le pou­voir rési­duel, etc. Les pou­voirs du gou­ver­ne­ment fédé­ral incluent éga­le­ment la nomi­na­tion des juges à la Cour suprême (cour consti­tu­tion­nelle), de même que celle des juges des cours supé­rieurs des pro­vinces, ainsi que ceux des tri­bu­naux admi­nis­tra­tifs affé­rents aux com­pé­tences fédé­rales et fina­le­ment, la légis­la­tion du tra­vail appli­cable à toutes les ins­ti­tu­tions et entre­prises de juri­dic­tion fédé­rale.

Lire la suite...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Le NPD est-il une alternative ?
jeudi 16 mai 2013
Université populaire 2013

La ques­tion qui nous inter­pelle aujourd’hui est la sui­vante : le NPD est-il réel­le­ment une alter­na­tive au gou­ver­ne­ment Harper ? À un pre­mier niveau, élec­to­ral et par­le­men­taire, la réponse est oui : le NPD, en tant que parti à la gauche du PC et du PLC, est bel et bien l’alternative gou­ver­ne­men­tale pour les pro­gres­sistes au Canada en 2015.

Lire la suite...