Pierre-spenard

Valleyfield, mémoires et résistances
Une économie en transition
Il était une fois Valleyfield
lundi 9 mars 2020
No. 22 - Automne 2019

À l’origine

Au début de l’industrialisation, l’industrie légère domine l’économie de la ville de Salaberry-de-Valleyfield : un nom à rete­nir, la Montreal Cotton (MoCo). Bien plus qu’une simple usine de fila­ture, la MoCo employait à une cer­taine époque près de 50 % de la popu­la­tion de la ville[1] ! Son empreinte dans le pay­sage cam­pi­val­len­sien ne se limi­tait pas à l’emploi, elle mar­quait aussi la vie de quar­tier en fai­sant ériger des mai­sons à proxi­mité de l’usine pour les employé-e-s ainsi que pour les cadres venus du Royaume-Uni et d’ailleurs. Les traces de ce passé indus­triel se retrouvent désor­mais dans les briques et le mor­tier des rési­dences qui jalonnent les rues au nom des anciens diri­geants de la Montreal Cotton.

Lire la suite...