Louis-desmeules

Oscillations et dérives des représentations dans l’œuvre de Slavoj Zizek

Slavoj Zizek, phi­lo­sophe lar­ge­ment média­tisé en Europe, a le mérite de rame­ner la cri­tique mar­xiste à l’ordre du jour. Toutefois, malgré son indé­niable ori­gi­na­lité, son oeuvre com­porte cer­taines dérives qu’il convient de rele­ver. Son inté­rêt pour le concept de repré­sen­ta­tion mar­chande et la révo­lu­tion nous incite à reve­nir sur l’interprétation et le sens de la phi­lo­so­phie mar­xiste à l’aide d’autres intel­lec­tuels mar­xistes comme Ernst Bloch et Herbert Marcuse. En par­tant de la méca­nique du désir, comme noyau onto­lo­gique des repré­sen­ta­tions, Zizek nous entraine vers d’inquiétantes dérives auto­ri­ta­ristes qui nous éloignent de la recherche d’un socia­lisme réel­le­ment démo­cra­tique, pro­gres­siste et réso­lu­ment tourné vers l’avenir.

Lire la suite...
Oscillations et dérives des représentations dans l’œuvre de Slavoj Zizek
lundi 29 juin 2009
Philo / Socio / Politique

Slavoj Zizek, phi­lo­sophe lar­ge­ment média­tisé en Europe, a le mérite de rame­ner la cri­tique mar­xiste à l’ordre du jour. Toutefois, malgré son indé­niable ori­gi­na­lité, son oeuvre com­porte cer­taines dérives qu’il convient de rele­ver. Son inté­rêt pour le concept de repré­sen­ta­tion mar­chande et la révo­lu­tion nous incite à reve­nir sur l’interprétation et le sens de la phi­lo­so­phie mar­xiste à l’aide d’autres intel­lec­tuels mar­xistes comme Ernst Bloch et Herbert Marcuse. En par­tant de la méca­nique du désir, comme noyau onto­lo­gique des repré­sen­ta­tions, Zizek nous entraine vers d’inquiétantes dérives auto­ri­ta­ristes qui nous éloignent de la recherche d’un socia­lisme réel­le­ment démo­cra­tique, pro­gres­siste et réso­lu­ment tourné vers l’avenir.

Lire la suite...