Genevieve-beaudet

Les Algonquins de Lac-Barrière : une communauté de résistance
mardi 16 janvier 2018
No. 18 - Automne 2017

À l’automne 2016, les Algonquins de Lac-Barrière appre­naient que le gou­ver­ne­ment du Québec vou­lait octroyer des permis à la com­pa­gnie minière Copper One pour ouvrir des che­mins miniers et entre­prendre des forages en plein cœur de leur ter­ri­toire tra­di­tion­nel. Cette com­mu­nauté s’est tou­jours oppo­sée à ce projet et, en 2017, une cam­pagne de mobi­li­sa­tion s’organise : confé­rences de presse des chefs algon­quins à Val-d’Or, péti­tion, com­mu­ni­qués, ren­contre d’information publique à Montréal. Les Algonquins de Lac-Barrière, au centre de cette mobi­li­sa­tion, ont une grande expé­rience de résis­tance et ils sont bien orga­ni­sés.

Lire la suite...
Québec solidaire et les Autochtones
dimanche 14 janvier 2018
No. 18 - Automne 2017

Québec soli­daire (QS) se défi­nit comme un parti indé­pen­dan­tiste, éco­lo­giste, alter­mon­dia­liste, fémi­niste et de gauche. Dans ce cadre, la poli­tique autoch­tone de QS tra­verse tous ces champs idéo­lo­giques. Intéressant à sou­li­gner, la ques­tion autoch­tone fut abor­dée en même temps que celle de la sou­ve­rai­neté, dès le départ de la démarche de construc­tion col­lec­tive du pro­gramme, au pre­mier congrès en 2009. Lors de ce congrès, l’enjeu sur la sou­ve­rai­neté fut beau­coup débattu. Les quelque 450 membres pré­sents ado­ptèrent les axes d’action prio­ri­taires mis sur la table par un groupe de tra­vail coor­donné par la com­mis­sion thé­ma­tique des droits autoch­tones et la com­mis­sion poli­tique du parti. Ce fut un moment col­lec­tif intense, suivi d’une allo­cu­tion de remer­cie­ment, en innu et en fran­çais, de Ghislain Picard, chef régio­nal de l’Assemblée des Premières Nations pour le Québec et le Labrador (APNQL), lequel fut chau­de­ment applaudi.

Lire la suite...
Entrevue avec Clifton Nicholas, cinéaste et militant mohawk

Geneviève Beaudet – Clifton Nicholas, vous êtes réa­li­sa­teur de films docu­men­taires, mili­tant au Réseau envi­ron­ne­men­tal autoch­tone et membre de la Première Nation mohawk de Kanesatake. Récemment, vous avez réa­lisé et pro­duit deux films docu­men­taires sur l’environnement : No Fracking Way (2013) et The Iron Snake (2014). Quel est votre par­cours per­son­nel ?

Lire la suite...
Résistances autochtones
lundi 8 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

La pro­chaine uni­ver­sité popu­laire des NCS accorde beau­coup d’attention à la ques­tion autoch­tone qui sera dis­cu­tée sous l’angle de l’histoire, de l’État, du capi­ta­lisme et des résis­tances.

Depuis 2006, Stephen Harper a entre­pris de mettre de l’avant son projet de refon­der l’État cana­dien autour d’un capi­ta­lisme « pur et dur » doté d’une arma­ture reli­gieuse conser­va­trice. Tel qu’évoqué au début, les nations autoch­tones n’existent pas dans cet ima­gi­naire néo­con­ser­va­teur, au-delà d’images folk­lo­ri­sées. Les reven­di­ca­tions ter­ri­to­riales sont inac­cep­tables. Plus encore, le sys­tème des admi­nis­tra­tions autoch­tones doit être déman­telé. Pour jus­ti­fier ce tour­nant, le gou­ver­ne­ment avec l’appui des médias déclenche une vaste cam­pagne de déni­gre­ment. Pour autant, les peuples autoch­tones per­sistent et signent, comme la nation ati­ka­mekw qui bloque des routes sur ses ter­ri­toires pour limi­ter l’accès des exploi­tants aux res­sources fores­tières.

Lire la suite...
Le monde sociopolitique autochtone au Québec d’avril à octobre 2014
mercredi 28 janvier 2015
Conjonctures et actualités

Cette période est mar­quée par le juge­ment William suivi de la Déclaration de sou­ve­rai­neté ter­ri­to­riale du Conseil de la Nation ati­ka­mekw, et par une forte mobi­li­sa­tion en faveur de la mise sur pied d’une com­mis­sion d’enquête sur les femmes autoch­tones dis­pa­rues et assas­si­nées. D’autre part, le dépôt de la loi contro­ver­sée sur l’éducation des Premières Nations, qui a sus­cité beau­coup de débats internes, a mené à la démis­sion du chef natio­nal de l’Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn Atleo. Finalement, les com­mu­nau­tés autoch­tones sont tou­jours très actives pour ce qui est de la pro­tec­tion de leur ter­ri­toire, et de nom­breuses actions légales, média­tiques, poli­tiques et citoyennes sont en cours.

Lire la suite...
Les Premières Nations de Colombie-Britannique réussiront-elles à faire annuler le Northern Gateway dans l’Ouest canadien ?
mercredi 16 juillet 2014
Gauche / Mouvements sociaux

Peut-être bien. Le 17 juin der­nier, le gou­ver­ne­ment Harper approu­vait le projet de pipe­line et de ter­mi­nal pétro­lier du Northern Gateway[1]en se camou­flant der­rière les 209 « condi­tions » impo­sées par la Commission natio­nale de l’énergie dont celle de « consul­ter » les Autochtones, et ce, malgré l’opposition de la majo­rité des citoyens de Colombie-Britannique[2]. Quelques semaines plus tard, le projet bat sérieu­se­ment de l’aile, une excel­lente nou­velle pour les mil­lions de per­sonnes qui sou­haitent que l’État cana­dien se sorte de la pétroé­co­no­mie. Or, il est bien pos­sible que l’approche stra­té­gique concer­tée des Premières Nations (PN) soit un fac­teur clé dans cette lutte. C’est du moins ce que nous laissent espé­rer les récents évé­ne­ments de Colombie-Britannique. Peut-on s’en ins­pi­rer dans l’Est ? Dans la pers­pec­tive où nous serons appe­lés à nous ren­con­trer toutes et tous, Autochtones, QuébécoisES et CanadienNEs, lors du Forum social des peuples à Ottawa du 21 au 24 août, il serait peut-être utile d’étudier un peu mieux ce qui s’est passé en Colombie-Britannique.

Lire la suite...
Effervescence du monde sociopolitique autochtone québécois en 2012-2013
jeudi 13 février 2014
Gauche / Mouvements sociaux

On pourra consta­ter en lisant cette chro­nique que le monde autoch­tone et para-autoch­tone qué­bé­cois a été très actif ces der­niers mois, ce qui pour­rait s’expliquer par la conver­gence de dif­fé­rents fac­teurs d’ordre poli­tique, éco­no­mique et his­to­rique. Le contexte poli­tique qué­bé­cois du prin­temps 2012 a été marqué par une immense mobi­li­sa­tion, d’abord étu­diante, ensuite socia­le­ment géné­ra­li­sée, contre les poli­tiques néo­li­bé­rales du gou­ver­ne­ment Charest, met­tant ainsi la table pour toutes les reven­di­ca­tions, y com­pris les reven­di­ca­tions autoch­tones. À Ottawa, les poli­tiques néo­con­ser­va­trices du gou­ver­ne­ment Harper et les pro­jets de loi anti-envi­ron­ne­men­taux C-38 et C-45 ont mis le feu aux poudres dans les rela­tions entre le gou­ver­ne­ment fédé­ral et les Premières Nations, condui­sant à la grève de la faim for­te­ment média­ti­sée de la cheffe d’Attawapiskat Theresa Spence. L’émergence du mou­ve­ment pan­ca­na­dien Idle No More en automne 2012 et celle de la jeune sec­tion qué­bé­coise du mou­ve­ment Idle No More/​Fini l’inertie (qui a pris la plume rouge comme emblème, un clin d’oeil au « carré rouge ») se situent peut-être dans cette double mou­vance.

Lire la suite...
Les grands enjeux des résistances autochtones
vendredi 2 août 2013
Gauche / Mouvements sociaux

« Les diverses réalités, l’humain, la vie non-humaine et l’environnement naturel, ne peuvent se développer dans la conflictualité. Cette idée, qui semblait ésotérique il n’y a pas si longtemps, resurgit dans un monde où la voix des autochtones résonne de plus en plus fortement. »

Lire la suite...
Les grands enjeux des résistances autochtones

L’essor du mou­ve­ment « Idle no more » illustre le retour des résis­tances autoch­tones dans le pay­sage poli­tique et social du Canada et du Québec. Amorcé en octobre der­nier en Saskatchewan, ce mou­ve­ment de masse confronte le gou­ver­ne­ment fédé­ral, notam­ment le projet de loi C-45. Une véri­table mobi­li­sa­tion com­mu­nau­taire est à l’œuvre dans plu­sieurs régions, résul­tant d’initiatives à la base, et non d’une stra­té­gie éta­blie par des orga­ni­sa­tions éta­blies comme l’Assemblée des Premières Nations (qui appuie quand même les actions, ce qui fait penser à des pro­ces­sus citoyens récents comme le mou­ve­ment « Occupy » ou encore aux Carrés rouges. 

Lire la suite...