Gabriel-nadeau-dubois

Manifeste de la CLASSE – Les libéraux et l’angoisse de la défaite
Depuis le lan­ce­ment de notre mani­feste Nous sommes avenir et l’annonce de notre tour­née natio­nale de mobi­li­sa­tion, on a assisté à une réac­tion épi­der­mique de la part de divers inter­ve­nants et inter­ve­nantes. Une ava­lanche de cri­tiques, cer­taines ayant l’avantage d’être for­mu­lées intel­li­gem­ment, d’autres rele­vant tout sim­ple­ment de la dif­fa­ma­tion. Dans ce contexte, il nous semble per­ti­nent de rec­ti­fier cer­tains faits.
Lire la suite...
Pour un front commun de lutte
en opposition au néolibéralisme et au principe utilisateur-payeur

[Nous repro­dui­sons l’allocution pro­non­cée par Gabriel Nadeau-Dubois, le 9 juin 2012, à l’occasion de la plé­nière du Festival des soli­da­rité d’Alternatives]

Quand j’ai débuté à mili­ter dans le mou­ve­ment étu­diant, nous savions tous qu’il fau­drait une grève géné­rale illi­mi­tée pour faire recu­ler le gou­ver­ne­ment libé­ral de Jean Charest sur sa déci­sion…. GGI : trois lettres qui était presque syno­nyme de vic­toire. Une grève mas­sive, per­tur­ba­trice et de longue durée : voilà ce qui nous ferait gagner.

Lire la suite...