Emmanuel-chaput

Victor Serge, Essai critique sur Nietzsche, Montréal, Éd. de la rue Dorion, 2017
lundi 7 octobre 2019
No. 19 - Hiver 2018

Fils d’exilés russes et pen­seur liber­taire auto­di­dacte, Victor Serge (1890-1947) fré­quente dès sa jeu­nesse les milieux anar­chistes en France avant de rejoindre la Russie en 1919 pour se mettre au ser­vice de la révo­lu­tion bol­che­vik (ce que d’aucuns lui repro­che­ront d’ailleurs dans le camp liber­taire). Dénonciateur de la pre­mière heure du sta­li­nisme nais­sant, Serge se rap­proche dans les années 1920 de Trotsky[1]. On lui doit de nom­breux romans comme S’il est minuit dans le siècle[2] où Serge dénonce, anti­ci­pant Le Zéro et l’infini de Koestler[3], le régime péni­ten­cier et para­noïaque de Staline.

Lire la suite...