Ecosociete

Lancement – Lundi 12 septembre, 17h30
Le Québec en quête de laïcité
Sous la direction de Normand Baillargeon et de Jean-Marc Piotte

Qu’il s’agisse des accom­mo­de­ments rai­son­nables, de l’enseignement de la culture reli­gieuse à l’école, de la place de la reli­gion dans l’espace public, l’actualité qué­bé­coise ne cesse, depuis quelques années, de faire surgir des ques­tion­ne­ments et des débats pas­sion­nés. Les auteurs croient que ce sont autant d’indices d’une indé­ci­sion col­lec­tive et poli­tique rela­ti­ve­ment au modèle de laï­cité à pri­vi­lé­gier. Cette publi­ca­tion ambi­tionne de contri­buer à cette prise de déci­sion col­lec­tive.

Lire la suite...
Écosociété et les auteurs de « Noir Canada » demandent à la cour de rejeter la poursuite de Barrick Gold

Montréal, le 28 juin 2011 Les 29 et 30 juin pro­chain, les pro­cu­reurs des Éditions Écosociété et des auteurs de Noir Canada (Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher) plai­de­ront le rejet de la pour­suite de Barrick Gold en vertu des dis­po­si­tions au Code de pro­cé­dure civile visant à pré­ve­nir l’utilisation abu­sive des tri­bu­naux et favo­ri­ser le res­pect de la liberté d’expression et la par­ti­ci­pa­tion des citoyens aux débats publics (loi 9).

Lire la suite...
Invitation
Décroissance versus développement durable
Lancement

Décroissance versus développement durable

Décroissance versus déve­lop­pe­ment durable

Invitation

Les Éditions Écosociété sont heu­reuses de vous invi­ter au lan­ce­ment de l’ouvrage col­lec­tif dirigé par Yves-MarieAbraham, Louis Marion et Hervé Philippe :

Décroissance versus développement durable
Débats pour la suite du monde

Lire la suite...
Écosociété condamne la poursuite de Pétrolia
vendredi 28 janvier 2011
Communiqués / Événements

Montréal, 27 jan­vier 2011 – Les Éditions Écosociété condamnent la pour­suite en dif­fa­ma­tion de 350 000$ dépo­sée par la société d’exploration pétro­lière et gazière Pétrolia contre Le Soleil et le porte-parole de la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, Ugo Lapointe. Rappelons que cette coa­li­tion tra­vaille à infor­mer le public, de manière cri­tique, sur les pra­tiques du sec­teur minier qui appa­raissent pré­ju­di­ciables à l’environnement et aux com­mu­nau­tés du Québec. La coa­li­tion milite éga­le­ment pour une réforme en pro­fon­deur de la Loi sur les mines du Québec.

Lire la suite...
Écosociété demande au tribunal de rejeter la poursuite de Barrick
jeudi 6 janvier 2011
Communiqués / Événements

Le 8 décembre der­nier, les Éditions Écosociété et les auteurs de Noir Canada annon­çaient le dépôt d’une requête sur la base des nou­velles dis­po­si­tions au Code de pro­cé­dure civile adop­tées l’an der­nier pour mettre un frein aux pour­suites-bâillons (loi 9). Après plu­sieurs mois consa­crés à la pré­pa­ra­tion de leur dos­sier, ils ont demandé à la Cour Supérieure du Québec de décla­rer abu­sive la pour­suite en dif­fa­ma­tion de Barrick Gold et d’ordonner son rejet. La requête devrait être enten­due dans les pro­chains mois.

Entourés et sou­te­nus par plu­sieurs dizaines de groupes (voir la liste com­plète ), ils ont réaf­firmé devant le Palais de jus­tice de Montréal l’importance de pro­té­ger la liberté d’expression et l’exercice du débat public.

Lire la suite...
ÉCOSOCIÉTÉ ET LES AUTEURS DE NOIR CANADA
AU TRIBUNAL DE REJETER LA POURSUITE DE BARRICK GOLD

Montréal, le 8 décembre 2010 Les Éditions Écosociété et les auteurs de Noir Canada, Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher, déposent aujourdhui une requête sur la base des nou­velles dis­po­si­tions au Code de procédure civile adoptées lan der­nier pour mettre un frein aux pour­suites-bâillons (loi 9). Après plu­sieurs mois consacrés à la prépara­tion de leur dos­sier, ils demandent à la Cour Supérieure du Québec de déclarer abu­sive la pour­suite en dif­fa­ma­tion de Barrick Gold et dordon­ner son rejet.

Pour la publi­ca­tion dun livre, qui fait une ana­lyse cri­tique de données publiques et sérieuses sur les conséquences de la présence cana­dienne en Afrique, la mul­ti­na­tio­nale leur réclame cinq mil­lions à titre de dom­mages moraux et com­pen­sa­toires et un mil­lion à titre de dom­mages puni­tifs. En matière de dif­fa­ma­tion, les tri­bu­naux québécois ont pour­tant établi un pla­fond de lordre de 25 000$ en ce qui a trait à loctroi de dom­mages moraux à une société.

Lire la suite...