Bernard-rioux

La vraie couleur et la véritable nature des alliances électorales

Depuis quelques mois, la crise du PQ n’a pas quitté les colonnes de la presse et fait à répé­ti­tion les nou­velles des médias radio­té­lé­vi­sés. La montée d’une nou­velle force de droite, la CAQ, qui a absorbé sans coup férir ce qui res­tait de l’ADQ, qui a accueilli des dépu­tés trans­fuges du PQ et qui cara­cole dans les son­dages, pose la ques­tion de la survie en tant que parti impor­tant à l’Assemblée natio­nale du PQ, car il risque d’être laminé lors des pro­chaines élec­tions. D’où les dif­fé­rentes manœuvres de dépu­tés et de membres ten­tant soit de démis­sion­ner la cheffe, Pauline Marois, soit de chan­ger le régime interne du parti ou encore soit d’envisager une « alliance » élec­to­rale avec Québec soli­daire. C’est à la demande du PQ qu’il y a eu des ren­contres avec QS. Et c’est sans doute cer­tains élé­ments du PQ qui sont à l’origine dans les médias de la nou­velle d’une alliance élec­to­rale pos­sible entre les deux formations.

Lire la suite...
La crise du PQ ou la décomposition d’un bloc social sous hégémonie des élites nationalistes

Après la démis­sion de cinq dépu­téEs, Pauline Marois fait main­te­nant face à la fronde et aux menaces de dépu­téEs qui craignent de voir leur siège emporté par une vague qui balaie­rait le Parti qué­bé­cois aux pro­chaines élec­tions provinciales.

Les son­dages qui se suc­cèdent leur amènent le même constat : le Parti qué­bé­cois se retrouve au niveau des inten­tions de vote autour de la barre des 20 %. Avec le sys­tème de scru­tin uni­no­mi­nal que nous connais­sons, cela pour­rait signi­fier une catas­trophe pour le Parti qué­bé­cois. CertainEs res­pon­sables en appellent au ral­lie­ment et à la discipline.

Lire la suite...
Crise du souverainisme péquiste et stratégie alternative
dimanche 3 juillet 2011
Québec / Canada

Aux der­nières élec­tions fédé­rales, le Bloc qué­bé­cois est passé de 47 à 4 dépu­tés. C’est un pilier impor­tant du sou­ve­rai­nisme péquiste qui disparaissait.

Quelques semaines plus tard, des dépu­tés sou­ve­rai­nistes quit­taient le Parti qué­bé­cois. Un groupe de « jeunes » dépu­tés invi­taient Jacques Parizeau à ne pas inter­ve­nir dans les débats du Parti qué­bé­cois et à ne pas ques­tion­ner leur ral­lie­ment à la gou­ver­nance sou­ve­rai­niste qui reporte aux calendes grecques la tenue d’un réfé­ren­dum sur la sou­ve­rai­neté du Québec.

Lire la suite...
Contre Harper, un panorama utile

Contre Harper, tel est le titre d’un bref traité philosophique contre la révolution conservatrice au Canada. Le livre de Christian Nadeau a l’avantage de présenter une bonne synthèse des mauvais coups du gouvernement de Stephen Harper depuis que son parti a été porté au pouvoir.

Lire la suite...
En réponse à Pierre Beaudet et François Cyr
Le défi de Québec solidaire, devenir un parti de transformation écologique et sociale…

François Cyr et Pierre Beaudet nous indiquent dans leur texte que Québec Solidaire a actuel­le­ment pour tâche “de com­po­ser une large coa­li­tion pour vaincre la droite et que pour y arri­ver il faut consen­tir aux com­pro­mis néces­saires au niveau du programme”.

Lire la suite...
La stratégie de positionnement mondial de la bourgeoisie canadienne à l’ère des réseaux (1 de 4)

Voici la pre­mière partie d’un article qui ana­lyse un docu­ment qui pré­sente les orien­ta­tions que pré­co­nisent les intel­lec­tuels orga­niques de la classe domi­nante cana­dienne. Ces orien­ta­tions tracent en poin­tillés les attaques qui seront menées contre les classes ouvrière et popu­laires afin d’imposer ces orien­ta­tions à l’ensemble de la popu­la­tion canadienne.

Lire la suite...