Andre-vincent

Confessions de boomers non-repentis
Malgré le frette et les barbares

C’est il y a long­temps et c’est hier. C’est du temps du frette et des bar­bares. Dans les rues de la ville, on est des mil­liers. On se regarde, on se trouve beaux. On occupe nos écoles, nos col­lèges et nos uni­ver­si­tés, même si on se fait plan­ter. On défile dans les rues, quelques fois paci­fi­que­ment, quelques fois moins. On est inso­lents. On pense que tout est pos­sible, quelque part, une cer­taine année 1968.

Chaque jour on se sur­prend à se sur­prendre en écou­tant Prague, Paris, Shanghai, Buenos Aires, Los Angeles. On lit Sartre, Marx, Paul Nizan, Marcuse, Hubert Aquin. On ne sait presque rien, on est curieux. Nos profs ont 30 ans, nous on en a 20. On écoute Bob Dylan et Raymond Lévesque. Au tour­nant d’un soir frais, on est frappé par le Chat dans le sac, le film-choc de Gilles Groulx. On fri­sonne en lisant Speak White de Michèle Lalonde. On tombe en amour deux fois par jour. On orga­nise des manifs deux fois par semaine. On se fait tabas­ser par les boeufs deux fois par mois. On se voit partir vers les com­munes de Californie et pour­quoi pas, vers les camps de réfu­giés pales­ti­niens. Et c’est ainsi que nous appre­nons à apprendre, en y per­dant, par­fois, au pas­sage, quelques ses­sions et quelques luttes.

Lire la suite...
L’actuel débat sur les pactes tactiques entre progressistes : ses origines et sa portée

Depuis la recom­po­si­tion du pay­sage par­ti­san au Québec inter­ve­nue en 2011 (tant au fédé­ral qu’au pro­vin­cial), la ques­tion de l’ouverture de dis­cus­sions entre forces poli­tiques sou­ve­rai­nistes et pro­gres­sistes s’est posée chez maints ana­lystes et acteurs gra­vi­tant autour de ces cou­rants, par-delà les lignes par­ti­sanes et sans égard au statut de tout un chacun (jour­na­liste, blo­gueur, mili­tant, cher­cheur, pro­fes­seur, etc.). Le site des Nouveaux cahiers du socia­lisme tente, dans la mesure de ses moyens, de faire connaître et de dif­fu­ser ces réflexions et débats. Il n’y a pas de posi­tion édi­to­riale des NCS sur les pactes tac­tiques, sinon de dire qu’il faut qu’il y ait dis­cus­sion large là-dessus. Les dif­fé­rentes posi­tions rela­tives aux pactes, au sein de la gauche, sont non seule­ment légi­times, mais il serait sur­tout très témé­raire de pré­tendre connaître LA meilleure posi­tion sur un tel sujet, compte tenu des atouts et contra­dic­tions que chaque option com­porte.

Lire la suite...
Le 6e Congrès de l'Internationale de l'éducation (IE)
Une éducation de qualité pour bâtir l’avenir

Le 6e Congrès de l’IE offrira une oppor­tu­nité aux repré­sen­tants de tous les affi­liés de l’IE de se ren­con­trer et de ren­for­cer les liens de soli­da­rité entre les ensei­gnants et les tra­vailleurs de l’éducation du monde entier. Les délé­gués abordent les ques­tions contem­po­raines majeures concer­nant leurs orga­ni­sa­tions, le mou­ve­ment syn­di­cal inter­na­tio­nal ensei­gnant, ainsi que la lutte constante pour réa­li­ser une édu­ca­tion publique pour tous.

Lire la suite...
Les Zapartistes :
Le procès des cinq
Deux videos de 52 et 32 minutes

À l’occasion du 40e anni­ver­saire du procès des cinq, Les Zapartistes nous offrent de suivre les moments les plus mar­quants de ce procès poli­tique.

Alors qu’il était évident pour tous que Michel Chartrand, Charles Gagnon, Jacques Larue-Langlois, Robert Lemieux et Pierre Vallières n’avaient en rien par­ti­cipé aux actions ayant menées aux Événements d’Octobre, ils furent arrê­tés le 16 octobre 1970 en vertu de la Loi fédé­rale des mesures de guerre et tra­duits en cours le 8 jan­vier 1971, accu­sés de conspi­ra­tion pour sédi­tion…

À peine quelques mois après l’occupation mili­taire du Québec, décré­tée par le gou­ver­ne­ment fédé­ral de Pierre Elliot Trudeau pour écra­ser le mou­ve­ment social et poli­tique au Québec, ce procès témoigne du refus de mili­tants parmi les plus en vue de l’époque de s’écraser. Ce procès appelle à pour­suivre la lutte. Ce à quoi le mou­ve­ment social s’emploiera dans les mois sui­vants. Au cours des années sui­vantes les luttes sociales, syn­di­cales et poli­tiques connaî­tront une crois­sance et une effer­ves­cence inéga­lées à ce jour.

Lire la suite...