Communiqué de SUD éducation 59/62 :

Au Québec, la grève étudiante continue et la répression s’abat

Par Mis en ligne le 31 août 2012

Ce petit mot pour vous adres­ser ce com­mu­ni­qué de sou­tien de la part de mon syn­di­cat. Il est en ce moment-même soumis à notre inter­syn­di­cale régio­nale pour signa­ture ainsi que dif­fusé au niveau natio­nal. Toute notre soli­da­rité en ces temps sombres — Stéphane Enjalran

Depuis quelques jours, dans le cadre de la ren­trée forcée des uni­ver­si­tés qué­bé­coises, des AG étu­diantes ont voté démo­cra­ti­que­ment la pour­suite de la grève contre la hausse des frais de sco­la­rité déci­dée par le gou­ver­ne­ment Charest. C’est le cas de dépar­te­ments de l’Université de Montréal et de l’UQAM. A quelques jours des élec­tions anti­ci­pées orga­ni­sées par le pou­voir (le 4 sep­tembre pro­chain) dans le but de noyer la contes­ta­tion, ce der­nier a décidé de déployer tout l’arsenal répres­sif mis en place par la liber­ti­cide loi 12/​projet de loi 78. Des étu­diant-e-s ont été arrê­tées, les direc­tions de l’UQAM et de l’UdM ont demandé à la police d’intervenir au sein même de leurs locaux pour casser les piquets de grèves et des ensei­gnant-e-s encore en lutte com­mencent à rece­voir des amendes de plu­sieurs cen­taines d’euros, cer­tain-e-s pour des mani­fes­ta­tions aux­quelles ils/​elles ont par­ti­cipé paci­fi­que­ment… en avril der­nier.

D’une manière géné­ral, le pou­voir a ciblé celles et ceux qu’il estime « irré­duc­tibles » et les menaces de la hié­rar­chie sont désor­mais expli­cites (menaces de sanc­tions, de ren­vois pour les profs, d’interdiction d’inscription, et de non-vali­da­tion de l’année uni­ver­si­taire pour les étu­diantes etc). De plus, de nom­breux témoi­gnages et docu­ments vidéos attestent de la vio­lence avec laquelle ont pu se dérou­ler les inter­ven­tions poli­cières dans ces uni­ver­si­tés. Il est clair que Charest, dans cette période élec­to­rale entend passer pour « l’homme de la situa­tion » et qu’il bafoue éhon­té­ment tous les prin­cipes de la démo­cra­tie uni­ver­si­taire.

Aux étu­diant-e-s, notam­ment à celles et ceux qui sont tou­jours mobi­lisé-e-s dans la CLASSE, aux pro­fes­seur-e-s qui les sou­tiennent, notam­ment au sein du col­lec­tif des Profs contre la hausse, nous adres­sons à nou­veau toute notre soli­da­rité et notre sou­tien com­plet. Nous leur disons à nou­veau que le combat qu’ils mènent et un combat juste et qu’il nous concerne toutes et tous à tra­vers le monde. Vous n’êtes pas seul-e-s !

Au pou­voir et à ses adju­vants, à la police, nous adres­sons le mes­sage sui­vant :

  • Nous exi­geons qu’ils stoppent la répres­sion et la vio­lence dont sont depuis déjà trop long­temps vic­times les étu­diant-e-s et les pro­fes­seur-e-s en lutte.
  • Nous exi­geons que les votes de grève, démo­cra­ti­que­ment adop­tés par les AG des asso­cia­tions étu­diantes, soient eux-mêmes res­pec­tés par la hié­rar­chie uni­ver­si­taire et le pou­voir.
  • Nous exi­geons l’abrogation immé­diate de la loi 12 au nom des accords inter­na­tio­naux concer­nant le res­pect des liber­tés élé­men­taires et des droits de l’homme, accords rati­fiés par le Québec et le Canada.
  • Nous infor­mons par tous les moyens à notre dis­po­si­tion les forces pro­gres­sistes du monde entier et nous ne res­te­rons pas indif­fé­rents aux atteintes aux droits de l’homme dont se rend aujourd’hui cou­pable le pou­voir qué­bé­cois.

Communiqué de SUD édu­ca­tion 59/62
[Syndicat de l’enseignement du Nord-pas-de-calais – FRANCE] http://​sude​duc5962​.lautre​.net/ 

Voir aussi : Communiqué de la fédé­ra­tion SUD édu­ca­tion du 31 août 2012 [PDF]

Les commentaires sont fermés.