Thème

X – Archives

 
Réflexion
De la décroissance au Buen Vivir : Au-delà du capitalisme, vivre ou consommer ?
mercredi 26 août 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Ma réflexion d’aujourd’hui est ins­pi­rée par un ate­lier inti­tulé De la décrois­sance au « buen vivir » : Au-delà du capi­ta­lisme, offert par l’Université popu­laire des Nouveaux Cahiers du socia­lisme.

Lire la suite...
Nos amis du Canada

Depuis la Révolution tran­quille, un puis­sant mou­ve­ment d’émancipation sociale et natio­nale est venu au monde au Québec. Les mou­ve­ments popu­laires, en gros, ont appuyé ce projet parce qu’ils voyaient bien le lien entre la cause sociale et la cause natio­nale. On s’est chi­ca­nés sur le com­ment, mais sur le but, il y a eu un assez gros consen­sus.

Lire la suite...
De la dignité des peuples
mercredi 12 août 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Sur le ter­ri­toire du Québec et du Canada vivent plu­sieurs peuples qui sont tous, si on me passe l’expression, copro­prié­taires des lieux. C’est le point de départ néces­saire pour ima­gi­ner un autre chemin vers l’émancipation. Cette ques­tion de la « copro­priété » débouche sur une autre, la « cosou­ve­rai­neté ». Les peuples sont par prin­cipe sou­ve­rains : on appelle cela, depuis long­temps, le droit à l’autodétermination. Les mou­ve­ments popu­laires ont fait la preuve, mille fois plutôt qu’une, qu’un peuple qui ne res­pecte pas la dignité des autres peuples, qui n’accepte pas le droit à l’autodétermination, ne peut pas être libre. Une libé­ra­tion sociale ou natio­nale qui se fait sur le dos d’autres peuples est vouée à l’échec, d’une part parce que cela abou­tit à violer les prin­cipes mêmes sur les­quels cette volonté de liberté est construite, d’autre part parce que les domi­nants finissent tou­jours par uti­li­ser ces conflits intra peuples à leur avan­tage.

Lire la suite...
Manifeste d’économistes atterrés
Crise et dettes en Europe : 10 fausses évidences, 22 mesures en débat pour sortir de l’impasse
mercredi 5 août 2015
Gauche / Mouvements sociaux

INTRODUCTION

La reprise éco­no­mique mon­diale, per­mise par une injec­tion colos­sale de dépenses publiques dans le cir­cuit éco­no­mique (des États-Unis à la Chine), est fra­gile, mais réelle. Un seul conti­nent reste en retrait, l’Europe. Retrouver le chemin de la crois­sance n’est plus sa prio­rité poli­tique. Elle s’est enga­gée dans une autre voie : celle de la lutte contre les défi­cits publics.

Lire la suite...
Pourquoi un parti ?
vendredi 10 juillet 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Les partis poli­tiques qui ont au cœur du projet socia­liste pen­dant des décen­nies sont ques­tion­nés par les mou­ve­ments popu­laires aujourd’hui. Sont-ils utiles encore ? Cela sera un des thèmes abor­dés par l’université popu­laire des NCS les 20-23 août pro­chains.

Lire la suite...
Un coup d’état financier contre Athènes

Un plan de désta­bi­li­sa­tion finan­cière et poli­tique de la Grèce est en cours depuis quelques semaines. À vrai dire, c’est bien avant l’élection de Syriza, que le pro­ces­sus a été mis en route, mais son accé­lé­ra­tion inten­sive les der­niers jours jette une lumière vive sur celui-ci. Il s’agirait de rien de moins que d’une ten­ta­tive de ren­ver­ser le gou­ver­ne­ment Syriza pour que celui-ci soit enfin rem­placé une coa­li­tion de la conve­nance de créan­ciers. Le chan­tage odieux exercé sur le gou­ver­ne­ment grec, par le biais d’une inci­ta­tion ouverte à un bank run ne laisse aucun doute sur la volonté des créan­ciers d’en finir une fois pour toutes avec un gou­ver­ne­ment qui ose contes­ter leurs dik­tats et refuse de faire boire au peuple grec jusqu’à la lie la potion létale que Bruxelles, BCE et FMI ont savam­ment concocté pour lui. Doit-on rap­pe­ler ici que les pro­grammes de « sau­ve­tage » qui n’ont sauvé per­sonne à l’exception notoire de banques euro­péennes, grecques com­prises, n’ont pas manqué de pro­duire une telle chute du PIB, une telle baisse du niveau de vie que même une guerre menée par des moyens mili­taires n’aurait su pro­duire. La nou­veauté aujourd’hui consiste au fait que le trio infer­nal de la Troïka a décidé de mettre déli­bé­ré­ment en danger le sys­tème ban­caire grec afin de faire tomber un gou­ver­ne­ment qui, malgré les pres­sions ter­ri­fiantes, a osé lui tenir tête pen­dant cinq mois. Après tout, il n’est pas inter­dit de mettre en danger quelques petites banques péri­phé­riques si c’est pour rafler la mise sur le plan poli­tique et éco­no­mique. Ces affir­ma­tions qui pour­raient, aux yeux de cer­tains, paraître exa­géré, voire gra­tuit s’appuient sur des faits.

Lire la suite...
Conférence de Solidarity Halifax
Vers une convergence des forces militantes du Québec et hors Québec
mercredi 17 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

Les 5 et 6 juin der­niers, une qua­ran­taine de mili­tants et mili­tantes pro­ve­nant d’une dizaine de groupes sociaux et orga­ni­sa­tions poli­tiques du Canada et du Québec se sont réunis à Halifax dans le cadre d’une confé­rence-débat orga­ni­sée par le groupe Solidarity Halifax. J’ai eu le pri­vi­lège de repré­sen­ter Québec soli­daire qui y avait été invité.

Lire la suite...
Proche-Orient : turbulences politiques ou déblocage idéologique ?
lundi 15 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

L’irruption cette der­nière année du groupe armé État isla­mique – aussi connu sous le nom de Da’esh – sur la scène poli­tique arabe est tout à la fois un symp­tôme des blo­cages pro­fonds de ces socié­tés, un fac­teur d’instabilité accrue, mais para­doxa­le­ment, aussi, ce qui pour­rait peut-être per­mettre à ces socié­tés de dépas­ser leur enfer­me­ment dans des sys­tèmes idéo­lo­giques blo­qués.

Lire la suite...
Contre la mise à l’écart des intellectuels
vendredi 12 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

J’ai fait connais­sance avec le Québec par l’entremise des intel­lec­tuels. Ma pre­mière visite ici remonte à 2007. Depuis, j’ai pu appro­fon­dir ma réflexion sur le milieu intel­lec­tuel qué­bé­cois grâce à des contacts régu­liers entre cher­cheurs et à partir d’une lit­té­ra­ture cri­tique sur la « crise » ou le « silence » des intel­lec­tuels au Québec, un ques­tion­ne­ment qui s’applique éga­le­ment aux contextes du Brésil et de la France.

Lire la suite...
Les socialistes et l’État
mercredi 10 juin 2015
Gauche / Mouvements sociaux

La pro­chaine uni­ver­sité popu­laire des NCS (21-23 août 2015) aborde plu­sieurs thé­ma­tiques sur la ques­tion de la tran­si­tion post­ca­pi­ta­liste, dont celle de l’État

Aujourd’hui, les mou­ve­ments popu­laires tentent de sur­mon­ter la contra­dic­tion appa­rente entre la néces­saire des­truc­tion de l’État et l’institutionnalisation de méca­nismes par les­quels la société peut se régu­ler. Fondamentalement, l’État, pas plus que le capi­ta­lisme, ne peut être privé d’autorité. Il repose sur des rap­ports sociaux com­plexes dont il arti­cule les modes d’organisation et régule les alliances de classes. L’abolition de cet outil, comme celle du capi­ta­lisme, est une œuvre de longue haleine qui requiert l’essor de nou­veaux rap­ports sociaux, tel que l’évoque Marx :

Lire la suite...