Thème

Internationale / Mondialisation / Rapports Nord-Sud

Vénézuela
Un antimodèle à gauche
Présenter aujourd’hui l’expérience cha­viste comme une ins­pi­ra­tion pour la gauche euro­péenne est tout sim­ple­ment une escro­que­rie intel­lec­tuelle. Si l’on pré­tend débattre du Venezuela, mieux vaut ne pas sub­sti­tuer à une ana­lyse sérieuse des demi-véri­tés pro­pa­gan­distes gla­nées lors de visites gui­dées dans les vil­lages Potemkine du cirque boli­va­rien.

Observateur et mili­tant sur le ter­rain des pro­ces­sus poli­tiques et sociaux sud-amé­ri­cains depuis quinze ans, je suis aussi élec­teur du Front de gauche. C’est à ce double titre que je sou­haite appor­ter mon point de vue.

Lire la suite...
Communiqué de la Fédération Sud éducation
Au Portugal, au Québec… La lutte paie !

La lutte paie au Portugal

Le 15 sep­tembre, le Portugal et ses 10 mil­lions d’habitant-e-s ont connu la plus grande mani­fes­ta­tion depuis la révo­lu­tion des œillets. Exigeant la démis­sion du 1er ministre, le départ de la troïka et la fin de l’austérité, plus d’un mil­lion de per­sonnes sont des­cen­dues dans les rues dans une tren­taine de villes. Cette mobi­li­sa­tion fai­sait suite à l’annonce d’un projet gou­ver­ne­men­tal de bas­cu­ler le pré­lè­ve­ment de près de 7% des coti­sa­tions sociales du patro­nat vers les sala­rié-e-s, dans le cadre du plan d’austérité éla­boré avec l’UE et le FMI. Le 21, des mil­liers de mani­fes­tant-e-s se sont ras­sem­blé-e-s devant le palais pré­si­den­tiel. Devant la pers­pec­tive d’une grève géné­rale mas­sive, le gou­ver­ne­ment a offi­ciel­le­ment renoncé à ces trans­ferts de coti­sa­tions et ouvert des négo­cia­tions.

Lire la suite...
Penser l’émancipation au XXIe siècle.
Entretien avec Jean Batou

Un groupe d’enseignants et de cher­cheurs de l’Université de Lausanne orga­nise du 25 au 27 octobre pro­chain un col­loque inter­na­tio­nal inti­tulé « Penser l’émancipation ». Nous avons posé quelques ques­tions à Jean Batou, pro­fes­seur d’histoire contem­po­raine à l’université de Lausanne et membre du mou­ve­ment SolidaritéS.

Lire la suite...
L’Iliade du Sept-Septembre
Canada Iran : Le jour où Stephen Harper s’habilla en Agamemnon

Ainsi que le confirma Ottawa le 7 de ce mois, le ministre cana­dien des Affaires étran­gères, John Baird, vida son cœur débor­dant au cours d’un point de presse tenu à Vladivostok, en Russie, où il par­ti­cipa au sommet de l’APEC en com­pa­gnie du pre­mier ministre cana­dien, Stephen Harper. À vrai dire, M. Baird tint un dis­cours moins brillant que jaillis­sant du plus pro­fond de son cœur, dis­cours qui rap­pela saint Paul quand il dit : « car celui qui commet l’injustice rece­vra selon son injus­tice, et il n’y a point d’acception de per­sonnes [1] ».

Lire la suite...
Espaces Marx lance une collection de livres avec les éditions du Croquant

JPEG - 8.1 koUn pre­mier livre vient de paraître dans la col­lec­tion Enjeux et débats, sous le titre : Démondialiser ?

Voici le texte de pré­sen­ta­tion de ce livre auquel Patrice Cohen-Seat, Marc Delepouve, Élisabeth Gauthier, Janette Habel, Jean-Marie Harribey, Étienne Lebeau,Gus Massiah, Jacques Rigaudiat, Bernard Salamand et Christophe Ventura ont contri­bué, Louis Weber ayant assuré la coor­di­na­tion.

Le débat sur la démon­dia­li­sa­tion a occupé les médias au prin­temps 2011. Mené depuis quelques mois à tra­vers livres et articles spé­cia­li­sés par des éco­no­mistes de diverses orien­ta­tions, il a été lancé dans l’espace public par Arnaud Montebourg à l’occasion de la pri­maire orga­ni­sée par le Parti socia­liste pour dési­gner son can­di­dat à l’élection pré­si­den­tielle de 2012. Un an après, on peut avoir l’impression qu’il n’aura duré qu’un été et que ses ini­tia­teurs de la sphère poli­tique sont ren­trés dans le rang. Il est vrai qu’il n’a pra­ti­que­ment pas été évoqué au cours des cam­pagnes élec­to­rales pré­si­den­tielle et légis­la­tive de 2012, en tout cas pas direc­te­ment.

Lire la suite...
Le nouveau gouvernement fait sa rentrée, plusieurs centaines d’enfants la manquent
Le Collectif Éducation sans frontières fait connaitre ses revendications en matière du droit à l’éducation gratuite pour toutes et tous


Le Collectif Éducation sans fron­tières (CESF) exige que le nou­veau gou­ver­ne­ment en place légi­fère en matière d’accès à l’éducation gra­tuite pour toutes et tous, peu importe leur statut migra­toire ou le statut migra­toire de leur(s) parent(s). Il demande à tous les partis poli­tiques – PQ, PLQ, CAQ et QS – de s’entendre sur le fait que tous les enfants méritent et doivent aller à l’école sans dis­tinc­tion.

Le CESF tra­vaille avec des migrant-e-s confron­tés au pro­blème du non-accès à l’éducation. Le nombre de per­sonnes tou­chées par cette réa­lité reste dif­fi­cile à fixer. Le CESF estime à, au moins, plu­sieurs cen­taines le nombre d’enfants nés ailleurs et sans statut légal (résident per­ma­nent, citoyen cana­dien ou tout autre statut) ou bien enfants de deman­deurs d’asile refu­sés ou en ins­tance d’expulsion n’ayant pas accès aux écoles comme les autres au Québec. Il a envoyé des lettres res­tées à chaque com­mis­saire des cinq com­mis­sions sco­laires de Montréal et à tous les partis poli­tiques.

Lire la suite...
Haïti-Ressources minières : un pays muet au cœur d’une offensive stratégique ?

L’offensive des com­pa­gnies minières trans­na­tio­nales, sur les res­sources en Amérique Latine et en Haïti, entre dans le cadre de stra­té­gies éco­no­miques pour trou­ver une issue à la crise finan­cière qui frappe le monde depuis 2007.

C’est l’analyse faite par l’économiste Camille Chalmers, qui inter­ve­nait le samedi 4 août 2012 a l’espace « Verite sou tanbou », un cycle de confé­rences-débats mis en place depuis le prin­temps 2011 sur le jour­na­lisme d’investigation et orga­nisé par l’International center for jour­na­lism (Icfj), Ayiti Kale Je (Akj) et la Fondation Connaissance et Liberté (Fokal).

Lire la suite...
Les luttes de l’immigration postcoloniale dans la « révolution citoyenne »

Intervention aux Estivales citoyennes 2012 du Front de gauche. Atelier : « Antiracisme, mul­ti­cul­tu­ra­lisme : quelles stra­té­gies de la gauche d’alternative contre les dis­cri­mi­na­tions et pour l’égalité ? »

Quand on est amené à parler de « racisme » et d’« anti­ra­cisme » dans des espaces poli­tiques à gauche de la gauche, on se trouve le plus sou­vent confronté à un embar­ras et une confu­sion assez rares : tandis que les éco­no­mistes nous parlent en détail de la dette illé­gi­time et de la néces­sité d’arrêter de la payer, per­sonne ne semble s’inquiéter de ce qu’est le racisme et sur­tout de com­ment le com­battre. La plu­part des acteurs et actrices de ces espaces se satis­font d’une oppo­si­tion abs­traite, morale, au racisme. Les dis­cus­sions se limitent à des consi­dé­ra­tions très vagues sur les « pré­ju­gés » ; on se foca­lise sur la situa­tion des étran­gers, ou l’on pré­tend encore que les popu­la­tions issues de l’immigration post­co­lo­niale sont stig­ma­ti­sés parce qu’ils et elles sont, ten­dan­ciel­le­ment, les plus pauvres. On évacue dès lors le racisme comme objet de pensée et comme sys­tème sur lequel on peut agir.

Lire la suite...
L’approche du gouvernement Harper vis-à-vis de la crise en Syrie est « inepte et égocentrique »

Montréal, le 6 sep­tembre 2012 — L’approche du gou­ver­ne­ment Harper vis-à-vis de la crise en Syrie est « inepte et égo­cen­trique », a affirmé Canadiens pour la jus­tice et la paix au Moyen-Orient (CJPMO). Le pré­sident de CJPMO Thomas Woodley a sou­li­gné que le gou­ver­ne­ment s’est rangé pré­ci­pi­tam­ment der­rière les « Amis de la Syrie », qu’il a appelé à un ren­ver­se­ment du régime de Bachar al Assad par la force — ce qui a nui à l’éventualité d’un règle­ment négo­cié entre le gou­ver­ne­ment et l’opposition — et a déployé peu d’efforts pour appuyer le plan de paix de Kofi Annan. Woodley affirme que l’annonce faite par le ministre des Affaires étran­gères John Baird le 11 août der­nier lors de sa visite d’un camp de réfu­giés syriens en Jordanie en com­pa­gnie de pho­to­graphes illustre par­fai­te­ment l’approche impro­vi­sée et égo­cen­trique du gou­ver­ne­ment dans ce dos­sier. John Baird a promis que le Canada ver­se­rait 2 mil­lions de dol­lars à Canadian Relief for Syria, un groupe n’ayant aucune expé­rience préa­lable en matière de ges­tion de projet.

Par
Lire la suite...
Communiqué de SUD éducation 59/62 :
Au Québec, la grève étudiante continue et la répression s’abat

Ce petit mot pour vous adres­ser ce com­mu­ni­qué de sou­tien de la part de mon syn­di­cat. Il est en ce moment-même soumis à notre inter­syn­di­cale régio­nale pour signa­ture ainsi que dif­fusé au niveau natio­nal. Toute notre soli­da­rité en ces temps sombres — Stéphane Enjalran

Depuis quelques jours, dans le cadre de la ren­trée forcée des uni­ver­si­tés qué­bé­coises, des AG étu­diantes ont voté démo­cra­ti­que­ment la pour­suite de la grève contre la hausse des frais de sco­la­rité déci­dée par le gou­ver­ne­ment Charest. C’est le cas de dépar­te­ments de l’Université de Montréal et de l’UQAM. A quelques jours des élec­tions anti­ci­pées orga­ni­sées par le pou­voir (le 4 sep­tembre pro­chain) dans le but de noyer la contes­ta­tion, ce der­nier a décidé de déployer tout l’arsenal répres­sif mis en place par la liber­ti­cide loi 12/​projet de loi 78. Des étu­diant-e-s ont été arrê­tées, les direc­tions de l’UQAM et de l’UdM ont demandé à la police d’intervenir au sein même de leurs locaux pour casser les piquets de grèves et des ensei­gnant-e-s encore en lutte com­mencent à rece­voir des amendes de plu­sieurs cen­taines d’euros, cer­tain-e-s pour des mani­fes­ta­tions aux­quelles ils/​elles ont par­ti­cipé paci­fi­que­ment… en avril der­nier.

Lire la suite...