Thème

Internationale / Mondialisation / Rapports Nord-Sud

Contre l’insécurité, la souveraineté alimentaire

6L’auteur part d’un constat, « la hausse bru­tale des prix ali­men­taires » qu’il qua­li­fie de tem­pête. Tempête, non natu­relle, mais créée par les poli­tiques de la Banque mon­diale (BM) et du Fonds moné­taire inter­na­tio­nal (FMI) : « les pro­grammes d’ajustement struc­tu­rel impo­sés par la Banque mon­diale et le Fonds moné­taire inter­na­tio­nal (FMI) aux pays en déve­lop­pe­ment, qui ont gra­ve­ment réduit le sou­tien public à l’agriculture et fait bais­ser la pro­duc­tion agri­cole ; les sub­ven­tions mas­sives qui détournent des cultures ali­men­taires de vastes super­fi­cies de terres céréa­lières, en par­ti­cu­lier aux États-Unis, pour les orien­ter vers la pro­duc­tion de matières pre­mières pour les bio­car­bu­rants ; la spé­cu­la­tion des mar­chés finan­ciers sur les den­rées ; enfin, la résis­tance crois­sante des insectes aux pes­ti­cides et le refus des sols à réagir à l’intensification de l’usage des engrais ».

Lire la suite...
L’État canadien, l’impérialisme et le Mali

La « com­mu­nauté inter­na­tio­nale », comme disent les médias, cherchent les moyens d’intervenir au Mali pour rame­ner l’« ordre ». La France et les pays de l’Union euro­péenne, les États-Unis, le Canada et quelques autres (une poi­gnée d’États sur la tota­lité de ceux qui sont membres de l’ONU) sont inquiets. Pays riche qu’on a fait pauvre, le Mali tra­verse une crise grave, comme d’ailleurs la plu­part des pays de l’Afrique sahé­lienne. Toute la moitié nord du pays est occu­pée par une nébu­leuse peu défi­nie se récla­mant à la fois de l’identité toua­reg et du radi­ca­lisme d’Al-Qaïda. Au sud, l’État est pra­ti­que­ment para­lysé, tant est dis­cré­di­tée l’élite en place. Pour les puis­sances impé­ria­listes, cette situa­tion peut déra­per, comme au Moyen-Orient. C’est là que s’ébauche une nou­velle aven­ture impé­ria­liste au nom de l’« huma­ni­taire ».

Par
Lire la suite...
Chiapas
De l’EZLN au peuple du Mexique, aux peuples et gouvernements du monde

Le 21 décembre 2012, dans les pre­mières heures du matin, nous nous sommes mobi­li­sés à plu­sieurs dizaines de mil­liers d’indigènes zapa­tistes et nous avons pris, paci­fi­que­ment et en silence, cinq chefs-lieux dans le sud-est de l’État mexi­cain du Chiapas.

Nous avons vu les villes de Palenque, Altamirano, Las Margaritas, Ocosingo et San Cristobal de las Casas nous regar­der et nous nous sommes regar­dés en silence. Nous ne por­tons pas un mes­sage de rési­gna­tion.

Nous ne por­tons pas la guerre, la mort et la des­truc­tion.

Notre mes­sage est un mes­sage de lutte et de résis­tance.

Lire la suite...
Marx au-delà de l’Europe
A propos d'un ouvrage de Kevin Anderson

Nous publions cet article de Jean-Numa Ducange, qui figure dans le dos­sier du der­nier numéro de la revue Contretemps. Ce dos­sier consti­tue une invi­ta­tion à lire et à décou­vrir des tra­vaux contem­po­rains sur et à partir de Marx. Il faut saluer l’excellente ini­tia­tive des édi­tions Syllepse d’avoir entre­pris la tra­duc­tion et publi­ca­tion de l’ouvrage de Kevin Anderson1, et ce à peine deux ans après la paru­tion aux États-Unis de l’ouvrage. L’auteur, à qui l’on doit déjà plu­sieurs contri­bu­tions sur Marx et Hegel, est peu connu en France. Il s’impose désor­mais avec ce livre comme l’un des meilleurs spé­cia­listes de Marx sur la déli­cate ques­tion des peuples “non-euro­péens”.

Lire la suite...
Quelques observations sur la crise au Moyen-Orient

ÉTATS-UNIS. Pour Washington, le but est d’encercler la Russie et la Chine, ce qui implique de détruire le régime ira­nien. Pour ce faire, il faut prendre le contrôle de la Syrie (comme on a voulu le faire avec l’Irak), la déta­cher de l’Iran et de jouer au maxi­mum sur les ten­sions inter­com­mu­nau­taires. Compte tenu des échecs des États-Unis en Irak et en Afghanistan, cet impé­ra­tif est impor­tant. De plus, la révolte en Égypte et en Tunisie a ren­versé des alliés régio­naux qui consti­tuaient (avec Israël et l’Arabie saou­dite) des piliers de l’implantation impé­ria­liste dans la région. Devant ce fait, l’administration amé­ri­caine avec l’appui de la Turquie et des pétro­mo­nar­chies tend la main aux isla­mistes qu’elle voit comme un pos­sible par­te­naire pour réta­blir la sta­bi­lité.

Par
Lire la suite...
Syrie et Moyen-Orient
Le déplacement des plaques tectoniques au Moyen-Orient

Les jours du régime Bashar Al-Assad sont comp­tés en Syrie. Malgré la puis­sance de feu de l’armée syrienne, les rebelles avancent inexo­ra­ble­ment et ont atteint le point de non-retour. Il reste encore, peut-être, un petit espace pour une négo­cia­tion poli­tique qui per­met­trait au clan Al-Assad de sauver sa peau tout en fai­sant en sorte que ses alliés (la Russie et l’Iran notam­ment) ne perdent pas tota­le­ment la face, mais cela semble impro­bable. La coa­li­tion qui sou­tient la rébel­lion est confiante de sa force et veut en finir une fois pour toutes non seule­ment avec le dic­ta­teur, mais avec l’ensemble du dis­po­si­tif éta­tique qui le sou­tient.

Par
Lire la suite...
Égypte : les logiques sociales du chaos politique

Presque deux ans après le sur­gis­se­ment de la révo­lu­tion en jan­vier 2011, les der­niers évé­ne­ments de cette fin de mois de novembre et de début décembre 2012 montrent un pou­voir de Morsi et des Frères Musulmans for­te­ment contesté par la rue et par une large frac­tion de l’appareil judi­ciaire, lais­sant place au sommet à un chaos poli­tique mani­feste. Ces évé­ne­ments entrent en réso­nance au même moment avec ceux de Tunisie, où les mani­fes­tants récla­mant des emplois à Siliana exigent pour cela la démis­sion du gou­ver­neur d’Ennahda, après la chute récente de celui de Sidi Bouzid pour les mêmes rai­sons. Cette contes­ta­tion des pou­voirs isla­mistes sur fond d’effervescence sociale peut sur­prendre, tant les médias, en nous accou­tu­mant ici à l’idée que la révo­lu­tion était, sinon morte, du moins mou­rante sous l’étouffoir d’un hiver isla­miste, ont occulté les très nom­breuses luttes sociales qui n’ont qua­si­ment pas cessé dans ces deux pays depuis les chutes de Moubarak et Ben Ali.

Lire la suite...
Le gouvernement canadien et la Palestine

Le gou­ver­ne­ment Harper a décidé de « sin­gu­la­ri­ser » le Canada à l’ONU en fai­sant partie du 5 % des États membres hos­tiles aux droits des Palestiniens. C’est tout un achè­ve­ment ! Au-delà de la bouf­fon­ne­rie du ministre des affaires étran­gères John Baird, il convient de rap­pe­ler un cer­tain nombre de véri­tés sur ce dos­sier.

Par
Lire la suite...
Syrie et Moyen-Orient
La guerre parfaite

La pré­sente guerre en Syrie est une guerre « par­faite » du point de vue de l’impérialisme amé­ri­cain. C’est à la fois la des­truc­tion d’un État récal­ci­trant qui sans être anti-impé­ria­liste agis­sait par­fois sur ses propres bases et consti­tuait un obs­tacle à l’hégémonie des États-Unis relayée par un pit­bull amé­ri­cain nommé État d’Israël. C’est à la fois une opé­ra­tion peu coû­teuse en argent et sur­tout en mili­taires, puisque la sale job est faite par des Jihadistes syriens ou étran­gers finan­cés par les pétro­mo­nar­chies du Golfe. C’est éga­le­ment une entre­prise à long terme pour repla­cer les États-Unis dans un mode offen­sif à la suite de leurs déboires en Irak et en Afghanistan. Du « win-win », pour­rait-on dire. Comment en est-on arri­vés là ?

Par
Lire la suite...
Premiers éléments d’analyse sur l’offensive israélienne contre Gaza

À l’heure où ces lignes sont écrites, l’offensive israé­lienne contre Gaza est tou­jours en cours. Même si l’avenir est incer­tain, il est néan­moins déjà pos­sible de tirer un pre­mier bilan des évé­ne­ments de ces der­niers jours.

Lire la suite...