Thème

Communiqués / Événements

 
Notre camarade François Cyr (1952-2012)

Notre ami François est décédé aujourd’hui samedi 5 mai à l’hôpital Charles Lemoyne après une courte et ful­gu­rante mala­die. Il venait d’avoir 60 ans et jusqu’à la der­nière minute, il s’est activé entre ses mul­tiples enga­ge­ments pro­fes­sion­nels et poli­tiques. Beaucoup de monde vont le regret­ter.

Lire la suite...
Marx, mode d’emploi

Les édi­tions Zones vous pro­posent de lire en ligne le livre de Daniel Bensaid et Charb, une intro­duc­tion à Marx, à consul­ter ici.

Présentation de l’éditeur :

Dans les années 80, en pleine offen­sive néo­li­bréale, le maga­zine Newsweekpou­vait titrer, triom­pha­le­ment : « Marx est mort. »

Mais les spectres ont la peau dure. Aujourd’hui, Marx est de retour. En ces temps de crise fra­cas­sante du capi­ta­lisme et de grande déban­dade idéo­lo­gique, on le redé­couvre. Même le très libé­ral conseiller de l’Élysée, Alain Minc, s’est récem­ment déclaré « mar­xiste » – sans rire – en matière d’analyse éco­no­mique.
Mais qui fut Marx ? Qu’a-t-il vrai­ment dit ? Ce petit ouvrage offre une intro­duc­tion ludique à sa pensée, sa vie, son œuvre. Un pano­rama clair et sou­vent drôle qui asso­cie bande des­si­née et phi­lo­so­phie, humour et esprit de syn­thèse pour pré­sen­ter dans toute son actua­lité la pensée du prin­ci­pal théo­ri­cien de l’anticapitalisme.

Lire la suite...
L’élite au pouvoir, de Charles Wright Mills
De la théorie de l’équilibre des pouvoirs comme illusion

Extrait de C. W. Mills, L’élite au pouvoir, éditions Agone, 2012

Les amé­ri­cains, qui ne veulent pas s’inquiéter des pro­blèmes moraux posés par l’économie poli­tique, s’accrochent à l’idée que le gou­ver­ne­ment est une sorte de machine auto­ma­tique, dans laquelle l’équilibre entre les inté­rêts rivaux joue le rôle de régu­la­teur. Cette image de la poli­tique ne fait que reprendre l’image offi­cielle de l’économie : dans les deux domaines, l’équilibre pro­vien­drait de la pres­sion exer­cée par de nom­breux inté­rêts, dont chacun n’est freiné que par des inter­pré­ta­tions léga­listes et amo­rales de ce que le public peut sup­por­ter.

Lire la suite...
Les nouveaux prolétaires, de Sarah Abdelnour

Sarah Abdelnour, Les nou­veaux pro­lé­taires, « Petite Encyclopédie cri­tique », Textuel, 2011.

Chapitre 3 : Les nouveaux prolétaires, une nouvelle classe sociale ?

Comme l’indique Louis Chauvel, « dans les démo­cra­ties déve­lop­pées, la dis­pa­ri­tion de classes sociales sem­ble­rait un acquis et une évi­dence sur laquelle il est incon­gru de reve­nir » (2001, p. 79). Se sont en effet mul­ti­pliés, à partir des années 1980, les dis­cours poli­tiques, média­tiques mais aussi socio­lo­giques qui pré­di­saient, voire rela­taient, la dis­pa­ri­tion des classes sociales et l’avènement d’une « société des indi­vi­dus ». Chauvel et un cer­tain nombre de cher­cheurs s’accordent tou­te­fois pour nuan­cer ce pos­tu­lat, en raison de « la per­sis­tance d’inégalités struc­tu­rées, liées à des posi­tions hié­rar­chi­que­ment consti­tuées et por­teuses de conflits d’intérêts dans le sys­tème pro­duc­tif » (ibid., p. 316). Il semble en effet que des classes se main­tiennent sur le papier, mais forment-elles pour autant des col­lec­tifs capables de se mobi­li­ser pour défendre leur cause ? Les classes en soi, repé­rables objec­ti­ve­ment, forment-elles des classes pour soi ?

Lire la suite...
Classes en lutte

Depuis la fin des trente glo­rieuses, la chute de l’URSS et le triomphe du capi­ta­lisme finan­cier mon­dia­lisé, la lutte des classes passe à la trappe. Elle a qua­si­ment dis­paru des dis­cours poli­tiques et média­tiques, au profit des thèses sur la « moyen­ni­sa­tion » et l’émiettement de la société. Pourtant, la guerre des classes se pour­suit jour après jour… tous les coups sont permis et les riches sont en train de la rem­por­ter.

Lire la suite...
Slavoj Zizek
La violence n’est pas un accident de nos systèmes, elle en est la fondation
  • Violence. Six réflexions trans­ver­sales, par Slavoj Zizek, Au diable vau­vert, 2012.
  • Sur le site de l’éditeur : http://​www​.audiable​.com, on peut lire ceci :
Par
Lire la suite...
Manifestation étudiante
Le rôle de la police est-il d’assurer l’ordre ou de provoquer ?

Les quelque 200 mili­tantes et mili­tants de la CSN qui ont par­ti­cipé ce midi à la mani­fes­ta­tion étu­diante qui s’est dérou­lée dans le sec­teur du Palais des congrès de Montréal témoignent de la force bru­tale et dis­pro­por­tion­née uti­li­sée envers les mani­fes­tants, mais encore plus du rôle pro­vo­ca­teur joué par les forces poli­cières.

Par
Lire la suite...
Penser à droite

La pensée de droite est diverse et chan­geante ; elle varie selon les cou­rants entre les­quels elle se par­tage, selon les sec­teurs de la vie sociale où elle s’énonce, selon les inter­lo­cu­teurs aux­quels elle s’adresse. Elle pré­sente par­fois des inco­hé­rences, mais comme elle n’est jamais obli­gée de se consti­tuer en sys­tème, ces inco­hé­rences passent très lar­ge­ment inaper­çues.

Lire la suite...
La lutte étudiante
Une affaire qui nous concerne tous !

Chers cama­rades,

Veuillez prendre connais­sance de cette lettre et faire tout en votre pou­voir pour y donner suite et la par­ta­ger.

La lutte étu­diante contre la hausse des droits de sco­la­rité entre dans sa 10e semaine de mobi­li­sa­tion. La CSN croit fer­me­ment que cette hausse pour­rait être com­pen­sée par d’autres choix fis­caux, évi­tant ainsi aux étu­diantes et aux étu­diants du Québec de s’endetter plus ou même de se détour­ner des études supé­rieures.

Par ,
Lire la suite...
Serge Roy
Fonction publique menacée
Le néolibéralisme à l'assaut des services publics, 1981-2011

Fonction publique menacéeQuels sont les liens entre les ponts qui s’écroulent, la cor­rup­tion endé­mique, la sous-trai­tance, les coupes dans l’assistance sociale, le bra­dage des ser­vices de l’État à l’entreprise privée, le pel­le­tage de res­pon­sa­bi­li­tés aux muni­ci­pa­li­tés, la dégra­da­tion des ser­vices aux citoyennes et les poli­tiques néo­li­bé­rales mises en œuvre depuis une tren­taine d’années ? Si les gens sont au fait de cer­tains des effets des poli­tiques néo­li­bé­rales sur les réseaux de la santé, des ser­vices sociaux et de l’éducation, peu connaissent ceux sur les ser­vices qui relèvent de la fonc­tion publique. Les infor­ma­tions col­li­gées par Serge Roy, qui a été fonc­tion­naire pen­dant plus de 30 ans, font dres­ser les che­veux sur la tête. Non seule­ment nous informe-t-il ample­ment sur l’ensemble des mesures prises et sur leurs consé­quences, mais il montre, en outre, que la stra­té­gie de ceux qui détiennent le pou­voir éco­no­mique et poli­tique engendre des catas­trophes.

Lire la suite...