Message des infirmières de l'ISP aux dirigeants du G20 à Cannes

Appliquez une taxe sur les transactions financières pour remédier aux maux de l’économie mondiale

Par Mis en ligne le 05 octobre 2011

Les diri­geants de la pla­nète qui se réuni­ront début novembre à Cannes, en France, dans le cadre des dis­cus­sions éco­no­miques du G20, vont rece­voir des conseils fis­caux inat­ten­dus de la part des infir­mières, qui pres­cri­ront l’application immé­diate d’une taxe sur les tran­sac­tions finan­cières pour la santé éco­no­mique des com­mu­nau­tés par­tout dans le monde.

L’Internationale des ser­vices publics tra­vaille avec la Confédération syn­di­cale inter­na­tio­nale pour mettre sur pied une action ori­gi­nale à Cannes, dans laquelle les infir­mières pren­dront des mesures d’urgence sym­bo­liques et injec­te­ront une taxe sur les tran­sac­tions finan­cières pour res­sus­ci­ter l’économie mon­diale mori­bonde.

Au même moment, les diri­geants des Syndicats mon­diaux éta­bli­ront direc­te­ment « l’ordonnance » pour une taxe sur les tran­sac­tions finan­cières à l’attention de l’actuel pré­sident du G20, le Président fran­çais Nicolas Sarkozy, et des autres chefs d’Etat pré­sents.

« Le fait que les infir­mières fassent cou­ra­geu­se­ment la demande au G20 d’une taxe sur les tran­sac­tions finan­cières montre l’importance du rôle des tra­vailleurs et des tra­vailleuses de la santé vis-à-vis des pro­blèmes éco­no­miques qui affectent à la fois la qua­lité des soins et les condi­tions de tra­vail » déclare Peter Waldorff, le Secrétaire géné­ral de l’ISP.

« Il convient éga­le­ment de rap­pe­ler que les femmes sont parmi les per­sonnes les plus dure­ment tou­chées en cas de réduc­tion des ser­vices publics, du fait de la perte d’emplois et du pro­blème de l’augmentation du tra­vail non sala­rié dans le sec­teur des soins. »

L’Union euro­péenne a pro­posé une taxe en bloc sur les tran­sac­tions finan­cières concer­nant les échanges d’actions et d’obligations, ce qui per­met­trait de récu­pé­rer plu­sieurs mil­liards d’euros par an. Une taxe mon­diale sur les tran­sac­tions finan­cières serait extrê­me­ment effi­cace. Elle pour­rait servir à finan­cer les soins de santé de base pour les mères et les enfants, sau­vant ainsi des mil­lions de vies. Cette taxe pour­rait contri­buer à lutter contre la réces­sion éco­no­mique et à ren­for­cer les ser­vices publics de qua­lité, qui consti­tuent la base de socié­tés inclu­sives à visage humain.

Membres de l’ISP, appor­tez votre sou­tien le 2 novembre !

Les infir­mières affi­liées à l’ISP et les autres per­son­nels de santé euro­péens sont invi­tés à s’associer à une délé­ga­tion du syn­di­cat amé­ri­cain National Nurses United (NNU) et de ses alliés de la société civile, à l’occasion du G20 à Cannes ou à proxi­mité le 2 novembre. (Veuillez contac­ter Pablo Sanchez Centellas, ISP-FSESP : psanchez@​epsu.​org ou tél : +32 2 250 10 89 pour confir­mer votre par­ti­ci­pa­tion.)

Ajoutez votre mani­fes­ta­tion sur la carte de la cam­pagne SPQ

Il est demandé aux membres des affi­liés de l’ISP à tra­vers le monde d’organiser des actions de soli­da­rité dans leurs com­mu­nau­tés autour du 2 novembre pour sou­te­nir l’appel des Syndicats mon­diaux à une taxe immé­diate sur les tran­sac­tions finan­cières. Le NNU, qui est à l’origine de l’appel à une « taxe sur Wall Street » aux Etats-Unis, orga­ni­sera éga­le­ment une impor­tante action devant le minis­tère amé­ri­cain des Finances à Washington DC le 3 novembre.

Indiquez votre mani­fes­ta­tion sur la carte de la cam­pagne du Conseil des Syndicats mon­diaux Services publics de qua­lité : pas­sons à l’action ! sur le site Services publics de qua­lité et envoyez des nou­velles et des photos à l’adresse communications@​world-​psi.​org

Merci de deman­der à tous vos membres de signer la Charte pour des ser­vices publics de qua­lité sur le site Services publics de qua­lité.

Les commentaires sont fermés.