12 jours d’action contre la violence envers les femmes

Par Mis en ligne le 28 novembre 2014

« Les femmes sont encore vic­times de vio­lence parce qu’elles sont des femmes. Il faut conti­nuer de lutter pour l’égalité réelle et pour faire cesser la vio­lence ! » — Consulter le site des 12 jours d’action

La cam­pagne annuelle des 12 jours d’action contre la vio­lence envers les femmes est une occa­sion de réflé­chir col­lec­ti­ve­ment au phé­no­mène de la vio­lence faite aux femmes et de publi­ci­ser des solu­tions concrètes pour enrayer ce fléau. Depuis 2008, la FFQ coor­donne conjoin­te­ment cette cam­pagne avec Femmes autoch­tones du Québec, L’R des centres de femmes, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle, la Fédération des res­sources d’hébergement pour femmes vio­len­tées et en dif­fi­culté du Québec, le Regroupement qué­bé­cois des centres d’aide et de lutte contre les agres­sions sexuelles, le Regroupement des mai­sons pour femmes vic­times de vio­lence, Réseau action femmes han­di­ca­pées, SOS Violence conju­gale et la Table de concer­ta­tion au ser­vice des per­sonnes réfu­giées et immi­grantes.

Dans le cadre de ces 12 jours, de nom­breuses actions sont orga­ni­sées par des groupes de femmes dans toutes les régions du Québec pour sen­si­bi­li­ser la popu­la­tion au phé­no­mène de la vio­lence faite aux femmes et pour deman­der des enga­ge­ments concrets de la part des gou­ver­ne­ments pro­vin­cial et fédé­ral pour éli­mi­ner cette vio­lence sys­té­mique envers les femmes qui conti­nue d’exister malgré les avan­cées des droits des femmes au Québec et au Canada.

Pourquoi une cam­pagne annuelle pour l’élimination des vio­lences envers les femmes ?

Le 17 décembre 1999, l’ONU pro­cla­mait le 25 novembre Journée inter­na­tio­nale pour l’élimination de la vio­lence à l’égard des femmes, rap­pe­lant que cette vio­lence est un obs­tacle sur la voie de l’égalité, du déve­lop­pe­ment et de la paix. Cette date com­mé­more l’assassinat des sœurs Mirabal, trois mili­tantes poli­tiques domi­ni­caines qui furent bru­ta­le­ment exé­cu­tées en 1960 sous les ordres du chef d’État Rafael Trujillo. Le 25 novembre marque aussi le début des 16 jours d’activisme contre la vio­lence faite aux femmes, cam­pagne recon­nue inter­na­tio­na­le­ment, qui se ter­minent le 10 décembre, Journée inter­na­tio­nale des droits de la per­sonne.

Pourquoi 12 jours d’action au Québec ?

Au Québec, la cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion se déroule du 25 novembre au 6 décembre. Cette date cor­res­pond à la Journée natio­nale de com­mé­mo­ra­tion et d’action contre la vio­lence faite aux femmes. Le Parlement a ins­ti­tué cette jour­née afin de com­mé­mo­rer la date anni­ver­saire du meurtre de 14 jeunes femmes en 1989 à l’École Polytechnique de Montréal. Ce geste de vio­lence sexiste a bou­le­versé la popu­la­tion. Tous les 6 décembre, les dra­peaux sont mis en berne sur les bâti­ments fédé­raux. La popu­la­tion est aussi invi­tée à porter le ruban blanc et à obser­ver une minute de silence afin de com­mé­mo­rer les 14 vic­times de Polytechnique et de prendre des enga­ge­ments pour enrayer la vio­lence faite aux femmes.

Les commentaires sont fermés.