Thème

Communiqués / Événements

 
Soirée de réflexion
Vrais problèmes…FAUX DÉBATS!
Comment penser une charte pour tout le monde ?
Activité organisé par les les NCS

Cli­quez pour ob­tenir une ver­sion PDF

Jeudi 24 oc­tobre 2013 à 19
UQÀM > 320, rue Sainte-Catherine Est 
Pa­villon J.-A.-DeSève, local DS-R340 
Métro Berri/UQÀM

EN­TRÉE LIBRE

Bien­venue à tous et à toutes!

 Dans ce débat sur le projet de charte des va­leurs qué­bé­coises, il faut aborder des en­jeux im­por­tants mais gé­né­ra­le­ment oc­cultés, no­tam­ment la dis­cri­mi­na­tion et l’exclusion qui frappent des com­mu­nautés im­mi­grantes et qui se tra­duisent par un taux de chô­mage hal­lu­ci­nant, la non-reconnaissance des di­plômes, l’accès au lo­ge­ment plus dif­fi­cile, sans compter le mé­pris, le pro­fi­lage, l’humiliation.

More...
UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013
Syrie: Le monde occidental n’en sort pas gagnant
Grand débat: Repenser l'émancipation

Rien n’illustre mieux les li­mites de la puis­sance du monde oc­ci­dental que les dé­bats, étalés sur la place pu­blique, qui agitent ac­tuel­le­ment ses élites – état­su­niennes no­tam­ment, mais aussi ouest-européennes – sur le rôle que leurs pays de­vraient jouer dans la guerre ci­vile en Syrie.

More...
La question canadienne
Mutations de l’espace institutionnel et polarisations sociales
À l'occasion du lancement du No. 9 des Nouveaux Cahiers du socialisme

UO_colloqueD’importantes trans­for­ma­tions de l’économie po­li­tique et des formes éta­tiques et ins­ti­tu­tion­nelles sont en cours au Ca­nada de­puis quelques an­nées et par­ti­cu­liè­re­ment de­puis l’avènement d’un gou­ver­ne­ment conser­va­teur. Il faut dire que les grandes po­li­tiques éco­no­miques s’inscrivent da­van­tage dans le sillon des pers­pec­tives néo­li­bé­rales qui pré­datent donc le gou­ver­ne­ment conser­va­teur. Pour au­tant, la ges­tion de la crise fi­nan­cière de 2008 ouvre la porte à des chan­ge­ments struc­tu­rels im­por­tants qu’on ob­serve par exemple dans le « tour­nant » vers les res­sources et le dé­pla­ce­ment des axes de dé­ve­lop­pe­ment vers l’ouest et le Grand Nord. Néan­moins, les trans­for­ma­tions les plus spec­ta­cu­laires ont lieu dans la mise en place de nou­veaux dis­po­si­tifs cultu­rels, idéo­lo­giques et po­li­tiques af­fec­tant non seule­ment l’État, mais éga­le­ment les struc­tures fon­da­men­tales de la so­ciété ci­vile. Ainsi se forme une nou­velle ges­tion des contra­dic­tions so­ciales et po­li­tiques des­quelles émergent d’importants noyaux de conflic­tua­lité au­tour du monde du tra­vail, de l’environnement, de la culture. Entre-temps, la ques­tion ca­na­dienne, c’est-à-dire la forme de l’État et de la so­ciété se re­pose et ré­in­tro­duit les dé­bats Québec-Canada d’une ma­nière qui laisse s’esquisser de pro­chaines turbulences.

Par
More...
Le féminisme en mouvements — Nancy Fraser

L’ouvrage de Nancy Fraser n’est pas une his­toire des mou­ve­ments fé­mi­nistes aux États Unis mais un re­cueil d’articles de l’auteure, écrits entre les an­nées 1980 et les an­nées 2000[1]. Dans l’introduction, N. Fraser pré­sente l’évolution des théo­ries fé­mi­nistes aux États Unis de­puis les an­nées 1970 comme « un drame en trois actes » : il y au­rait eu tout d’abord le « fé­mi­nisme in­sur­rec­tionnel » dans les an­nées 1970, puis le « fé­mi­nisme dompté » dans les an­nées 1980 – 1990, et enfin les an­nées 2000 ver­raient s’ouvrir la pos­si­bi­lité d’un « fé­mi­nisme re­nais­sant ». N. Fraser en ap­pelle à une sorte de syn­thèse des fé­mi­nismes « de la dis­tri­bu­tion » des an­nées 1970 et « de la re­con­nais­sance » des an­nées 1980 pour éla­borer une théorie fé­mi­niste cri­tique du néolibéralisme.

More...
Contre l’insécurité, la souveraineté alimentaire

6L’auteur part d’un constat, « la hausse bru­tale des prix ali­men­taires » qu’il qua­lifie de tem­pête. Tem­pête, non na­tu­relle, mais créée par les po­li­tiques de la Banque mon­diale (BM) et du Fonds mo­né­taire in­ter­na­tional (FMI) : « les pro­grammes d’ajustement struc­turel im­posés par la Banque mon­diale et le Fonds mo­né­taire in­ter­na­tional (FMI) aux pays en dé­ve­lop­pe­ment, qui ont gra­ve­ment ré­duit le sou­tien pu­blic à l’agriculture et fait baisser la pro­duc­tion agri­cole ; les sub­ven­tions mas­sives qui dé­tournent des cultures ali­men­taires de vastes su­per­fi­cies de terres cé­réa­lières, en par­ti­cu­lier aux États-Unis, pour les orienter vers la pro­duc­tion de ma­tières pre­mières pour les bio­car­bu­rants ; la spé­cu­la­tion des mar­chés fi­nan­ciers sur les den­rées ; enfin, la ré­sis­tance crois­sante des in­sectes aux pes­ti­cides et le refus des sols à ré­agir à l’intensification de l’usage des en­grais ».

More...
La pensée du Che et les processus actuels d’émancipation en Amérique latine
PARU DANS LA REVUE RECHERCHES INTERNATIONALES, NUMÉRO 93, JANVIER-MARS 2012.

Les au­teurs montrent com­bien les pro­cessus ac­tuels d’émancipation en Amé­rique la­tine em­pruntent à la pensée d’Ernesto Gue­vara et de Simon Bolívar. Éthique ré­vo­lu­tion­naire, de­voir in­ter­na­tio­na­liste, dé­mo­cratie par­ti­ci­pa­tive et éman­ci­pa­tion hu­maine, voie ori­gi­nale et refus de mo­dèle, en consti­tuent les traits saillants. C’est un combat constant, tant l’héritage de dé­cen­nies d’exploitation, de do­mi­na­tion, d’autoritarisme, reste dif­fi­cile à éliminer.

More...
Lancement : Les Nouveaux Visages du nationalisme conservateur au Québec

Jean-Pierre Cou­ture et Jean-Marc Piotte vous in­vitent au lan­ce­ment de leur ou­vrage Les Nou­veaux Vi­sages du na­tio­na­lisme conser­va­teur au Québec au bar Les Pas Sages (951 Ra­chel est) mardi le 13 no­vembre à partir de 17h30.

Par
More...
Invitation « À l’école des communs »

L’événement « À l’école des com­muns » prend forme et a trouvé sa place dans le ca­len­drier d’automne les 2 et 3 no­vembre 2012.

Or­ga­nisé par Com­mu­nau­tique et Remix biens com­muns, en col­la­bo­ra­tion avec la Chaire Ny­cole Turmel sur les es­paces pu­blics et les in­no­va­tions po­li­tiques de l’UQÀM, « À l’école des com­muns » se dé­rou­lera en deux temps en pré­sence de nos in­vités in­ter­na­tio­naux, Mi­chel Bau­wens de la fon­da­tion P2P et Lionel Maurel de la Bi­blio­thèque de do­cu­men­ta­tion in­ter­na­tio­nale contem­po­raine (BDIC).

More...
Le président Barack Obama tiendra-t-il toutes ses promesses ?

Compte rendu de : Planel, N., Oba­ma­no­mics. Com­ment Ba­rack Obama a ré­formé l’Amérique, Le Bord de l’eau, Lor­mont, 2012, 175 pages.

Les États-Unis sont ac­tuel­le­ment le théâtre des pré­si­den­tielles 2012. De­puis l’été, nous avons pu suivre les pri­maires, une com­pé­ti­tion po­li­tique dé­ter­mi­nant le can­didat qui af­fron­tera le pré­sident sor­tant de la Maison-Blanche et dont la si­gni­fi­ca­tion échappe sou­vent en de­hors des États-Unis. Nous avons as­sisté au cou­ron­ne­ment de Mitt Romney, l’ancien gou­ver­neur du Mas­sa­chus­sets, et, en oc­tobre, à des dé­bats mé­dia­tisés entre ce can­didat ré­pu­bli­cain et le pré­sident dé­mo­crate Ba­rack Obama. Les son­dages, qui don­naient Obama ga­gnant en début d’été, in­diquent à pré­sent une lutte de tous les ins­tants entre ces can­di­dats au poste de pou­voir le plus pres­ti­gieux du monde. Dans le cadre de cette cam­pagne, qui pour­rait se solder par une vic­toire d’Obama et d’un se­cond mandat, Oba­ma­no­mics de Niels Planel ar­rive à point nommé.

More...
George Orwell, de la guerre civile espagnole à 1984 (de Louis Gill)


Louis Gill, Georges Or­well. De la guerre ci­vile es­pa­gnole à 1984, Mont­réal, LUX édi­teur, 2011.

Parler de George Or­well, de son œuvre, et rap­peler qu’il fut éga­le­ment partie pre­nante de la guerre d’Espagne en s’engageant dans les mi­lices du POUM (Parti Ou­vrier d’Unification Mar­xiste) n’est pas chose nou­velle. Mais la force du livre de Louis Gill, c’est la clarté avec la­quelle il ex­pose sa thèse cen­trale : Georges Or­well s’est ins­piré di­rec­te­ment de son ex­pé­rience pen­dant la guerre d’Espagne pour écrire La Ferme des Ani­maux et 1984. Le vo­ca­bu­laire même de ses livres, les concepts qu’ils dé­ve­loppent et leurs in­trigues re­pro­dui­sant l’opposition entre Trotsky et Sta­line, doivent tout à l’expérience d’Orwell en Espagne.

More...