Thème

Cahiers du socialisme

Sous-thèmes

 
no 24
Les nouvelles des NCS
Avril 2016
mercredi 6 avril 2016
Bulletin des NCS

Le Forum social mondial en marche et l’université populaire des NCS

FSM 2016 sigleDu 9 au 14 août pro­chain, vous le savez, Mont­réal ac­cueille le monde des mou­ve­ments et des ré­sis­tances de toute la pla­nète. Les NCS vont d’ailleurs or­ga­niser leur uni­ver­sité po­pu­laire à l’intérieur du FSM. Pour le mo­ment, les ins­crip­tions dé­passent 5000 per­sonnes et 400 or­ga­ni­sa­tions. Elles viennent de chez nous, mais aussi des États-Unis, de la France, du Brésil, du Japon, de la Chine, du Mali, de la Pa­les­tine et d’ailleurs. Cette année, plu­sieurs groupes se sont mis en­semble pour créer des « es­paces » thé­ma­tiques dans les­quels se­ront abordés les plis et les re­plis de l’éducation, de la santé, de l’environnement, du tra­vail, des jeunes et de la so­li­da­rité in­ter­na­tio­nale. Tout cela sera mis pro­chai­ne­ment en ligne.

Par
More...
NUMÉRO 15, HIVER 2016
Les territoires de l’art – Art et politique
LANCEMENT : Jeudi 25 février 2016 à 18 h
jeudi 4 février 2016
Numéros des NCS
NCS-15-couverture

Feuilletez un aperçu…

Introduction au dossier

« Nous ne vi­vons plus dans le beau » dira le so­cio­logue Guy Ro­cher [1en par­lant de ce Québec aux formes aus­té­ri­taires. Notre rap­port à l’esthétique, au po­li­tique, au commun, à la di­ver­sité des formes d’expression ar­tis­ti­co­po­li­tique n’a cessé de nous ques­tionner tout au long de la pré­pa­ra­tion de ce dos­sier. Si notre gé­né­ra­tion porte en elle la mé­moire du Refus global, c’est-à-dire de l’apport cen­tral des arts ac­com­pa­gnant nos dé­ci­sions col­lec­tives, le prin­temps rouge des étu­diantes et des étu­diants est venu ra­viver ce souffle contes­ta­taire, nous in­vi­tant de nou­veau dans « la beauté de la co­lère », le refus du pa­ter­na­lisme éta­tique, l’effervescence de la créa­tion dans la re­con­quête des es­paces pu­blics, la beauté d’exister en ces temps post­ré­fé­ren­daires. De Speak white à Speak red, l’histoire d’une ré­volte créa­tive se dresse en­core, re­con­fi­gu­rant ir­ré­mé­dia­ble­ment les pour­tours d’un monde à construire, à par­faire. Si la ré­volte contre l’autorité jugée illé­gi­time amal­game le juste et le beau, en des temps plus pai­sibles, la conju­gaison entre les arts et le po­li­tique de­meure su­jette à in­ter­pré­ta­tion y fou­lant d’innombrables ter­ri­toires et axes d’analyse.

Par
More...
NUMÉRO 14, AUTOMNE 2016
La décroissance, pour la suite du monde
mardi 20 octobre 2015
Cahiers du socialisme, Numéros des NCS
NCS14_couverture

Vi­sua­liser un aperçu…

IN­TRO­DUC­TION AU DOS­SIER

Com­ment faire croître la dé­crois­sance ?

Yves-Marie Abraham, An­drea Levy et Louis Ma­rion

L’appel ex­pli­cite à une « dé­crois­sance sou­te­nable » a été lancé au début des an­nées 2000, en Eu­rope la­tine d’abord, contre l’idéologie du « dé­ve­lop­pe­ment du­rable » sur­tout, mais contre aussi le dé­ve­lop­pe­ment tout court. Le petit livre pu­blié par Serge La­touche en 2004 sous le titre Sur­vivre au dé­ve­lop­pe­ment. De la dé­co­lo­ni­sa­tion de l’imaginaire éco­no­mique à la construc­tion d’une so­ciété al­ter­na­tive[1] a pra­ti­que­ment fait of­fice de ma­ni­feste.

Pour les « ob­jec­teurs et de crois­sance », le « dé­ve­lop­pe­ment du­rable » ou aujourd’hui la « crois­sance verte » ne per­met­tront, dans le meilleur des cas, que de « pol­luer moins pour pol­luer plus long­temps ». Rap­pe­lant qu’une crois­sance éco­no­mique in­finie dans un monde fini n’est pas pos­sible, ils ajoutent qu’elle n’est pas sou­hai­table. Cette crois­sance est pour eux en effet sy­no­nyme d’injustices entre hu­mains et de sou­mis­sion à une mé­ga­ma­chine tech­no­ca­pi­ta­liste de plus en plus alié­nante. Pour la plu­part d’entre eux ce­pen­dant, la dé­crois­sance n’est plus une op­tion. Elle est leur (notre) ho­rizon. La ques­tion est de sa­voir si cette dé­crois­sance sera subie, consé­quence bru­tale et in­con­trô­lable du dé­pas­se­ment des li­mites bio­phy­siques de la pla­nète, ou si elle sera choisie et as­sumée col­lec­ti­ve­ment, dans le but d’éviter aux hu­mains, en par­ti­cu­lier aux plus dé­mu­niEs d’entre eux, les ef­fets dé­sas­treux d’un tel dé­pas­se­ment. Mi­liter en fa­veur de la « dé­crois­sance sou­te­nable », c’est croire qu’il est en­core pos­sible de mettre en œuvre cette dé­crois­sance choisie.

Par
More...
7 novembre 2015
Colloque Accès à la Justice
Fera l’objet d’un numéro spécial des Nouveaux cahiers du socialisme.
dimanche 11 octobre 2015
Cahiers du socialisme

logo_grand8L’accès à la Jus­tice est un enjeu fort pré­oc­cu­pant : quel est le rôle du sys­tème de jus­tice dans notre so­ciété, quelles sont les bar­rières qui existent quant à la dé­fense des droits, quelles so­lu­tions per­met­traient une dé­fense plei­ne­ment ef­fi­ciente ?

 

L’As­so­cia­tion des ju­ristes pro­gres­sistes vous in­vite à prendre part à cette ré­flexion, le 7 no­vembre 2015, à  l’UQÀM, à l’occasion du col­loque L’ACCÈS À LA JUS­TICE, QUELLE JUS­TICE ?

More...
Nouveaux Cahiers du socialisme
La décroissance, pour la suite du monde
Numéro 14, automne 2015
dimanche 4 octobre 2015
Cahiers du socialisme

NCS-14-lancement-mtlLancement du no. 14 des NCS

Vous êtes cor­dia­le­ment invité-es au lan­ce­ment à Mont­réal du no. 14 des NCS, La dé­crois­sance, pour la suite du monde.

  • DATE : mardi 6 oc­tobre 2015, à 17h30
  • LIEU : au Bar Les Pas Sages, 951 rue Ra­chel Est

Les trois membres du co­mité de pro­duc­tion du no 14 (Yves-Marie Abraham, An­drea Levy et Louis Ma­rion) prendre la pa­role briè­ve­ment ainsi que l’auteur Ro­dolphe De Ko­ninck.

N’hésitez pas à faire cir­culer l’information dans vos ré­seaux.

Par
More...
BULLETIN DES NCS - NO. 5 - AVRIL 2015
Repenser l’émancipation à l’Université populaire des NCS – 2015
Du 20 au 23 août à l'UQAM
vendredi 24 avril 2015
Bulletin des NCS

Bon prin­temps à toutes et à tous !

Université populaire des NCS – 2015

C’est of­fi­ciel, l’Uni­ver­sité po­pu­laire des Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme re­vient cette année pour une sixième édi­tion. Et on re­vient en force !

Du 20 au 23 août pro­chain, c’est un rendez-vous à l’Université du Québec à Mont­réal (UQÀM) pour des ate­liers, des plé­nières et des as­sem­blées qui vont, pour uti­liser la for­mule de cette année, re­penser l’émancipation.

Quatre grands thèmes se­ront ex­ploités à tra­vers 23 ate­liers :

  • la ré­or­ga­ni­sa­tion du ca­pi­ta­lisme
  • les nou­veaux che­mins de l’émancipation
  • le futur du passé
  • construire la conver­gence.
Par
More...
Recension
NCS, NUMÉRO 11 : MÉDIAS, JOURNALISME ET SOCIÉTÉ

Le on­zième nu­méro des Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme, une revue qué­bé­coise fondée en 2009, pro­pose un dos­sier au­tour du thème Mé­dias, jour­na­lisme et so­ciété. Si la ma­jo­rité des auteur(e) s de la dou­zaine de textes du dos­sier sont des chercheur(e) s uni­ver­si­taires, la revue vise un pu­blic élargi et pro­pose éga­le­ment les ré­flexions de dif­fé­rents ac­teurs des mi­lieux syn­di­caux, com­mu­nau­taires et étu­diants. Il est évi­dem­ment dif­fi­cile de ré­sumer un dos­sier de cette am­pli­tude ce qu’arrivent pour­tant à faire Be­noit Gaulin, Ca­ro­line Joly et Éric Martin dans leur in­tro­duc­tion au dos­sier (p. 7 – 12) qui pro­pose tout au­tant des études de cas que des ré­flexions théo­riques, et dont les pré­misses et les ob­jec­tifs sont im­mé­dia­te­ment po­li­tiques et in­ti­me­ment liés au contexte qué­bé­cois. Il est néan­moins pos­sible de dé­gager trois prin­ci­paux thèmes au­tour des­quels s’articulent les dif­fé­rentes contri­bu­tions de ce dos­sier, qui s’inscrit ré­so­lu­ment dans le pro­lon­ge­ment de dif­fé­rentes ana­lyses et concep­tua­li­sa­tions mar­xistes des mé­dias et de leur pou­voir. Ces thèmes sont 1) la cri­tique du pou­voir des mé­dias, 2) le rôle des mé­dias dans la for­ma­tion de contre-pouvoirs et 3) les trans­for­ma­tions du jour­na­lisme.

More...
Nouveaux Cahiers du socialisme
Impérialisme au XXIe siècle, Empires et confrontations
Numéro 13, Hiver 2015
mercredi 18 février 2015
Numéros des NCS
No. 13 -Impérialisme au XXIe siècle

No. 13 –Im­pé­ria­lisme au XXIe siècle

Introduction au numéro

Nu­méro co­or­donné par : Flavie Achard, Pierre Beaudet, Sté­phane Cha­li­four, Do­nald Cuc­cio­letta, Francis For­tier, Phi­lippe Hur­teau, Thomas Chiasson-LeBel, Ghis­laine Ray­mond

 

En 1914, l’histoire contem­po­raine bas­cu­lait avec la Pre­mière Guerre mon­diale. Celle-ci lan­çait le monde en­tier dans un conflit d’une vio­lence sans pré­cé­dent. Cette guerre in­ter­éta­tique aux ac­cents de lutte de classes voyait s’affronter dif­fé­rentes puis­sances im­pé­ria­listes dans une ri­va­lité qui al­lait en éli­miner plu­sieurs. C’est à cette époque que le mar­xisme s’est d’abord in­té­ressé, avec une at­ten­tion par­ti­cu­lière, à la ques­tion de l’impérialisme.

Au mo­ment de bou­cler ce nu­méro, cent ans plus tard, le Par­le­ment ca­na­dien, com­posé d’une ma­jo­rité de conser­va­teurs, vient d’engager la par­ti­ci­pa­tion du Ca­nada à des bom­bar­de­ments aé­riens en Irak. L’objectif pour­suivi, plutôt flou, est d’affaiblir un groupe armé qui opère dans la ré­gion, l’État is­la­mique en Irak et au Le­vant (EIIL), qui re­pré­sen­te­rait une « me­nace à l’échelle mon­diale »[1]. Cet ob­jectif a été ré­af­firmé à la suite des in­ci­dents à Saint-Jean-sur-le-Richelieu et à Ot­tawa en oc­tobre der­nier dans les­quels des mi­li­taires ont été tués. Les ser­vices de sé­cu­rité af­firment que les meur­triers se ré­cla­maient d’un cer­tain islam « ra­dical », ce qui jus­ti­fie­rait, selon le gou­ver­ne­ment, de par­ti­ciper en­core da­van­tage à la « guerre contre le ter­ro­risme mon­dial ».

 

Par
More...
Bulletin des NCS - No. 4 - Février 2015
Lancement du no. 13, forum social mondial et université d’été 2015
lundi 9 février 2015
Bulletin des NCS
NCS-13-couverture

Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme – No. 13

Lancement du numéro 13 des NCS

Les Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme vous in­vitent au lan­ce­ment du nu­méro 13 : Im­pé­ria­lisme au XXIe siècle. Em­pires et confron­ta­tions. C’est une ex­cel­lente com­pi­la­tion de textes de Mi­chel Husson, Maya Pal, Do­nald Cuc­cio­letta, Na­thalie Guay, Pierre Beaulne, Pierre Beaudet, De­nyse Côté, Leo Pa­nitch, Thomas Chiasson-LeBel, Co­lette St-Hilaire et bien d’autres !

Le jeudi 26 fé­vrier 2015, c’est un double rendez-vous.

  • À Mont­réal, à 17 h 30, au Bar Les Pas Sages, 951 rue Ra­chel Est, pour un co-lancement avec la revue À bâ­bord !  
  • Du côté de Québec, un 5 à 7 avec Do­nald Cuc­cio­letta comme in­vité, à la Li­brairie La Li­berté2360 chemin Ste-Foy. 
Par
More...
La radio-poubelle : le populisme de droite en action[1]

La radio-poubelle, aussi connue sous les ex­pres­sions « radio de confron­ta­tion » ou « radio parlée de droite », est un ac­teur po­li­tique et mé­dia­tique im­por­tant. Pré­sente dans plu­sieurs ré­gions, elle est l’un des élé­ments in­con­tour­nables du « mys­tère de Québec », de la force de la droite po­li­tique dans la grande ré­gion de Québec[2]. Hé­ri­tière d’André Ar­thur, la radio-poubelle de Québec a pris le de­vant de la scène après l’achat de CHOI-FM par Genex Com­mu­ni­ca­tion, en 1997, et la venue de Jeff Fil­lion qui s’est dis­tingué par un dis­cours ju­vé­nile à ca­rac­tère or­du­rier et mi­so­gyne. De­puis, la radio-poubelle a pris de l’expansion et est de­venue de plus en plus po­li­tique. CHOI Radio X s’est mul­ti­plié avec CKIK, au Sa­guenay, Radio X, à Mont­réal pen­dant un temps et Radio X 2 à Québec, plus ado­les­cent et mu­sical. L’émission du matin de FM 93 avec Syl­vain Bou­chard est éga­le­ment de­venue une émis­sion phare de la radio-poubelle de Québec. En 2014, l’expansion du phé­no­mène passe par NRJ. Jeff Fil­lion, qui s’était ré­fugié dans sa radio-pirate sur le Web, de­vient ani­ma­teur du midi NRJ. Il est re­joint à l’émission du matin par un an­cien ani­ma­teur de Radio X[3].

More...