UNIVERSITÉ POPULAIRE D'ÉTÉ DES NCS - 2013

Tout est possible !

Du 15 au 17 août 2013 à l'UQAM

Mis en ligne le 04 mai 2013

 

mini-afficihe-2013Le Col­lectif d’analyse po­li­tique (CAP) et les Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme (NCS) pré­sentent l’Université po­pu­laire d’été des NCS 2013.L’université po­pu­laire des NCS re­pose sur plus de qua­rante per­sonnes pro­ve­nant d’organisations syn­di­cales, po­pu­laires, fé­mi­nistes, éco­lo­gistes et du monde de l’enseignement. C’est un vé­ri­table « in­tel­lec­tuel col­lectif » au ser­vice des luttes et de la construc­tion du mou­ve­ment po­pu­laire. L’Université des NCS n’est pas une uni­ver­sité au sens « clas­sique » du terme. L’approche n’est ni aca­dé­mique, ni li­vresque. Le sa­voir et les com­pé­tences sont nour­ries par l’interaction entre des pra­tiques et théo­ries qui émanent de tous ceux et celles qui luttent pour changer le monde.

Quand ?

Les 15 – 16-17 août 2013

Où ?

Pa­villon J.-A.-DeSève Uni­ver­sité du Québec à Mont­réal 320, rue Sainte Ca­the­rine Est (métro Berri-UQAM).

Pour qui ?

L’Université po­pu­laire est un lieu de ré­flexion et de trans­mis­sion de sa­voir ou­vert à tous et à toutes, jeunes et moins jeunes, uni­ver­si­taires ou non.

Comment s’inscrire ?

Vi­sitez la sec­tion Ins­crip­tion au bas de cette page.

À quoi s’attendre ?

  • Des confé­rences, des tables-rondes, des plé­nières
  • Des ate­liers pour ap­pro­fondir
  • Une at­mo­sphère convi­viale, plu­ra­liste, avec le sens de l’humour !

Pour tout savoir sur l’Université populaire…

À lire–Ca­hier du par­ti­ci­pant 2013

Tout est possible !

De­puis quelque temps, le mou­ve­ment po­pu­laire au Québec a couru tout un ma­ra­thon ! Les do­mi­nants sont dé­sta­bi­lisés, mais ils res­tent dé­ter­minés à dé­molir ce qui a été ar­raché par des dé­cen­nies de luttes du­rant les­quelles, jusqu’à un cer­tain point, les do­mi­néEs avaient « ci­vi­lisé » le ca­pi­ta­lisme. Pour im­poser cette grande ré­gres­sion, la stra­tégie est de semer le virus du « tout-le-monde-contre-tout-le-monde » pour pro­vo­quer une sorte de chi­cane per­pé­tuelle entre gé­né­ra­tions, sexes, im­mi­grantEs et gens qui sont nés ici, Au­toch­tones et Blancs, etc. Tout cela se fait au nom de l’« ordre », de la « bonne ges­tion » et d’une « mo­ra­lité » ré­ac­tion­naire et pa­triar­cale. Du côté des do­mi­néEs, le pro­gramme est connu, à la ma­nière des Carrés rouges : ré­sister, s’organiser, consti­tuer de vastes conver­gences, mettre au­tant de (gros) grains de sable dans la « ma­chine ». Pa­ral­lè­le­ment, le défi est de construire des al­ter­na­tives au­tour d’idées fai­sables et « ga­gnables ». Les ba­tailles et les « pe­tites » vic­toires (qui ne sont ja­mais réel­le­ment « pe­tites ») s’accumulent. Le mur de la do­mi­na­tion est fis­suré. Nous sommes pa­tientEs, nous sommes dé­ter­mi­néEs, nous sommes sys­té­ma­tiques. Dans ce pro­cessus, les mou­ve­ments po­pu­laires dé­fi­nissent leur iden­tité et leur auto or­ga­ni­sa­tion. Ils ré­flé­chissent et éla­borent ce qui peut de­venir de « grandes » vic­toires, en au­tant qu’on puisse, comme en Amé­rique la­tine, faire converger une masse cri­tique de forces au­tour d’un projet contre-hégémonique.

 

Vidéos :

Pierre Beaudet:Introduction à l’Université populaire 2013

Anne Latendresse : Axe «Une ville pour tout le monde»

Jean-Paul Faniel : Axe «Le Québec dont nous rêvons»

Philippe Hurteau : Axe «La pensée critique aujourd’hui»

Éric Martin : Grand débat «La gauche québécoise et la question nationale»

Ghislaine Raymond : Axe «Le Québec dont nous rêvons»

Claude Denis : Atelier «Le nationalisme de droite»

Blandine Parchemal : Atelier «Perspectives et défis pour le mouvement populaire»

 


!slideshow_deploy !

Horaire 

Jeudi 15 août

17h00 Ré­cep­tion pour per­sonnes res­sources et in­vités
19h00 Mot de bien­venue

19h15

REPENSER L’ÉMANCIPATION avec Immanuel Wallerstein  

21h00 Fin de la soirée

Vendredi 16 août

Grands débats

Axe:La pensée critique aujourd’hui

Axe:Le Québec dont nous rêvons

Axe:Une ville pour tout le monde

9h00
10h15
  • Bilan du mar­xisme au Québec(DS-R 340)
  • Par­cours his­to­rique de l’État et du ca­pi­ta­lisme au Canada(DS 2518)
  • Partir du commun pour trans­former la société(DS 2520)
  • Le droit à la ville (DS 2508)
14h00
  • Marx cri­tique de la phi­lo­so­phie, de l’économie et de la politique(DS-R 340)
  • Le na­tio­na­lisme de droite(DS 2518)
  • Éga­li­berté versus néolibéralisme(DS 2520)
  • Gou­ver­nance néo­li­bé­rale et éva­cua­tion du politique(DS 2508)
  • Le dé­ve­lop­pe­ment néo­li­béral des villes(DS 2505)
17h30
  • Fin des ac­ti­vités

Samedi 17 août

Grands débats

Axe:La pensée critique aujourd’hui

Axe:Le Québec dont nous rêvons

Axe:Une ville pour tout le monde

9h00
10h15
  • Conscience de classe et mou­ve­ments sociaux(DS 2505)
  • Pour­quoi l’assemblée consti­tuante ? (DS 2518)
  • Pers­pec­tives et défis pour le mou­ve­ment populaire(DS 2520)
  • Pou­voir et contre-pouvoir ci­toyen. Quelle ville vou­lons –nous?(DS 2508)
14h00
16h00
  • Mot de la fin et clô­ture


Thèmes principaux

L’université po­pu­laire de 2013 se dé­ploiera au­tour de trois « axes » or­ga­nisés en plu­sieurs ate­liers. Dans chaque ses­sion, il y aura un re­tour sur les concepts et l’histoire, puis on po­sera un « diag­nostic » de la si­tua­tion pré­sente et on éla­bo­rera des élé­ments de stra­tégie. Les axes sont les sui­vants :

Une ville pour tout le monde !

Nos villes sont mal­me­nées par des ré­gimes pourris et des mé­ga­pro­jets des­tinés à en­ri­chir l’élite en gé­né­rant l’exclusion, la pau­vreté et le pro­fi­lage ra­cial. En même temps, de puis­sants mou­ve­ments po­pu­laires se battent pour le « droit à la ville » en in­ter­ve­nant sur l’aménagement, l’environnement, les ser­vices et l’administration. De ces luttes émergent des em­bryons de pou­voir ci­toyen.

Le Québec dont nous rêvons !

Un peu par­tout au Québec, des pro­jets contre-hégémoniques mettent de l’avant la pers­pec­tive du « bien commun » et re­dé­fi­nissent des stra­té­gies d’émancipation à la fois sur la ques­tion so­ciale et sur la ques­tion na­tio­nale. L’idée, rien de moins, est de re­lancer une deuxième « ré­vo­lu­tion tran­quille », au­tant né­ces­saire que réa­li­sable.

La pensée critique aujourd’hui

La pensée cri­tique se dé­ve­loppe au Québec en lien avec les tra­vaux néo­marxistes, éco­so­cia­listes et fé­mi­nistes. Des jeunes et des moins jeunes «in­tel­lec­tuels col­lec­tifs » sortent des sen­tiers battus pour raf­finer l’analyse des rap­ports de force qui struc­turent notre so­ciété et car­to­gra­phier les ré­sis­tances.


Des grands débats rassembleurs

En plus des « axes », l’Université po­pu­laire des NCS mettra en jeu de grands dé­bats trans­ver­saux : Ca­pi­ta­lisme et cor­rup­tion Le ca­pi­ta­lisme struc­ture les rap­ports hu­mains au­tour d’une lutte sans merci et per­pé­tuelle où les pe­tits sont mangés par les gros et les gros sont mangés par les ultra-gros. Pour­quoi dans ce contexte, la cor­rup­tion est-elle un « pro­duit dé­rivé » né­ces­saire au sys­tème, et non une « pa­tho­logie » ac­ci­den­telle ?

Repenser l’émancipation

La gauche peut-elle sur­monter les pièges du dog­ma­tisme et du je-sais-tout-isme ? Com­ment ré­con­ci­lier so­cia­lisme, fé­mi­nisme et dé­mo­cratie ? En quoi les pers­pec­tives anti et post­ca­pi­ta­listes peuvent-elles éclairer les luttes d’aujourd’hui ?

Capitalisme et corruption

Dans sa lo­gique de l’accumulation pour l’accumulation, le ca­pi­ta­lisme struc­ture les rap­ports hu­mains au­tour d’une lutte où tous les coups sont permis en fonc­tion de lois et de sys­tèmes que les do­mi­nants ont mis en place. La cor­rup­tion est un « pro­duit dé­rivé » né­ces­saire au sys­tème, et non une « pa­tho­logie » ac­ci­den­telle.

Le message autochtone

Avec Idle no More, peut-on constater que le pay­sage po­li­tique et so­cial n’est plus le même ? Com­ment le mou­ve­ment po­pu­laire est-il in­ter­pellé ? Com­ment af­firmer la plu­ri­na­tion­na­lité de l’espace que nous oc­cu­pons et la plu­ri­di­men­sion­na­lité des ré­sis­tances ?

La gauche québécoise et la question nationale

De quelle ma­nière, le projet de so­ciété conju­guant jus­tice so­ciale et éman­ci­pa­tion na­tio­nale a-t-il évolué et continue d’évoluer aujourd’hui ? Com­ment concré­tiser ce projet trans­for­ma­teur ?

Textes et réflexions

 

Texte d’introduction :
Pour­quoi une uni­ver­sité po­pu­laire?, Pierre Beaudet

« Le Québec dont nous rê­vons »

  1. Harper et le monde du tra­vail : « ré­forme » ou « ré­vo­lu­tion » ?, Serge Denis 
  2. Le NPD est-il une al­ter­na­tive ?, Ri­chard Fidler
  3. Le gou­ver­ne­ment Harper : contenir le Québec et pri­va­tiser le Ca­nada, Trevor W. Har­rison
  4. Le ca­pital ca­na­dien dans l’environnement néo­li­béral, Pierre Baulne
  5. L’émergence du na­tio­na­lisme conser­va­teur qué­bé­cois, Jo­na­than Durand-Folco
  6. Ma­chiavel à Ot­tawa, Pierre Beaudet
  7. La ba­taille pour l’«égaliberté»
  8. Re­tour sur les carrés rouges, Pierre Beaudet
  9. Ot­tawa, ca­pi­tale ca­na­dienne de la cor­rup­tion, Pierre Beaudet
  10. Sortir de la lo­gique in­fer­nale du néo­li­bé­ra­lisme et de l’austérité, Do­mi­nique Plihon
  11. Lettre à l’indépendantiste, Jo­na­than Du­rand Folco, (Eko­po­li­tica)
  12. Mont­réal, l’incorrigible : Mise sous tu­telle deux fois, la Ville a été  l’objet de cinq en­quêtes pu­bliques de­puis 100 ans, Paul Cliche
  13. Re­prendre nos es­prits, Éric Martin

 « Une ville pour tout le monde »

  1. Droit à la ville, IPAM (Ini­tia­tive pour un Autre Monde)
  2. Le Droit à la ville, David Harvey, (La revue des livres)
  3. Penser dans la « jungle de la ville », (Les lettres fran­çaises)
  4. Une géo­gra­phie cri­tique de l’espace du quo­ti­dien. L’actualité mon­dia­lisée de la pensée spa­tiale d’Henri Le­febvre, Jean-Yves Martin, (Ar­ti­culo)
  5. En­tre­tien avec Henri Le­febvre, (INA.fr)
  6. La mé­thode d’Henri Le­febvre, Rémi Hess, (Mul­ti­tudes)
  7. Pau­vreté, in­éga­lité et ex­clu­sion so­ciale : que savons-nous faire et que pou­vons nous faire,  (RCCDR)
  8. Le point sur : l’évaluation des in­ter­ven­tions pour ré­duire les in­éga­lités so­ciales de santé,
    (Centre de re­cherche sur les in­éga­lités so­ciales de santé de Mont­réal)
  9. Conquérir le pou­voir ci­toyen, Jo­ce­lyne Ber­nier, (À ba­bord!)
  10. De­main Mont­réal : Ce qu’on veut aujourd’hui!, (P.O.P.I.R.)
  11. Les luttes ur­baines, Anne Quer­rien, (Mul­ti­tudes)
  12. Lettre ur­baines : Le centre-ville de Québec dans la mire des pro­mo­teurs, (anarkismo.net)
  13. Les luttes ur­baines construisent le mou­ve­ment so­cial, (Al­ter­na­tives in­ter­na­tional)
  14. La lutte contre la pau­vreté et l’exclusion et l’économie so­ciale : condi­tions ga­gnantes des ini­tia­tives lo­cales (Édi­tions vie éco­no­mique)
  15. Les PPP et le prin­cipe de pré­cau­tion, Pierre J. Hamel, Le De­voir (opi­nions) Jeudi 27 Jan­vier 2011
  16. Luttes ur­baines et contre-pouvoir!, Anne La­ten­dresse

« La pensée cri­tique »

  1. Com­mu­nisme  : un nom dans le­quel les do­minés se re­con­naissent, Chris­tian Laval
  2. Avec Marx, contre le tra­vail, An­selm Jappe
  3. Le néo­li­bé­ra­lisme comme « projet de classe ». En­tre­tient avec David Harvey
  4. Construire une bou­sole de l’émancipation, Erik Olin Wright
  5. Mille mar­xismes en France, André Toser
  6. Ori­gine et na­ture du pa­triarcat : Une vi­sion fé­mi­niste, Nadia De Mond
  7. La gauche et l’État : ex­plo­ra­tions, bi­fur­ca­tions, dé­pas­se­ments, Pierre Beaudet
  8.  Il faut sa­voir nager à contre cou­rant : Qu’est de­venu l’intellectuel cri­tique?, Enzo Tra­verso, An­toine Per­raud (MEDIAPART.fr)
  9. Puis­sances du com­mu­nisme, Da­niel Ben­saïd (contre­temps)
  10. Re­lire la ré­vo­lu­tion russe, Pierre Beaudet

 « Le mes­sage au­toch­tone »

  1.  Quelques ob­ser­va­tions sur Idle No More
  2. Les grands en­jeux des ré­sis­tances au­toch­tones, Ge­ne­viève Beaudet

« Cor­rup­tion et ca­pi­ta­lisme »

  1.  À venir

« La ques­tion na­tio­nale »

  1.  À venir

 « Re­penser l’émancipation »

  1. Syrie : Le monde oc­ci­dental n’en sort pas ga­gnant, Im­ma­nuel Wal­ler­stein (« Mé­moire des luttes »)
  2. Trans­former l’État?, Hi­lary Wain­wright
  3. Désordres pla­né­taires, Im­ma­nuel Wal­ler­stein

Inscription en ligne

For­mu­laire et paie­ment sé­cu­risé via Paypal ou carte de crédit. Vous re­ce­vrez par cour­riel une confir­ma­tion de la tran­sac­tion, ainsi qu’une fac­ture im­pri­mable. Le débit ap­pa­raîtra sur votre re­levé de carte de crédit sous l’intitulé PAYPAL *CAP-NCS. Pour tout pro­blème ou li­tige, adressez un cour­riel à : tresorerie@cahiersdusocialisme.org

Inscription postale

Vous pouvez aussi vous ins­crire par la poste en rem­plis­sant le for­mu­laire d’inscription à té­lé­charger ci-joint et en le re­tour­nant  ac­com­pagné de votre rè­gle­ment à l’adresse in­di­quée. Té­lé­charger le for­mu­laire d’inscription

FINANCEMENT POUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS À L’EXTÉRIEUR DE MONTRÉAL

Les étu­diantes et les étu­diants d’université, de cé­geps et de col­lèges privés qui sont à l’extérieur de Mont­réal, qui sou­haitent par­ti­ciper à l’événement, veuillez com­mu­ni­quer avec le syn­dicat des profs (af­filié à la FNEEQ-CSN) de votre éta­blis­se­ment pour ob­tenir du fi­nan­ce­ment !

De plus, le syn­dicat des pro­fes­seurs de l’Université du Québec en Ou­taouais (UQO) offre du fi­nan­ce­ment aux étu­diants qui veulent venir par­ti­ciper !

Pour plus de ren­sei­gne­ment : Jonathanduguay@hotmail.fr

Les personnes derrière l’Université Populaire

Co­mité d’organisation

Co­or­di­na­tion

Pierre Beaudet : pierre.beaudet@uottawa.ca
Jo­na­than Du­guay : Jonathanduguay@hotmail.fr

 

Une ville pour tout le monde 

Flavie Achard : fachard@sympatico.ca
Marie Blais : blais.marie@uqam.ca

La pensée cri­tique aujourd’hui
Phi­lippe Hur­teau : hurteau@iris-recherche.qc.ca

Le Québec dont nous rê­vons
Jean-Paul Fa­niel : tablefaim@bellnet.ca

Merci à nos Partenaires

!slideshow_deploy !

 

 

 

24 réponses à “Tout est possible !”

  1. Denis Kosseim dit :

    Les textes re­com­mandés ne sont pas fa­ci­le­ment im­pri­mables. Y a-t-il moyen de les af­fi­cher en ver­sion im­pi­mable ?

    Merci et bravo+++ ! Je compte m’incsrire à l’université d’été mais je dois d’abord vé­ri­fier pour les pos­sibles conflits ho­raires.

  2. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Merci pour votre sup­port et votre in­térêt en­vers nos ac­ti­vités.

    La mise en page est mal­heu­reu­se­ment li­mitée avec le pro­gramme que nous uti­li­sons.

    Par contre, vous pouvez fa­ci­le­ment copier/coller le texte dans une page du pro­gramme « Word » afin de l’imprimer.

    Nous étu­die­rons d’autres pos­si­bi­lités afin de rendre les textes plus fa­ci­le­ment dis­po­nibles.

    En es­pé­rant pou­voir vous compter parmi nous du 15 au 17 août

    Les NCS

  3. Nadia Alexan dit :

    Com­ment peut-on s’inscrire pour le col­loque du 15 août, sans l’utilisation du pen-pal ? Merci. Nadia Alexan

  4. Robert McBryde dit :

    Bon­jour !

    Je viens de m’inscrire deux fois:pour moi et pour mon epouse, Anne Schlenker Mc­Bryde

    Veuillez confirmer.

    Merci !

  5. Jean-Pierre Desaulniers dit :

    Je vou­drais sa­voir si je peux payer mon ins­crip­tion sur place en per­sonne le 15 août ?

    Merci pour une ré­ponse car je pourrai prendre une dé­ci­sion de changer mes pro­jets en consé­quence .

    Merci

    Jean-Pierre De­saul­niers

  6. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Oui, il sera pos­sible de s’inscrire sur place

    Au plaisir de vous voir parmi nous le 15 août

    Les NCS

  7. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Je confirme que nous avons bien reçu le paie­ment pour vous et votre épouse.

    Au plaisir de vous voir parmi nous le 15 août

    Bonne journée

    Les NCS

  8. Guy Roy dit :

    Est-ce que le PCQ pourra avoir une table ? C’était un chèque per­sonnel, mais je croyais que vous l’attribueriez au PCQ comme sou­tien de notre part. Ce chèque n’était que de 250.00 $, mais je pen­sais que cela nous au­to­ri­se­rait à tenir un petit kiosque.
    Merci !

  9. Chanoux dit :

    Bon­jour,

    Je trouve votre pro­gramme fort intéressant…mais pourriez-vous me pré­ciser dans quelle langue se dé­rou­le­ront les dif­fé­rentes ac­ti­vités ? Je pense no­tam­ment à la conférence/débat « Re­penser l’émancipation »…mal­heu­reu­se­ment, mon an­glais oral n’est pas très bon…
    Merci de me re­venir là-dessus.

    Pas­cale Cha­noux

  10. Caroline Proulx-Trottier dit :

    Bon­jour,
    je re­vi­si­tais le site afin de ci­bler des ate­liers. Je constate que je n’ai tou­jours pas reçu de confir­ma­tion d’inscription, est-ce nor­male ?
    Merci et bonne journée,
    Ca­ro­line Proulx-Trottier,
    Syn­dicat de l’Enseignement de l’POuest de Mont­réal

  11. Sylvain Dubé dit :

    Bon­jour, dif­fi­cile pour moi de com­prendre ce que chaque ca­té­gorie in­clue pour l’inscription. Par exemple, or­ga­ni­sa­tion !

    Merci bonne journée et à jeudi !

  12. Ghislain Laframboise dit :

    Où il faut se pré­senter le 15 août 2013 pour l’inscription sur place !

  13. Bon­jour,
    Ma conjointe et moi vou­drions as­sister à la table ronde qui se tiendra le ven­dredi 15 août à 10h15 : axe, Le Québec dont nous rê­vons ; thème, La lutte pour le bien commun ; ani­ma­teur, Simon Tremblay-Pépin. 

    À re­gret c’est le seul évé­ne­ment au­quel nous pour­rons as­sister, et nous nous de­man­dions s’il nous faudra quand même payer le plein mon­tant pour s’inscrire.

    Merci d’avance de votre ré­ponse.

    Lazer Le­de­rhendler

  14. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Vous pourrez as­sister à la table ronde sans vous ins­crire.

    Ce­pen­dant, veuillez noter que nous tra­vaillons très fort chaque année afin d’offrir des ac­ti­vités à un coût le plus abor­dable pos­sible. Les frais d’inscription ne couvrent pas les frais des ac­ti­vités. Nous pre­nons donc aussi les dons à la table d’accueil.

    À bientôt

    Jo­na­than Du­guay

  15. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Vous pouvez vous pré­senter au Pre­mier étage du Pa­villon De­Sève de l’UQÀM à la table d’inscription. Nous oc­cu­pons tout le pre­mier étage. 

    à bientôt

  16. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Or­ga­ni­sa­tion : Plu­sieurs per­sonnes pro­viennent d’une or­ga­ni­sa­tion (Syn­dicat, chaire de re­cherche, uni­ver­sité, CEGEP, mi­lieu com­mu­nau­taire, etc.)

  17. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Il sera pos­sible de s’inscrire sur place

    Bonne journée

  18. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Nous confir­mons les 2 ins­crip­tions

    Bonne journée

  19. Jonathan Duguay dit :

    Bon­jour

    Vous pouvez vous ins­crire sur place au pre­mier étage du pa­villon De­Sève. (DS)

    Bonne journée

  20. Mathieu dit :

    Bon­jour je vou­drais sa­voir si nous ve­nons juste à la confé­rence du 15 août avec le so­cio­logue en soiré quel est le prix d’inscription pour étu­diant ?

  21. Jonathan Duguay dit :

    Bon­soir

    La confé­rence aura lieu en fran­çais.

    Merci et à de­main

  22. Jonathan Duguay dit :

    Pardon, je n’avais pas vu votre mes­sage. Veuillez m’en ex­cuser

  23. Jonathan Duguay dit :

    Vous n’aurez pas à dé­bourser

  24. Stagiaire dit :

    Bon­jour

    Est-ce que vous avez pro­cédé à l’inscription en ligne ?

    Si oui, nous se­rons en me­sure de vé­ri­fier sur place .

    Merci et bonne journée