Suivez-nous sur Facebook
Publications et événements
Nouveaux Cahiers du socialisme
Numéro 13, Hiver 2015
No. 13 -Impérialisme au XXIe siècle

No. 13 –Im­pé­ria­lisme au XXIe siècle

In­tro­duc­tion au numéro

Nu­méro co­or­donné par : Flavie Achard, Pierre Beaudet, Sté­phane Cha­li­four, Do­nald Cuc­cio­letta, Francis For­tier, Phi­lippe Hur­teau, Thomas Chiasson-LeBel, Ghis­laine Raymond

 

En 1914, l’histoire contem­po­raine bas­cu­lait avec la Pre­mière Guerre mon­diale. Celle-ci lan­çait le monde en­tier dans un conflit d’une vio­lence sans pré­cé­dent. Cette guerre in­ter­éta­tique aux ac­cents de lutte de classes voyait s’affronter dif­fé­rentes puis­sances im­pé­ria­listes dans une ri­va­lité qui al­lait en éli­miner plu­sieurs. C’est à cette époque que le mar­xisme s’est d’abord in­té­ressé, avec une at­ten­tion par­ti­cu­lière, à la ques­tion de l’impérialisme.

Au mo­ment de bou­cler ce nu­méro, cent ans plus tard, le Par­le­ment ca­na­dien, com­posé d’une ma­jo­rité de conser­va­teurs, vient d’engager la par­ti­ci­pa­tion du Ca­nada à des bom­bar­de­ments aé­riens en Irak. L’objectif pour­suivi, plutôt flou, est d’affaiblir un groupe armé qui opère dans la ré­gion, l’État is­la­mique en Irak et au Le­vant (EIIL), qui re­pré­sen­te­rait une « me­nace à l’échelle mon­diale »[1]. Cet ob­jectif a été ré­af­firmé à la suite des in­ci­dents à Saint-Jean-sur-le-Richelieu et à Ot­tawa en oc­tobre der­nier dans les­quels des mi­li­taires ont été tués. Les ser­vices de sé­cu­rité af­firment que les meur­triers se ré­cla­maient d’un cer­tain islam « ra­dical », ce qui jus­ti­fie­rait, selon le gou­ver­ne­ment, de par­ti­ciper en­core da­van­tage à la « guerre contre le ter­ro­risme mondial ».

 

More...
 

Articles récents

Le modèle allemand et l’offensive contre les droits sociaux

Les pa­trons al­le­mands, aidés par le gou­ver­ne­ment so­cia­liste de Ge­rhard Schröder en 2003 – 2005, ont réussi à im­poser des sa­cri­fices aux travailleurs.

L’étude En finir avec la com­pé­ti­ti­vité pu­bliée conjoin­te­ment par ATTAC et la Fon­da­tion Co­pernic ré­sume ainsi les grandes étapes des at­teintes aux conquêtes des tra­vailleurs d’Allemagne et à leurs droits so­ciaux et économiques :

« Les lois Hartz (du nom de l’ex-directeur des Res­sources hu­maines de Volks­wagen et conseiller de Ge­rhard Schröder) se sont éche­lon­nées entre 2003 et 2005. Hartz I oblige les chô­meurs à ac­cepter l’emploi qui leur est pro­posé, même pour un sa­laire in­fé­rieur à leur in­dem­nité chô­mage. Hartz II ins­titue des mini-jobs à moins de 400 euros men­suels (exemptés de co­ti­sa­tions so­ciales sa­la­riées). Hartz III li­mite à un an le ver­se­ment des al­lo­ca­tions chô­mage pour les tra­vailleurs âgés et en durcit les condi­tions d’attribution. Hartz IV fu­sionne l’allocation chô­mage de longue durée et les aides so­ciales, et les pla­fonne à 345 euros par mois. Aux lois Hartz s’ajoutent les ré­formes suc­ces­sives des re­traites et du sys­tème d’assurance-maladie : re­traite par ca­pi­ta­li­sa­tion (re­traites Riester); hausse des co­ti­sa­tions, re­port de l’âge légal de dé­part à la re­traite (ob­jectif 67 ans en 2017). »

Par
More...
Un combat pour l’âme des nations

Le 6 mars der­nier, une cen­taine de per­sonnes se sont réunies dans une classe de l’UQAM à l’invitation du Ré­seau éco­so­cia­liste pour dis­cuter des pers­pec­tives po­li­tiques pour les partis de la gauche dite « ra­di­cale », en Eu­rope et ici, à la suite de l’élection du gou­ver­ne­ment Sy­riza en Grèce. Dans un deuxième ar­ticle, Be­noît Re­naud re­vient sur un thème qui a tra­versé l’ensemble des pré­sen­ta­tions et de la dis­cus­sion du 6 mars.  C’est celui du pa­trio­tisme et de l’identité nationale.

More...
2015 : année de toutes les possibilités

Ven­dredi le 6 mars, une cen­taine de per­sonnes se sont réunies dans une classe de l’UQAM à l’invitation du Ré­seau éco­so­cia­liste pour dis­cuter des pers­pec­tives po­li­tiques pour les partis de la gauche dite « ra­di­cale », en Eu­rope et ici, à la suite de l’élection du gou­ver­ne­ment Sy­riza en Grèce. Pouvons-nous compter sur un « effet do­mino » et une série de vic­toires, en com­men­çant par celle de Po­demos en Es­pagne? Est-ce le début de la fin de l’Europe de l’austérité? Est-ce que, au contraire, les dif­fi­cultés ren­con­trées par le nou­veau gou­ver­ne­ment grec vont jeter une douche froide sur le reste de l’Europe et dé­mon­trer que l’optimisme de cette nou­velle gauche était mal placé?

More...
Réflexions sur Syriza : Endettés, mais pas coupables!

À en croire nos mé­dias, le gou­ver­ne­ment Sy­riza en Grèce ne se­rait rien d’autre qu’une bande d’extrémistes po­pu­listes prô­nant des me­sures aussi dé­ma­gogues qu’« ir­ra­tion­nelles » et « irresponsables ».

Rien n’est moins vrai. Bien au contraire, ce sont les po­li­tiques eu­ro­péennes qui ont été, et conti­nuent d’être, d’une ir­ra­tio­na­lité évi­dente. De­puis 2008, la Grèce a été contrainte de pro­mul­guer des me­sures d’austérité dras­tiques pour re­mettre ses fi­nances à flot; et pour­tant, sept ans et une ter­ri­fiante ré­ces­sion plus tard, ces der­nières sont plus près du nau­frage qu’auparavant. La dette na­tio­nale, qui équi­va­lait à un peu plus de 100 % du PIB, a ex­plosé à 175 % du PIB, soit 320 mil­liards d’euros. Si cette si­tua­tion ne peut être qua­li­fiée d’irrationnelle, alors le mot lui-même n’a aucun sens. Pour­quoi, peut-on se de­mander, l’UE fait-elle donc subir ceci à la Grèce?

More...
La Marche mondiale des femmes : un mouvement irréversible et plus que jamais actuel

À la suite de la marche « du pain et des roses » en­tre­prise par les femmes qué­bé­coises en 1995, une im­por­tante dé­lé­ga­tion du mou­ve­ment des femmes a par­ti­cipé à un forum pa­ral­lèle à la 4e Confé­rence mon­diale de l’ONU de Beiing. C’est lors de cet évé­ne­ment mar­quant dans le dé­ve­lop­pe­ment de la so­li­da­rité in­ter­na­tio­nale qu’elles ont lancé l’idée d’une marche mon­diale des femmes. Le projet a sus­cité de l’intérêt, et une ving­taine de femmes de plu­sieurs pays du monde ont em­boîté le pas. C’est en­suite par le biais du vaste ré­seau des or­ga­nismes de co­opé­ra­tion in­ter­na­tio­nale (OCI) qué­bé­cois que des groupes de femmes de 161 pays et ter­ri­toires ont été contactés pour or­ga­niser la pre­mière Marche mon­diale des Femmes (MMF) en oc­tobre 2000. La Marche s’est en­suite conso­lidée à tra­vers le tis­sage de liens entre groupes de femmes : re­la­tions Nord-Sud, mais aussi Sud-Sud. Plu­sieurs OCI qué­bé­cois ont contribué à ce ré­sultat, en tra­vaillant au ren­for­ce­ment des groupes de femmes et des co­or­di­na­tions na­tio­nales de la Marche, et en per­met­tant à des dé­lé­ga­tions de femmes de par­ti­ciper aux évé­ne­ments phares de la Marche.

More...
Concertation et mobilisation

Dans les an­nées 1970 alors que les mou­ve­ments po­pu­laires et les syn­di­cats étaient sur un mode of­fensif, le mot « concer­ta­tion » avait une conno­ta­tion plutôt né­ga­tive. Les élites et les partis po­li­tiques, y com­pris le PQ, sur­tout après son élec­tion en 1976, es­sayaient d’inculquer cette fausse idée que la « lutte ne paie pas ». C’était en fait tout le contraire, et les quelques ré­formes qui sont ve­nues « dompter » le ca­pi­ta­lisme sau­vage de l’époque étaient presque toutes le ré­sultat de luttes po­pu­laires. Par exemple, la loi anti-briseurs de grève (que les pa­trons y com­pris PKP rêvent aujourd’hui d’abolir) a été le ré­sultat de ba­tailles très dures, dont l’occupation de l’usine United Air­craft or­ga­nisée par des ca­ma­rades de la FTQ.

More...
Grèce : un jeu complexe
Nous assistons actuellement à un jeu de bluff et de contre-bluff

Sy­risa a rem­porté la vic­toire aux élec­tions grecques le 25 jan­vier. Peu de temps s’est écoulé, et pour­tant on peut com­mencer à prendre un cer­tain recul de­vant l’événement.

Après une se­maine d’étonnement de­vant un gou­ver­ne­ment qui ap­plique son pro­gramme (et qui tient ses pro­messes, ce qui change…), après avoir pris acte des pre­miers gestes po­li­tiques de l’équipe d’Alexis Tsi­pras (et de son nou­veau mi­nistre des fi­nances), après avoir re­misé la « Troïka », soit l’alliance du FMI, de la Banque Cen­trale Eu­ro­péenne et de la Com­mis­sion Eu­ro­péenne, au rayon des ac­ces­soires surannés[1], il convient de s’interroger sur la stra­tégie de Syriza.

More...
Recension
NCS, NUMÉRO 11 : MÉDIAS, JOURNALISME ET SOCIÉTÉ
9 mars 2015
Cahiers du socialisme

Le on­zième nu­méro des Nou­veaux Ca­hiers du so­cia­lisme, une revue qué­bé­coise fondée en 2009, pro­pose un dos­sier au­tour du thème Mé­dias, jour­na­lisme et so­ciété. Si la ma­jo­rité des auteur(e) s de la dou­zaine de textes du dos­sier sont des chercheur(e) s uni­ver­si­taires, la revue vise un pu­blic élargi et pro­pose éga­le­ment les ré­flexions de dif­fé­rents ac­teurs des mi­lieux syn­di­caux, com­mu­nau­taires et étu­diants. Il est évi­dem­ment dif­fi­cile de ré­sumer un dos­sier de cette am­pli­tude ce qu’arrivent pour­tant à faire Be­noit Gaulin, Ca­ro­line Joly et Éric Martin dans leur in­tro­duc­tion au dos­sier (p. 7 – 12) qui pro­pose tout au­tant des études de cas que des ré­flexions théo­riques, et dont les pré­misses et les ob­jec­tifs sont im­mé­dia­te­ment po­li­tiques et in­ti­me­ment liés au contexte qué­bé­cois. Il est néan­moins pos­sible de dé­gager trois prin­ci­paux thèmes au­tour des­quels s’articulent les dif­fé­rentes contri­bu­tions de ce dos­sier, qui s’inscrit ré­so­lu­ment dans le pro­lon­ge­ment de dif­fé­rentes ana­lyses et concep­tua­li­sa­tions mar­xistes des mé­dias et de leur pou­voir. Ces thèmes sont 1) la cri­tique du pou­voir des mé­dias, 2) le rôle des mé­dias dans la for­ma­tion de contre-pouvoirs et 3) les trans­for­ma­tions du journalisme.

More...
Quelques leçons de la gauche radicale méditerranéenne

La vic­toire de Sy­riza aux élec­tions lé­gis­la­tives grecques du 25 jan­vier 2015 ouvre une brèche dans l’ordre établi de l’oligarchie fi­nan­cière. Cette « coa­li­tion de la gauche ra­di­cale », formée en 2004 par l’articulation de nom­breuses for­ma­tions so­cia­listes, eu­ro­com­mu­nistes, éco­lo­gistes, eu­ros­cep­tiques et an­ti­ca­pi­ta­listes, jouit d’une pro­gres­sion ful­gu­rante au Par­le­ment grec, pas­sant de 4,6 % des voix en oc­tobre 2009 à 26,9 % en juin 2012, pour enfin ga­gner 149 sièges sur 300 avec 36,3 % en jan­vier 2015.

More...
World Social Forum, Tunis, March 2015
Resist, Build, Fight to win

In­ter­coll

 Resist, Build, Fight

In­ter­coll is a col­lec­tive com­posed of so­cial mo­ve­ments, ac­ti­vists and in­tel­lec­tuals in­volved in daily and concrete struggles, wor­king to re­no­vate cri­tical thin­king on the ne­ga­tive im­pact of global ca­pi­ta­lism as well as de­ve­lo­ping eco­nomic, so­cial, po­li­tical and eco­lo­gical al­ter­na­tives that allow po­pular mo­ve­ments to ‘reinvent’ the world. Out of these tre­men­dous and dis­persed ef­forts, a new col­lec­tive in­tel­lec­tual emerges along the lines sug­gested in ear­lier times by Gramsci and Bourdieu.

Par
More...