Suivez-nous sur Facebook
Publications et événements
6e édition de l'université populaire des NCS
du 20 au 23 août 2015 à l'UQAM

bandeau-UPOP-2015

Les Nou­veaux Ca­hiers du so­cialisme (NCS) en col­la­bo­ra­tion avec Ca­na­dian Di­men­sion pré­sentent l’Université po­pu­laire 2015 sous le thème « Re­pen­sons l’émancipation».

En 2012, les étu­diants et les étu­diantes ont re­dy­na­misé l’idée que, oui en fin de compte, l’avenir est ou­vert. Aujourd’hui en 2015, une grande conver­gence, re­grou­pant tous les sec­teurs de la so­ciété, dit NON aux ab­surdes po­li­tiques de l’« aus­té­rité » et re­tisse les liens de so­li­da­rité entre gé­né­ra­tions, ré­gions, com­mu­nautés. C’est le point de dé­part de l’université po­pu­laire des NCS, pour ap­pro­fondir la ré­flexion pour et par les mou­ve­ments po­pu­laires, pour fa­vo­riser l’interaction et per­mettre l’expression d’un large éven­tail de pers­pec­tives, pour re­penser l’émancipation et ré­in­venter le monde.

Menu

Suite...
 

Articles récents

Nouveaux Cahiers du socialisme
Impérialisme au XXIe siècle, Empires et confrontations
Numéro 13, Hiver 2015
18 février 2015
Non classé
No. 13 -Impérialisme au XXIe siècle

No. 13 –Im­pé­ria­lisme au XXIe siècle

In­tro­duc­tion au numéro

Nu­méro co­or­donné par : Flavie Achard, Pierre Beaudet, Sté­phane Cha­li­four, Do­nald Cuc­cio­letta, Francis For­tier, Phi­lippe Hur­teau, Thomas Chiasson-LeBel, Ghis­laine Raymond

 

En 1914, l’histoire contem­po­raine bas­cu­lait avec la Pre­mière Guerre mon­diale. Celle-ci lan­çait le monde en­tier dans un conflit d’une vio­lence sans pré­cé­dent. Cette guerre in­ter­éta­tique aux ac­cents de lutte de classes voyait s’affronter dif­fé­rentes puis­sances im­pé­ria­listes dans une ri­va­lité qui al­lait en éli­miner plu­sieurs. C’est à cette époque que le mar­xisme s’est d’abord in­té­ressé, avec une at­ten­tion par­ti­cu­lière, à la ques­tion de l’impérialisme.

Au mo­ment de bou­cler ce nu­méro, cent ans plus tard, le Par­le­ment ca­na­dien, com­posé d’une ma­jo­rité de conser­va­teurs, vient d’engager la par­ti­ci­pa­tion du Ca­nada à des bom­bar­de­ments aé­riens en Irak. L’objectif pour­suivi, plutôt flou, est d’affaiblir un groupe armé qui opère dans la ré­gion, l’État is­la­mique en Irak et au Le­vant (EIIL), qui re­pré­sen­te­rait une « me­nace à l’échelle mon­diale »[1]. Cet ob­jectif a été ré­af­firmé à la suite des in­ci­dents à Saint-Jean-sur-le-Richelieu et à Ot­tawa en oc­tobre der­nier dans les­quels des mi­li­taires ont été tués. Les ser­vices de sé­cu­rité af­firment que les meur­triers se ré­cla­maient d’un cer­tain islam « ra­dical », ce qui jus­ti­fie­rait, selon le gou­ver­ne­ment, de par­ti­ciper en­core da­van­tage à la « guerre contre le ter­ro­risme mondial ».

 

Par
Suite...
Les affres de la croissance zéro chez les économistes bien en cour
L’hétérodoxie économique dans tous ses états (3)

Pa­trick Artus et Marie-Paule Vi­rard se penchent dans Crois­sance zéro, Com­ment éviter le chaos? (Fayard, 2015) sur le débat qui fait rage aux États-Unis et qui gagne la France, de­puis que l’économiste Ro­bert Gordon a émis de sé­rieux doutes sur la pos­si­bi­lité pour le ca­pi­ta­lisme de pour­suivre sa croissance.[1]

La pro­duc­ti­vité de quoi, de qui?

Les deux au­teurs af­firment d’emblée que la cause prin­ci­pale du ra­len­tis­se­ment de long terme de la crois­sance éco­no­mique est l’affaiblissement de l’augmentation de la pro­duc­ti­vité glo­bale des fac­teurs de pro­duc­tion. Les au­teurs sont trop sa­vants pour ignorer ce que sont la pro­duc­ti­vité dite glo­bale et sa va­ria­tion. Mais le lec­teur doit se contenter d’une dé­fi­ni­tion fourre-tout : « re­flet du pro­grès tech­nique (l’effort d’innovation, l’amélioration de la qua­lité des pro­duits et des pro­cessus de pro­duc­tion) et de l’amélioration du ca­pital hu­main (l’effort d’éducation). À ces fac­teurs dé­ter­mi­nants, il fau­drait ajouter – pour que la for­mule soit com­plète – la struc­ture sec­to­rielle de l’économie, l’organisation de la pro­duc­tion dans les usines et dans les bu­reaux, etc. Fi­na­le­ment, tout ce qui fait qu’avec le même nombre d’euros de ca­pital et le même nombre de sa­la­riés, une en­tre­prise va quand même pro­duire da­van­tage d’une année sur l’autre. » (p. 33 – 34).

Suite...
Les impacts de l’austérité sur l’environnement du Québec

Avant-propos : tandis que le Prin­temps 2015 bat son plein, il y a un mil­lier de su­jets que je vou­drais aborder… et je n’arrive pas à tout cou­vrir. Avant de re­tourner sur le ter­rain, je veux sur­tout sou­li­gner le cou­rage de vous tous et toutes qui vous levez pour la jus­tice so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale à tra­vers la pro­vince, c’est d’une beauté fra­cas­sante et le Ré­seau qué­bé­cois des groupes éco­lo­gistes [RQGE] est avec vous!

Ceci dit, il ne faudra pas ou­blier le pa­ter­na­lisme dé­gueu­lasse de « nos » élus, la vio­lence éhontée d’une po­lice mi­li­ta­risée, la cruauté gé­né­ra­lisée des ra­dios pou­belles, la com­pli­cité des nou­veaux conser­va­teurs qué­bé­cois et merde, l’introduction de la loi C-51, la ré­pres­sion po­li­tique dans les uni­ver­sités! Ouah!

Fai­sons donc abs­trac­tion du champ de ba­taille un mo­ment pour es­sayer de rap­peler, au fond, les en­jeux de l’austérité. À cet effet, les cher­cheurs de l’IRIS viennent de dé­voiler une com­pi­la­tion des com­pres­sions bud­gé­taires de­puis le budget Leitao 2014. On voit l’ampleur des dé­gâts. Mais qu’en est-il pour l’environnement?

Suite...
Déclaration finale du Sommet des peuples — Panama 2015

Nous, les peuples de Notre Amé­rique, ras­sem­blés au Sommet des peuples, des syn­di­cats et des mou­ve­ments so­ciaux à l’Université du Pa­nama les 9, 10 et 11 avril 2015, re­pré­sen­tons plus de 3500 dé­lé­guéEs de cen­taines d’organisations ou­vrières, syn­di­cales, pay­sannes, au­toch­tones, étu­diantes, femmes et du mou­ve­ment so­cial et populaire.

13 avril 2015

Dans le cadre d’un débat uni­taire, fra­ternel et so­li­daire, les par­ti­ci­pants aux confé­rences et à 15 ate­liers du Sommet des peuples,

DÉ­CLA­RONS :

Nous, les peuples de Notre Amé­rique, nous ex­pri­mons notre ferme sou­tien à la pro­cla­ma­tion de l’Amérique la­tine et des Ca­raïbes comme une zone de paix libre du co­lo­nia­lisme, comme cela a été convenu à l’unanimité par tous les gou­ver­ne­ments des Amé­riques en jan­vier 2014 par le deuxième Sommet de la Com­mu­nauté des États d’Amérique la­tine et des Ca­raïbes (CELAC).

Suite...
Les soldats israéliens en Amérique latine

Un évé­ne­ment ré­cent nous donne l’occasion de parler des sol­dats is­raé­liens en Amé­rique la­tine (AL). En effet, l’Argentine vient de dé­choir de leur na­tio­na­lité les sol­dats is­raé­liens qui ont par­ti­cipé aux mas­sacres à Gaza (1).

Le der­nier mas­sacre du peuple pa­les­ti­nien par les troupes de l’armée is­raé­lienne à Gaza en 2014, qua­lifié de crimes de guerre et contre l’humanité par la FIDH dans un rap­port du 26 mars 2015, et dont le bilan en vic­times ci­viles, selon un rap­port de l’ONU pu­blié le 25 mars 2015, dé­passe celui de la Guerre des Six Jours de 1967, avait pro­voqué des ré­ac­tions di­verses de la part des gou­ver­ne­ments d’AL.

Suite...
FSM 2015
Au-delà de la gauche et de la droite, le bien commun

Ils marchent, se ras­semblent, ma­ni­festent, pa­radent, in­ventent de nou­velles formes d’expression dé­mo­cra­tique : les ci­toyens s’indignent. Mais que veulent-ils? Glanée presque au ha­sard dans un des nom­breux ate­liers du Forum So­cial Mon­dial de Tunis 2015, une étude pas­sion­nante : « Ma­ni­fes­ta­tions dans le monde 2006 – 2013 », réa­lisée par Ini­tia­tive for Po­licy Dia­logue et Friedrich-Ebert-Stiftung New York.

Suite...
Printemps 2015 : la CSN sait-elle où elle s’en va?

Ce n’est pas que la CSN soit, en termes d’intervention gé­né­rale, bien dif­fé­rente de la CSQ et de la FTQ, mais quand même! À cause de sa struc­tu­ra­tion dé­mo­cra­tique (chaque syn­dicat local reste au­to­nome), à cause aussi de cer­taines de ses tra­di­tions, il y cir­cu­lait tou­jours un air de li­berté ainsi qu’un in­dé­niable sens du mi­li­tan­tisme qui en fai­sait un lieu d’expression pri­vi­légié de la cri­tique so­ciale et po­li­tique. Ce n’est pas pour rien que la CSN fut celle de Marcel Pépin et de Mi­chel Char­trand. Et après tout, en­core en 2003 on y dé­fen­dait l’idée de « grève so­ciale », au sein du mou­ve­ment syn­dical. Ce­pen­dant de­puis quelque temps, et en par­ti­cu­lier de­puis ce prin­temps 2015, on a l’impression que la CSN s’empêtre dans des conflits in­ternes to­ta­le­ment contre-productifs et mul­ti­plie au ni­veau ex­terne les si­gnaux contraires et déso­rien­tants. À donner l’impression qu’elle sait chaque fois moins où elle s’en va!

Suite...
Éléments de bilan sur le Forum social mondial de Tunis

 

En­viron 45 000 per­sonnes ve­nant de 4 000 as­so­cia­tions et de 120 pays ont par­ti­cipé à ce FSM qui se réunis­sait les 24 – 25-26 – 27 et 28 mars der­niers dans la ca­pi­tale tu­ni­sienne, ber­ceau du « prin­temps arabe ». L’évènement s’est dé­roulé dans un climat par­ti­cu­lier à la suite d’attaques meur­trières contre des tou­ristes dans la se­maine pré­cé­dant le FSM. Trois ans après le prin­temps arabe, la Tu­nisie se re­trouve dans un mo­ment dif­fi­cile. L’effervescence après le ren­ver­se­ment de la dic­ta­ture de Ben Ali s’est es­tompée quelque peu.

Suite...
Lutte à l’austérité

À l’heure ac­tuelle, le gou­ver­ne­ment li­béral tente de nous im­poser un plan d’austérité dra­co­nien, vé­ri­table en­tre­prise de dé­man­tè­le­ment du filet so­cial qué­bé­cois. Mou­ve­ments com­mu­nau­taires, syn­di­caux et étu­diants, doivent combattre!

Au Front d’action so­cia­liste, nous croyons qu’une lutte vic­to­rieuse ne pourra passer que par l’union des forces de ces dif­fé­rents groupes. Plu­sieurs ini­tia­tives ont vu le jour en ce sens dans les der­niers mois ou les der­nières an­nées au Québec. Aussi, ce texte pro­pose d’analyser les pos­si­bi­lités et les li­mites propres à chacun des trois prin­ci­paux mou­ve­ments qui tentent d’organiser la lutte contre l’austérité, soit les Co­mités prin­temps 2015, le Col­lectif re­fu­sons l’austérité et la Coa­li­tion op­posée à la ta­ri­fi­ca­tion et la pri­va­ti­sa­tion des ser­vices pu­blics. Notre ana­lyse de ces dif­fé­rents groupes por­tera sur leur ca­pa­cité à ré­pondre aux trois condi­tions que nous ju­geons né­ces­saires à toute al­liance es­pace : des pra­tiques dé­mo­cra­tiques, des re­ven­di­ca­tions au­da­cieuses et ras­sem­bleuses et la ca­pa­cité d’établir un rap­port de force.

Suite...
FSM Tunis 2015
Le forum de toutes les alternatives

Un Forum So­cial Mon­dial re­pré­sente un ka­léi­do­scope fas­ci­nant des in­no­va­tions et al­ter­na­tives mises en œuvre dans le monde entier.

Le campus de l’université Fa­rhat Ha­ched El Manar de Tunis bruis­sait comme en 2013 des in­nom­brables conver­sa­tions, confé­rences, dé­bats, as­sem­blées au cours des­quelles des mil­liers de par­ti­ci­pants dé­mon­traient qu’un autre monde est pos­sible. Im­pos­sible de syn­thé­tiser cette masse d’informations, mais il est pos­sible d’en dé­crire les grandes orientations.

Suite...